Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL  |  DVD

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Skyclad, Elvenking, Saurom
 

 Site Web Officiel De Mägo De Oz (espagnol) (565)
 Myspace (234)
 Chaîne Youtube (291)

MÄGO DE OZ - Madrid Las Ventas (2005)
Par DARK BOUFFON le 13 Mars 2006          Consultée 4060 fois

Ah, l’Espagne ! Sa langue si chantante, ses soirées si animées, ses plats typiques (euh oui, réflexion faite, c’est le cas de tous les pays d’avoir un plat typique), ses corridas (excusez-moi, je vais vomir…)… Quoi, j’ai oublié quelque chose ? Son roi ?... Hein ? Ah bien sûr, suis-je bête ! L’Espagne est également connue pour LE groupe de folk metal festif : Mägo de Oz !

Connaissant peu ce groupe mais étant fan absolu de « Finisterra », je me suis penché sur ce DVD un peu à la manière d’un enfant découvrant son second Noël : étant donné que la première fois avait été merveilleuse, la seconde expérience se devait d’être au moins aussi bonne (mais de quoi parle-t-il ???).

Le décor est planté : une scène à deux niveaux reproduisant le pont d’un navire de l’époque moderne. Le look des musiciens s’intègre au tout avec des costumes typés pirates du XVIe siècle. Jeux de lumière, effets pyrotechniques, invités divers et variés, on peut dire que le groupe (et son management) ne fait pas les choses à moitié pour contenter son public. Et le tout s’avère réussi. Le spectacle est total, très festif dans l’ensemble, sachant se faire grave par moment (Jose se faisant électrocuter sur la chaise électrique à la fin de « Gaïa ») mais toujours théâtral et très « latin » (comprenez « très chaud » ;-).

C’est ainsi que l’arrivée de strip-teaseurs pendant le morceau « El Arbol De La Noche Triste » pourront en surprendre plus d’un (ou d’une). Mis à part cet événement appréciable pour les yeux (et encore la caméra ne se complait pas dans des gros plans vicelars !) mais à l’intérêt douteux (je ne comprends pas grand-chose à l’espagnol alors quelqu’un pourra peut-être m’expliquer le rapport entre la chanson et ces filles et mecs en string…), l’intervention d’une danseuse orientale sur « Astaroth » (titre au thème musical orientalisant justement…) est des plus pertinentes.

Avec 7 morceaux issus de Gaïa, c’est bien sûr leur dernier opus (au moment du concert) qui est à l’honneur sur ce live. Et comme l’a fait remarquer Nausica75 dans sa chronique sur « Madrid Las Ventas » version CD, l’intro est longue et guère passionnante. Pour autant, la chanson titre, même si elle n’est pas du niveau d’un « Finisterra », recèle des moments intéressants. Même chose pour « Van A Rodar Cabezas », morceau classique certes très sympathique mais n’apportant rien de nouveau sous le soleil ibérique. Quant aux trois autres extraits (« El Arbol De La Noche Triste », « La Leyenda De la Llorona » et « La Costa Del Silencio »), ils sont à mon sens plus anecdotiques.

Mais, afin de satisfaire tout le monde, le groupe n’a pas omis son lot de classiques, issus de « La Leyenda De La Mancha » (pour « Ancha Es Castilla », « El Pacto », « Molinos De Viento » et « Noche Toledana ») et de l’excellent « Finisterra » (« Fiesta Pagana », « El Que Quiere Entender Que Entienda », « Astaroth » et « La Danza Del Fuego »), sans oublier la magnifique reprise d’Hammerfall (« Glory To The Brave » devenant « El Peso Del Alma ») chanté en duo avec Patricia Nexx.

Le tout s’avère bien filmé avec un son correct. Le groupe prend un plaisir certain à être sur scène. Il n’y a qu’à voir les mines réjouies des musiciens pour s’en convaincre. Jose est un sacré frontman. Débordant de charisme, il harangue le public et s’en donne à cœur joie. Ce dernier privilégie d’ailleurs l’énergie à la performance vocale. En effet, les passages les plus heavy sont plus hurlés que réellement chantés. Dommage pour le feeling…

On pourra également reprocher au groupe de proposer ici une set-list avec un « ventre mou », le milieu du set voyant se succéder des titres lents et sans réel entrain. Mais au final, la prestation reste très bonne car on a droit à un vrai spectacle. Ici pas de simple backdrop à l’image du groupe mais toute l’imagerie qui caractérise les pochettes du combo est reprise afin que le public puisse s’en prendre plein les mirettes. Quid du public justement ? Trop peu mis à l’honneur ? C’est vrai qu’on ne l’entend pas beaucoup…

Certains diront justement qu’il s’agit là d’un pur produit mercantile, fruit du départ de Mägo De Oz de son ancienne maison de disque. Là où effectivement le bât blesse, c’est au niveau des bonus qui se limitent à une galerie photos. Pas de reportage, d’interview et autre making-of. Normal pour un produit de fin de contrat… Dommage là encore.

Ce DVD reste au final bien sympathique et permet de profiter de l’énergie festive de Mägo De Oz. Sans être un concert d’anthologie, il est agréable de voir évoluer sur scène tous ces musiciens (huit au total quand même, sans compter les invités !) dans un spectacle fluide et caractéristique des pays latins. Réalisé avec la participation du groupe, il n’en aurait été que meilleur. Bref, malgré ces défauts, ce live reste tout à fait recommandable en DVD.

A lire aussi en FOLK METAL :


ELVENKING
The Pagan Manifesto (2014)
La gigue du bon vieux temps




ELVENKING
The Winter Wake (2006)
Heavy folk pêchu et entraînant


Marquez et partagez




 
   DARK BOUFFON

 
  N/A



- Txus (batterie)
- Mohamed (violon)
- Carlitos (guitare)
- Frank (guitare)
- Sergio (basse)
- Jose (chant)
- Kiskilla (clavier)
- Fernando (flûte)


1. Obertura Mdxx
2. Van A Rodar Cabezas
3. Ancha Es Castilla
4. Fiesta Pagana
5. El Que Quiere Entender Que Entienda
6. El Pacto
7. El Arbol De La Noche Triste
8. Gaïa
9. El Peso Del Alma
10. La Rosa De Los Vientos
11. Noche Toledana
12. Astaroth
13. La Leyenda De La Llorona
14. La Danza Del Fuego
15. La Costa Del Silencio
16. Molinos De Viento



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod