Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Cradle Of Filth

HECATE ENTHRONED - Redimus (2004)
Par JULIEN le 27 Juin 2006          Consultée 2479 fois

Avec son titre concis et sa pochette assez classique, le premier album d’HECATE ENTHRONED à paraître depuis le mitigé « Kings Of Chaos » drainait encore les espoirs de fans fidèles. Et ce, en dépit du très peu rassurant Ep « Miasma »… datant quand même de plus de trois ans ! Un long silence, que l’on s’imaginait propice à de sérieuses remises en question. Il était tout de même question de ragaillardir une crédibilité largement entamée pour ceux qui se présentèrent, avec leurs trois premières oeuvres, comme de grands espoirs du Black symphonique.

Las ! Une fois de plus, c’est la déception qui préside à l’écoute de cet album, eu égard aux possibilités que déploya jadis la formation britannique. La dichotomie un peu grossière qui assignait « Kings Of Chaos » à l’existence d’une forme hybride de Black à claviers et de Death gras s’est atténuée, mais HECATE ENTHRONED n’a pas pour autant renoncé à cette ligne directrice. Si le groupe reste un tenant du Black, le grain Death s’implante donc toujours dans le terrain investi par les guitares, et les vocaux de Dean conservent cette propension à la jonglerie entre grondements gutturaux et lacérations criardes.

Inévitables chez HECATE ENTHRONED, les claviers répondent toujours présents, mais n’ont pas cru bon de s’étoffer de sonorités fraîches, comme captifs d’une palette où les nappes atmosphériques s’amourachent de chœurs spectraux à la « In The Nightside Eclipe » d’EMPEROR. Le côté glacial en moins. Autrefois force des Anglais, ils tendent donc ici à en devenir le point faible. Et après tant d’années, il eut été légitime d’attendre du groupe qu’il s’émargeât de cette sollicitation végétative : Le groupe s’attarde un peu sur les ambiances dont il nous abreuve depuis des années, et se contente parfois de plaquer ses arrangements de claviers typiques – au demeurant pas vilains, mais fatigants de monolithisme – sur des riffs se logeant dans une espèce de zone médiane Death-Black confuse.

Heureusement, "Redimus" réserve aussi des sursauts propres à animer mes sourcils : Le pugnace "Soils Of Sin", "The Face Of Betrayal" ou "An Eternal Belief" préservent une bonne dynamique, exprimant le côté convaincant du mélange susdit. "No One Hears" mêle quelques accalmies évoquant le passé du groupe à de virulents riffs Death, et le plaisant "As Fire" propose une sobre mais jolie ligne de piano à la ARCTURUS ainsi qu’une ébauche de solo de guitare. Le disque recèle même deux morceaux sensiblement différents : L’instrumental acoustique "Morbea", tout en guitare acoustique maltraitée et ambiances des profondeurs, et le très surprenant morceau titre affichant un côté « Gothique des cavernes » avec des exhortations scandées et une ambiance assez prenante… mais le reste de l’album déçoit un peu en apposant une impression de bâclé sur des compositions couvant parfois un certain potentiel ("The Shining Delight", "Choose Misanthropy").

S'il n'est donc pas l'album piteux que l'on pouvait redouter, ce n’est pas ce « Redimus » et ses quarante cinq minutes qui aideront HECATE ENTHRONED à quitter le marais où il trébucha après son remarquable début de carrière. Et je ne vois guère comment le groupe parviendra à nourrir bien longtemps les espérances de ses fans dévoués, s’il s’obstine à ne négocier que de maigres ambitions. Puisse mon simple avis recevoir bientôt un cinglant démenti !

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par JULIEN :


BAL SAGOTH
Battle Magic (1998)
Black sympho / atmo

(+ 1 kro-express)



CRADLE OF FILTH
Nymphetamine (2004)
Cure de jouvence heavy thrash mélodique ! bravo !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Dean (chant)
- Nigel (guitare)
- Andy (guitare)
- Robert (batterie)
- Dylan (basse)
- Daz (claviers)


1. Intro
2. Soil Of Sin
3. Headhunter
4. No One Hears
5. The Face Of Betrayal
6. As Fire
7. The Shining Delight
8. An Eternal Belief (i Am Born Part Iii)
9. Morbea
10. Redimus
11. Choose Misanthropy
12. Overriding Imagination



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod