Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Mob , Alice Cooper, Dokken
 

 Myspace (354)

WINGER - In The Heart Of The Young (1990)
Par THE MARGINAL le 30 Mai 2005          Consultée 4042 fois

En 1988, Winger a transformé son premier essai discographique en coup de maitre. D'une part, il est de qualité et, qui plus est, il s'est fort bien vendu aux USA. Autant dire que Kip Winger et ses comparses sont attendus au tournant 2 années plus tard lorsque sort son successeur intitulé "In the heart of the young". Il s'agit de confirmer, mais aussi de resister à une concurrence de plus en plus nombreuse et féroce.

Ce deuxième album de Winger montre une évidente évolution musicale, tout en étant dans la continuité de son prédecesseur. Le quartette américain affirme davantage son style et sa personnalité, par la même occasion.

Le hic, c'est que par rapport à son prédecesseur, cet album a perdu en inspiration ce qu'il a gagné en originalité et en maturité. Le groupe americain étant talentueux, on trouve tout de même un nombre conséquent de bons titres. Parmi eux: "Loosen up", un titre big-rock assez classique, mais enlevé et énergique juste comme il faut pour se révéler accrocheur, "Rainbow in the rose", un mid-tempo mélodique avec des touches prog' qui met en valeur la dualité guitare/clavier et surtout les progrès qu'a accomplis le groupe au niveau du songwriting. En passant, ce titre pourrait plaire aux fans de Dream Theater. Autres temps forts de ce disque: le très bon mid-tempo "In the day we'll never see", typé hard mélodique, très travaillé et ensorcelleur à souhait, "Little dirty blonde", à la fois groovy, entêtant et swinguant, de même que "In the heart of the young", un excellent morceau typiquement hard US, inspiré et intense.

Mais, comme je le mentionnais un peu plus haut, cette galette contient aussi des titres moins inspirés, plus aseptisés aussi. "Under one condition" et le banal "You are the saint, I am the sinner" sont de ceux-là, tout comme le funkysant "Easy come easy go". Si "Baptized by fire" alterne le bon et le moins bon(intro originale, refrain accrocheur) et le moins bon(intermède rap incongru précédant le solo de guitare), la palme de la médiocrité revient à la ballade sirupeuse et sans envergure "Miles away", calibrée radio (seul le solo vaut le détour). Bizarrement, c'est ce titre, le plus insignifiant de l'album, qui a contribué à faire grimper en flèche les ventes et qui fut un hit aux USA.

Dans l'ensemble, "In the heart of the young" alterne le bon et le moins bon. On y trouve à boire et à manger. Si Kip Winger et ses compagnons de route ont fait des progrès non négligeables dans le domaine du songwriting, on ne retrouve que plus rarement la spontanéité qui caractérisait l'album précédant et, par exemple, je regrette l'absence d'un titre rapide et saignant qui aurait musclé de façon avantageuse ce disque. Le mot de la fin: "In the heart of the young" n'est pas désagréable à écouter, mais n'est pas non plus transcendant(ce qui n'empêche pas que certains adorent ce disque).

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par THE MARGINAL :


HOUSE OF LORDS
Sahara (1990)
Hard fm / a.o.r

(+ 1 kro-express)



POISON
Crack A Smile... And More (2000)
Hard fm / a.o.r

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Kip Winger (chant, basse, claviers)
- Reb Beach (guitare)
- Rod Morgenstein (batterie)
- Paul Taylor (guitare, claviers)


1. Can't Get Enuff
2. Loosen Up
3. Miles Away
4. Easy Come Easy Go
5. Rainbow In The Rose
6. In The Day We'll Never See
7. Under One Condition
8. Little Dirty Blonde
9. Baptized By Fire
10. You Are The Saint, I Am The Sinner
11. In The Heart Of The Young



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod