Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (10)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Mob, Alice Cooper, Dokken
- Style + Membre : Black Swan
 

 Myspace (566)

WINGER - Karma (2009)
Par THE MARGINAL le 7 Février 2010          Consultée 4061 fois

Trois ans après son retour aux affaires, par l'entremise de l'album "IV", WINGER remet ça avec "Karma", son 5ème album studio. A dire vrai, on ne s'attendait pas vraiment à voir WINGER débouler avec un nouvel opus sous le coude. Parmi nous, nombreux étaient ceux qui pensaient que l'album précédent, "IV", serait juste un "one-shot", d'autant que l'opus en question, sans être mauvais, n'atteignait pas franchement les sommets et le combo US n'avait guère fait parler de lui après ce disque.

En sortant ce 5ème album, "Karma, WINGER démontre donc que son retour aux affaires quelques années plus tôt n'était pas un coup sans lendemain. De toute évidence, le groupe americain souhaite poursuivre sa route à son rythme, sans tenir compte des impératifs du business, des modes.

Et c'est tant mieux, car Kip Winger et ses compères se montrent en forme et plutôt inspirés sur cette nouvelle galette estampillée WINGER. "Karma" est un album de Hard Rock mature, bien produit, avec un son de guitare plus heavy, plus incisif, au point de lorgner par moments vers le Stoner (si, si, mais à petites doses, hein !). En écoutant attentivement ce disque, on se rend compte qu'on a affaire à des musiciens aguerris et assez inspirés. Les claviers n'étant quasiment plus de la partie, le quartette US ne s'est pas fait prier pour mettre en avant les grosses guitares incisives. Néanmoins, si la musique de WINGER est plus heavy, elle reste quand même mélodique. C'est qu'on ne se refait pas, messieurs dames !

Si "Deal With The Devil", compo accrocheuse à souhait s'il en est, rappelle tout de go le WINGER des débuts(celui qui avait cartonné gràce à un Hard mélodique FM envoûtant et tubesque), avec la maturité en plus, les autres compos qui suivent sont particulièrement mordantes, incisives, directes. Bien servis par de grosses guitares aux riffs puissants, des titres comme "Stone Cold Killer", "Come A Little Closer", "Pull Me Under" (non, non, il ne s'agit pas d'une cover de DREAM THEATER !) ou "Feeding Frenzy" frappent là où ça fait mal et surprennent agréablement, il faut le reconnaître. Mais le plus beau, c'est que le groupe réussit magnifiquement à mettre en exergue le contraste entre la voix mélodique bien posée de Kip Winger (qui a accompli de sacrés progrès au chant depuis les débuts du groupe il y a 22 ans) et les guitares heavy, rèches. En gros, l'ensemble sonne cohérent.

Expérimenté, le quatuor americain sait combien il est important, pour ne pas lasser l'auditeur, de varier un peu les plaisirs. Ainsi, une compo épique et travaillée comme "Supernova", sur laquelle plane le fantôme de LED ZEPPELIN, montre tout le talent et le savoir-faire du combo à Kip Winger. Voilà précisèment le genre de titres qu'on ne se lasse jamais d'écouter, même s'il ne rentrera pas dans l'Histoire de la musique (mais dans le fond, ça n'a aucune importance, non ?). Comme autre réussite magistrale, on ne peut passer sous silence la fantastique ballade bluesy "After All This Time", également travaillée et délicieusement rétro, sur laquelle Kip Winger se montre impérial dans un registre crooner/vieux bluesman qu'on ne lui connaissait guère jusqu'alors.

Toutefois, tout n'est pas excellent sur cette galette. La seconde moitié du disque semble un peu moins inspirée. Par exemple, l'autre ballade, "Witness", bien que très construite et s'achevant par un magnifique déluge de guitares déchaînées, s'avère moins inspirée et, surtout, suit juste après "After All This Time", qui avait placé la barre très (trop ?) haut. On ne peut pas non plus ignorer la présence de cet instrumental au piano, "First Ending", en tant que bonus-track. Généralement, les titres bonus sont sensés apporter un plus à un album. Là, c'est l'inverse, et comme il est situé en fin de CD, il laisse un goût d'inachevé à ce "Karma", qui était pourtant partie sur les chapeaux de roue. Et pour pinailler davantage, j'ajouterai que la répartition des titres laisse à désirer : les titres les plus heavy et directs ont été positionnés en première partie, tandis que ceux qui sont plus travaillés, plus variés, se situent en seconde. N'eut-il pas été préférable de les dispatcher autrement ?

Globalement, cette cinquième offrande de WINGER est quand même assez satisfaisante. Même si "Karma" n'est pas un chef-d'oeuvre ultime, il reste agréable à écouter et plutôt rassurant sur l'état de forme et d'inspiration des musiciens (le guitariste Reb Beach se montre vraiment brillant et mériterait plus de considération, de la part des médias). Ce qu'on retiendra essentiellement de cet album, selon moi, ce sont les 6 premiers titres de l'album, plus "After All This Time", qui sont assez monstrueux. Il reste à espérer que WINGER défendra sur scène ce "Karma" et jouera les titres en question...

Note : 3,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


ROUGH CUTT
Wants You (1986)
Du bon hard us typiquement 80's




BLACKLACE
Get It While It's Hot (1985)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Kip Winger (chant, basse)
- Reb Beach (guitare)
- John Roth (guitare)
- Rod Morgenstein (batterie)


1. Deal With The Devil
2. Stone Cold Killer
3. Big World Away
4. Come A Little Closer
5. Pull Me Under
6. Supernova
7. Always Within Me
8. Feeding Frenzy
9. After All This Time
10. Witness
11. First Ending (european Bonus Cut)



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod