Recherche avancée       Liste groupes



      
HARDCORE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Merauder, Hatebreed
 

 Site Officiel Du Groupe (596)

BIOHAZARD - New World Disorder (1999)
Par DAVID le 7 Avril 2005          Consultée 3573 fois

Après un album live faisant office de best of et marquant la fin d'une ère, celle des belles années de Biohazard, s'étalant de 1990 à 1997, le groupe enregistre son premier album studio avec Rob Echeverria, l'ancien guitariste d'Helmet. Son apport dans les compos se ressent clairement, les gros riffs de metal bien gras s'enchaînent sans répit. New World Disorder n'est pas aussi mauvais qu'un album d'Helmet ceci dit, cela reste écoutable. Biohazard est devenu plus heavy et moins speed qu'avant. Heavy, très lourd même, c'est le moins qu'on puisse dire !

Beaucoup de mid-tempos, l'ennui s'installe très vite même si le groupe est parfaitement rodé : grosse production par Ed Stasium, de retour après avoir été absent sur Mata Leão, niveau technique exemplaire du batteur Danny Schuler, une alternance entre les 2 chanteurs toujours aussi optimale, quelques solos bien sentis (Cycle of abuse, End of my rope, Decline) même si l'absence de Bobby Hambel se fait ressentir à ce niveau.

On peut toujours se consoler en se disant que Biohazard ressemblait encore à quelque chose ici, alors que les 2 albums qui suivront (Uncivilization et Kill or be killed) seront grossièrement bourrins et totalement insignifiants. Il reste quelques grammes de finesse comme sur l'excellente ballade graisseuse End of my rope, avec ses Machine Headien, sans le côté crétin de ces derniers, les passages acoustiques de Cycle of abuse.

Biohazard aurait pu profiter du succès de la vague néo metal car avec leur mélange de metal et de rap, ils en sont un peu à l'origine quelque part. Mais ils n'en feront rien, et ce ne sont pas les vocaux hip hop sur Switchback, Skin ou le duo avec Sticky Fingaz sur le rap de New World Disorder qui apporteront à Biohazard un public plus jeune. Rien de mauvais, mais pas grand chose de bon non plus, New World Disorder est moyen comme on dit. Biohazard restera au moins dans les mémoires comme un des groupes les plus intéressants parmi la vague du metal brutal des années 90. Pour les années 2000, ça s'annonce mal en tout cas.

A lire aussi en HARDCORE par DAVID :


PRO-PAIN
Best Of (1997)
Les ac/dc du hardcore




BIOHAZARD
No Holds Barred (1997)
Hardcore

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Billy Graziadei (guitare, chant)
- Evan Seinfeld (chant, basse)
- Rob Echeverria (guitare)
- Danny Schuler (batterie)


1. Resist
2. Switchback
3. Salvation
4. End Of My Rope
5. All For None
6. Breakdown
7. Inner Fear On
8. Abandon In Place
9. Skin
10. Camouflage
11. Decline
12. Cycle Of Abuse
13. Dogs Of War
14. New World Disorder



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod