Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2004 Cast Away
2007 1 Trinity
 

- Style : Nightwish, Delain
- Membre : Serious Black
- Style + Membre : Serenity

VISIONS OF ATLANTIS - Cast Away (2004)
Par BAST le 18 Janvier 2005          Consultée 4032 fois

« Cast Away » est le second album de VISIONS OF ATLANTIS, après un « Eternal Endless Infinity » ayant pas mal fait parler de lui dans le milieu underground, voilà deux ans. Un heavy symphonique avec chanteuse qui m’avait pour ma part laissé de marbre, la faute à une production assez médiocre et à des compos manquant d’accroche.

Premier point positif de cette cuvée 2004, la production a considérablement progressé. Elle est claire, pêchue, idéale pour ce type d’album où clavier, guitare et chant doivent chacun se trouver une place de choix.

Mais « Cast Away » commence assez mal puisque le premier titre sonne un peu trop NIGHTWISH à mon goût. Nicole Bogner adopte en effet des intonations bien trop proches de Tarja et l’impression d’avoir affaire à une copie carbone des finlandais se fait ressentir fortement. Encore plus lorsque la voix masculine intervient, on croit entendre le duo Tarja / Marco Hietala.

Et c’est à compter du deuxième titre que VISIONS OF ATLANTIS nous rassure. Certes, l’influence NIGHTWISH est présente tout au long de l’album (le chant féminin, indéniablement, les passages atmosphériques), mais les autrichiens ont un style suffisamment personnel pour que l’étiquette qu’on leur a rapidement collée se détache peu à peu.

VISIONS OF ATLANTIS est en fait assez proche de LUNATICA. On est plutôt éloigné de la connotation gothique de NIGHTWISH et davantage attenant au mouvement heavy speed symphonique, avec de fortes touches hard et rock sur la première partie de l’album. Excepté le premier titre, je le répète, qui rappelle fortement le travail de NIGHTWISH sur ses deux derniers albums, « Cast Away » emprunte des sentiers moins arpentés : on notera notamment l’adjonction d’effets électroniques bienvenus, ou encore les orchestrations toujours présentes mais qui se gardent de toute prétention grandiloquente.

Le morceau « Cast Away » est une bonne illustration du style de VISIONS ATLANTIS : une intro proche d’un FREEDOM CALL suivie de mélodies qui défilent légèrement, portée par un côté rock prononcé. Titre catchy frais et très bien chanté par Nicole Bogner et Christian Stani, il est assez savoureux. De même que « Lost », coupé par un duel clavier / guitare réussi et rehaussé d’une rythmique bien sentie. Au reste, la production claire et assez puissante joue de ce côté un rôle important.

La suite de l’album voit le groupe davantage axer ses mélodies autour de la scène heavy / speed symphonique. On pense beaucoup à FREEDOM CALL (le fédérateur et magnifique « Realm Of Fantasy » avec ses cuivres et son refrain entraînant), à un EDENBRIDGE plus percutant (« Send Me A Light »), à du hard US (« State Of Suspense »). Les refrains sont accrocheurs, manifestations d’un travail au niveau des arrangements évident (« State Of Suspense », le symphonique et intense « Send Me A Light »)

On ne s’ennuie pas une seule seconde, on se laisse juste porter par la voix aérienne de Nicole, par les mélodies riches, fraîches, enjouées ou plus mélancoliques, et par un tempo qui sait jouer l’alternance. C’est beau (la ballade « Pharaoh's repentance » est divinement chantée par Nicole), souvent entraînant et le chant masculin, comble de bonheur est excellent. Rares sont les albums nous présentant deux voix, masculines et féminines, où la plus « virile » n’a pas été négligée. « Lemuria » et son côté RHAPSODY fort bien mis en valeur, le doux « Pharaoh's repentance » ou encore « Realm Of Fantasy » font à mon avis partie des temps les plus forts de « Cast Away ».

Mis à part le (gros) point noir constitué par les passages trop proches de NIGHTWISH, « Cast Away » se savoure du début jusqu’à la fin. « Eternal Endless Infinity » m’ayant plus ennuyé qu’autre chose, je ne pensais pas que les autrichiens de VISIONS OF ATLANTIS seraient capable d’un tel sursaut. Avec LUNATICA et MAGICA, la troisième surprise du genre de l’année 2004. Et il s’agit là de la meilleure.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par BAST :


ALMORA
Kiyamet Senfonisi (2008)
Entre EPICA et RHAPSODY




DARK MOOR
Tarot (2007)
La troisième merveille des Espagnols !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Nicole Bogner (chant)
- Christian Stani (chant)
- Werner Fiedler (guitare)
- Mike Koren (basse)
- Chris Kamper (clavier)
- Thomas Caser (batterie)


1. Send Me A Light
2. Cast Away
3. Lost
4. Realm Of Fantasy
5. Pharaoh's Repentance
6. Winternight
7. State Of Suspence
8. Lemuria
9. Last Shut Of Your Eyes
10. Lost (videoclip) -bonus-



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod