Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


KRISIUN - Bloodshed (2004)
Par POWERSYLV le 12 Novembre 2004          Consultée 2403 fois

Voilà 12 ans que les Brésiliens de KRISIUN sévissent dans la frange metal étiquetée "agression sonore". Contrairement à leurs compatriotes de SEPULTURA qui à l'époque occupaient le haut de l'affiche avec leur thrash bientôt teinté de hardcore/tribal, KRISIUN a choisi la voie ultime du brutal death. Oui Monsieur, KRISIUN n'était déjà pas là pour rigoler à l'époque et le Words Of Carnage sorti en 2003 (soit 10 ans après la première démo) prouve que ... ben, aujourd'hui non plus ;).

Justement, parlons-en de la démo sortie en 1993 et qui s'appelait Unmerciful Order. Quasiment introuvable, le groupe a eu la bonne idée de reporter 4 de ses titres ici, sur Bloodshed. Les fans seront donc ravis de retrouver "They Call Me Death", "Unmercyful Order", "Crosses Toward Hell" et "Infected Core" qui montraient déjà le potentiel destructeur de KRISIUN à l'époque. On devrait donc plutôt considérer Bloodshed comme un cadeau car, du coup, il ne s'agit pas vraiment d'un nouvel album. 8 titres complètent ensuite la galette mais "Eons" et "Voodoo" sont plutôt des intros.

Le premier est un instrumental bizarroïde et cosmique de 1.56 minute, un véritable oasis avant que KRISIUN ne vienne nous arracher les ongles un par un et le cerveau avec "Hateful Nature". Le second possède une atmosphère glauque sur laquelle viennent se greffer des rythmes quasi-tribaux ... avant de se faire laminer encore une fois par un escadron de la mort nommé "They Call Me Death". Atmosphère morbide encore sur le final "Outro/MMIV", où les bruits d'un cœur qui bat et un bourdonnement inquiétant s'articulent sur 7 minutes (!) avec un blanc de silence de 3 minutes au milieu.

A l'écoute de "Slain Fate" qui démarre le disque, on a affaire à un bon death metal brutal et technique, proche de MORBID ANGEL. Les tempos pilonnent grave, et à part lors des instrumentaux, difficile de trouver une pause au milieu des incessants blasts-beat. Chapeau au batteur qui doit être phénoménal mais la batterie a tendance à écraser un peu les autres instruments, ça dépend des morceaux. C'est parfois dommage car les riffs sont particulièrement aiguisés et travaillés, très souvent hypnotiques : ça mitraille dûr sur "Omnious", "Servant Of Emptiness" et compagnie. De superbes solos pas trop imaginatifs mais efficaces surnagent le brouhaha pour apporter une légère dose de mélodie, ils sont remarquables sur l'efficace "Visions Beyond", parfois même délirants et limite orgasmiques ("Unmerciful Order" du même nom que la démo).

La voix, que dire ? Un timbre death assez grave et conventionnel finalement, mais à l'impact redoutable. L'initiative de faire un disque avec des inédits tous récents et 4 titres de la démo de 1993 est intéressante, mais peut-être le groupe aurait-il dû réenregistrer les morceaux anciens, car la nette différence de son entre les 2 parties du disque fait un peu "rafistolage/copier-coller". Mais peut-être est-ce délibéré et guidé par un souci d'intégrité.

M'enfin, ce disque est malgré tout un bon moment de death brutal à conseiller avant tout aux fans du trio, mais aussi aux fans du genre (MORBID ANGEL, MALEVOLENT CREATION ou autres NILE). Si vous ne sortez pas sous la forme d'une boule de gelée tremblotante après ça ... mouarf !

A lire aussi en DEATH METAL par POWERSYLV :


VADER
Impressions In Blood (2006)
Un nouvel album saignant ...

(+ 1 kro-express)



FARMAKON
A Warm Glimpse (2003)
Death expérimental


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Alex Camargo (chant, basse)
- Moyses Kolesne (guitare)
- Max Kolesne (batterie)


1. Slain Fate
2. Ominous
3. Eons
4. Hateful Nature
5. Visions Beyond
6. Voodoo
7. They Call Me Death
8. Unmerciful Order
9. Crosses Toward Hell
10. Infected Core
11. Outro / Mmiv



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod