Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH/BLACK  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Aura Noir
- Membre : Nocturnal Breed, Enslaved

GEHENNA - Murder (2000)
Par JULIEN le 13 Septembre 2004          Consultée 2060 fois

Eh bien, que de chemin parcouru depuis le Black hypnotique, mélancolique et atmosphérique de « First Spell » ! Il est en effet difficile de croire qu’il s’agit de la même formation qui accouchera six ans plus tard de ce « Murder » ! Et pourtant, il existe une véritable logique évolutive chez GEHENNA : De plus en plus violent et contemporain au fur et à mesure que passaient les années, de moins en moins orchestral et mélodique aussi, le Black de GEHENNA se teintait d’une brutalité offusquant progressivement les couleurs mystérieuses des débuts. Et si « Adimiron Black » marquait une grosse étape en intégrant moultes influences Thrash et en envoyant les claviers suivre un séminaire de mise à jour dans le cadre rouillé d’une usine désaffectée, ce « Murder » s’empare avec détermination d’un bon gros marteau approprié et enfonce profondément le clou de l’agressivité en gavant de Death le Black violent du groupe.

Le GEHENNA des trois « Spells » n’est donc plus, et c’est désormais à l’âpreté d’un monde contemporain baigné de terreur que s’agrippe la formation norvégienne. Sevré d’images glauques et en prise directe avec le malsain, « Murder » évolue dans des sphères impitoyables, peu recommandables aux âmes friandes de fantaisies, et met l’auditeur nez à nez avec la sombre réalité des choses. Et le discours de GEHENNA est plutôt convaincant à défaut d’être parfaitement irréprochable : Ca va vite certes ("Murder", "Trail Of Blood", "Master Satan" et ses gros breaks barbares), parfois même très vite ("The Dead", "Worthy Exit") mais les ralentissements pesants ("Perfect Hate", "Debout Dementia", l'impressionnant final de "The Crucified One") sont bel et bien là et assoient une musique qui ne s'attarde pas indéfiniment sur un riff ou un tempo, mais éclate en une myriade de changements de tempos, un son boursoufflé autant que tourmenté, à la MORBID ANGEL, contribuant à décupler l’impact de ce Death/Black imbibé de haine et de satanisme.

Evidemment, avec un tel tableau, on comprend que les nostalgiques du Black personnel (qui fit la renommée de GEHENNA) fassent un peu la grimace, se plaisant à regretter le mysticisme d’antan, échangé contre une vision plus abrupte des choses. Et l’on comprend également que nombre de fans n’aient pas poursuivi leur chemin aux côtés du groupe. A commencer par les membres même du groupe, Sanrabb et sa voix unique (à la fois gueulée, gutturale et déclamée) demeurant ici le seul maître en la demeure après l'enregistrement de ce disque peu amène mais incontestablement hanté d'une présence peu rassurante et soulignée de folie.

« Murder », sans atteindre l'excellence d'un "Adimiron Black" plus acéré et varié, constitue donc une bonne alternative à tous ceux qui n’en peuvent plus du Black à claviers ou du Death bas de plafond, et recherchent de quoi alimenter leur imaginaire morbide allêché par la vision d’une humanité se livrant à de sanglants actes meurtriers. Car « Murder » est bel et bien efficace et éloquent, parfois étouffant même si un peu court (à peine plus d'une demi-heure), et administre un coup de fouet au genre Death en l’étrillant d’une subtile touche de Black. Ce qui ne fait pas de mal, dans un genre où il est si facile de verser dans l’auto-parodie.

A lire aussi en BLACK METAL par JULIEN :


HECATE ENTHRONED
Upon Promeathean Shores (unscriptured Waters) (1996)
Il n'y a pas que CRADLE OF FILTH en Angleterre !




AMON AMARTH
Sorrow Throughout The Nine Worlds (1996)
Black death epique


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Sanrabb (chant et guitare solo)
- Dolgar (chant et guitare rythmique)
- Blod (batterie)
- Kine (claviers)
- E. N. Death (basse)


1. Murder
2. Worthy Exit
3. Devout Dementia
4. The Crucified One
5. Perfect Hate
6. To The Grave
7. Trail Of Blood
8. Master Satan
9. The Dead



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod