Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Aura Noir
- Membre : Nocturnal Breed, Enslaved

GEHENNA - First Spell (1994)
Par JULIEN le 31 Juillet 2004          Consultée 2222 fois

Photo noire et blanc avec silhouettes mystérieuses et chevaux au repos, logo aux formes acérées, intitulé sibyllin, le premier véritable enregistrement de GEHENNA a des apparences d’ouvrage Black des origines... Et son année de parution (1994) ne fait qu’amener le futur auditeur à établir cette hypothèse ! Aussi s’attend-ton, logiquement, à se caler entre les esgourdes quelque chose de bien primitif, du genre manifeste haineux et d’un satanisme grossier autant que puérile, avec son de guitare façon garage, batterie épileptique enregistrée au fond d’une grotte et gros crapeau pustuleux pour palier à la défection du chanteur... Et on se verrait contraint et forcé de recommencer sa dissertation !

« First Spell », chapitre d’ouverture d’une trilogie culte du Black norvégien, ne répond en effet en rien à cette définition : Très éloigné des prétentions hargneuses de MAYHEM, de la violence polaire d’IMMORTAL, de l’imaginaire malsain et torturé de BURZUM, ou de la naissance du Black symphonique sous l’impulsion EMPEROR, GEHENNA nous offre avec ce mini-cd vingt six minutes de pur Black atmosphérique s’épanouissant sur un tapis de double grosse caisse quasi nonchalante, les guitares n’affichant guère d’intentions agressives. « First Spell », ce sont des compositions où tout repose sur le talent évocateur d’une formation qui a choisi alors de n’embrasser que le visage le plus charmeur du Black... Ca tombe bien, les claviers sont caressés des doigts graciles de la charmante Sarcana, qui nous enchante de ses élaborations subtilement ténébreuses, incontestablement rêveuses, et assurément cruciales : C’est en effet de l’ambiance tissée par les claviers que se soutient le Black de GEHENNA sur ce mini-cd, guitares, basse, batterie et chant peu hostile n’étant là que pour bâtir la toile où s’agitent les vagues mélodiques, tristes et mélancoliques de Sarcana.

Ainsi se succèdent, en moins d’une demi heure, cinq compositions assez longues (seule "Angelwings And Ravenclaws" descend sous la moyenne des six minutes) où le clavier prend appui sur le mur des guitares, empruntant tour à tour le visage de l’orgue (fort plaisant "The Shivering Voice Of The Ghost") et de nappes tantôt épiques (un "Unhearthly Loose Palace" agrémenté de quelques jolies notes de guitare acoustique), tantôt inquiétantes ("The Conquering Of Hirsir"), mais toujours profondes (un "Morningstar" qui rappelle un tantinet le ANCIENT de « Svartalvheim », en moins cru)... N’allez pas chercher le gros break qui tue ou la cassure de rythme inattendue, vous ne la trouverez pas ici ! GEHENNA, en cette année 1994, n’a d’autre souhait que de bercer votre esprit avide de douces et accueillantes ténèbres... et montre de belles dispositions pour cet exercice périlleux : Les ambiances sont envoûtantes, la production parfaitement appropriée, le rythme point trop molasson, avec juste assez de dynamique pour laisser s’engouffrer cette brise nocturne qui vous emmenera vers des contrées scandinaves où les magiciens d’un Black atmosphérique sauront vous prodiguer leurs cinq délices.

A leur manière, les musiciens de GEHENNA se font ainsi les dépositaires de cette vertu hypnotique que sut parfois entretenir BURZUM et, dans un registre plus proche, SUMMONING, le premier COVENANT (futur THE KOVENANT) ou le DIMMU BORGIR des débuts. « First Spell » n’en reste pas moins une œuvre assez personnelle mais qui pourra en lasser plus d’un, ce pur Black atmosphérique et épique ne trouvant pas facilement le lit de la rivière où laisser s’écouler le flot tranquille et entraînant de ses mélopées. Mais ceux qui n’aiment rien tant que s’abandonner à la rêverie d’une musique s’adressant directement à l’imaginaire seront ravis. Comme je le suis.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par JULIEN :


GEHENNA
Seen Through The Veils Of Darkness (the Second Spell) (1995)
Groupe méconnu et grand album de Black atmo sombre




BLOODTHORN
In The Shadow Of Your Black Wings (1997)
Black sympho / atmo

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Sanrabb (guitare, chant)
- Dolgar (guitare, chant)
- Sarcana (claviers)
- Svartalv (basse)
- Dirge Rep (batterie)


1. The Shivering Voice Of The Ghost
2. Unhearthly Loose Palace
3. Angelswings And Ravenclaws
4. The Conquering Of Hirsir
5. Morningstar



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod