Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (889)
 Interview 2005 Par Volthord (943)
 Myspace (261)

SEAR BLISS - Phantoms (1996)
Par JULIEN le 27 Avril 2004          Consultée 4205 fois

Venue de Hongrie, SEAR BLISS est une formation qui se présente aux frontières de l’univers Black via une porte dérobée, celle d’un art noir différent car ne reposant guère sur la vitesse et l’agressivité. S’appuyant sur une assise mélancolique profonde, travaillant dans le registre de l’atmosphérique plus que de la virulence, SEAR BLISS nous dévoile avec ce « Phantoms » tout le talent que l’excellente démo « The Pagan Winter » laissait entrevoir.

Souvent lente et majestueuse, soutenue de guitares épaisses mais jamais vraiment grasses, ouverte en outre à des élaborations mélodiques assez subtiles, la musique de SEAR BLISS prend son temps pour construire ses atmosphères, tout en faisant une place importante à des claviers travaillés qui viennent parer l’intrusion de toute éclaircie. Et SEAR BLISS d’accroître encore la spécificité de sa musique par l’utilisation d’une véritable trompette ("1100 Years Ago", le très long "Land Of The Phantoms"...), instrument surprenant exploité ici comme vecteur d’une tristesse rendue ainsi plus poignante, car tissée par un cuivre bel et bien réel, et non par un clavier jouant maladroitement les ersatz.

Attention cependant, SEAR BLISS demeure un groupe de Black, et y va en conséquence de ses accélérations souvent abruptes, cassant la vitesse modérée de l’ensemble. Et c’est d’ailleurs sur ce point que le groupe pêche un peu : la production de « Phantoms » n’est pas mauvaise en soi, loin de là, mais elle n’honore guère la batterie, et contribue à transformer ces instant véhéments en gros magma assez confus et disgracieux. Et un titre comme « Beyond The Darkness" , qui exploite justement cette fibre plus énervée du groupe, en vient ainsi à crisper l’auditeur, tant il est vrai que ces hongrois ne sont jamais si bons que lorsqu’ils oeuvrent dans le mid-tempo aux relents de désolation (comme sur l'excellent « Far Above The Tears").

Dommage donc que « Phantoms » souffre des quelques défauts ci-dessus évoqués, car avec des claviers aussi bien pensés, une telle force tragique, et des solos de guitare aussi réussis que l’envolée marathonienne de « Aeons Of Desolation » par exemple, on frôle vraiment l’excellence. On se contentera donc d’un très bon disque, bien au-dessus de la moyenne, et orné par ailleurs d’une belle pochette, très a propos. Et c'est déjà pas si mal !

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par JULIEN :


ANOREXIA NERVOSA
Sodomizing The Archedangel (1999)
Préface d'un bel ouvrage black sympho français




NECROMANTIA
Covering Evil - 12 Years Doing Devil's Work (2001)
Compil avec inédit et reprises pour grand du black


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Gergely Szucs (trompette, claviers)
- Andras Nagy (chant, basse)
- Janos Barbarics (guitare)
- Winter (claviers)
- Csaba Csejtei (guitare)
- Zoltan Csejtei (batterie, choeurs)


1. Winter Voices
2. Far Above The Trees
3. Aeons Of Desolation
4. 1100 Years Ago
5. As The Bliss Is Burning
6. Land Of The Phantoms
7. Beyond The Darkness
8. With Mournful Eyes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod