Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMOSPHERIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Shape Of Despair

THY SERPENT - Christcrusher (1998)
Par JULIEN le 10 Avril 2004          Consultée 2553 fois

Deux ans après le magique “Forests Of Witchery” et son Black atmosphérique, et succédant à l’oeuvre composite et plaisante qu’était “Lords Of Twilight”, les excellents THY SERPENT nous reviennent en 1998 avec un nouveau manifeste de Black mélodique ! Et le resultat est à nouveau de qualité.

La grande force de THY SERPENT, c’est l’incontestable sens de l’accroche et de la mélodie immédiate et envoûtante dont Sami, Azheimin et Agathon (également leader de GLOOMY GRIM) se font les dépositaires au sein de cette entité finlandaise discrète (le groupe refuse de se produire sur scène), mais au combien intéressante : bien plus noir que l’enchanteur « Forests Of Witchery », ce « Christcrusher » recèle sept superbes compositions bien ténébreuses, coulées dans le moule d’un Black louvoyant sur les eaux opaques et sinistres d’un lac souterrain clapotant de mystères et d’angoisse. Seul l’incongru morceau éponyme s’offre un visage différent, très brutal, et peu intéressant.

Bien plus concises et « rentre dedans » que les longues ondulations de « Forests Of Witchery », les compositions de « Christcrusher » ont pour elle l’avantage de jouir, comme de coutume, d’une production superbe et très puissante, respectant l’équilibre de tous les instruments, et favorisant inéluctablement l’installation d’une ambiance vraiment réussie et prenante : « Chambers Of The Starwatcher », la très belle « Calm Blinking » ou l’excellente « Curtain Of Treachery » sont d’enivrantes pièces au rythme modéré, propices à la contemplation d’un Black très travaillé et baigné de guitares dans leurs robes d’obscurité, les claviers dévidant autour d’elles leurs nappes caressantes. Quant à « Circle Of Pain » ou « Thou Bade Nothingness », elles donnent à considérer des arguments plus enlevés et musclés, voire agressifs (« Crystalmoors » et sa superbe introduction trompeuse), mais toujours éloignés du registre de la violence - une des caractéristiques de THY SERPENT.

Sans véritable faille (excepté ce « Christcrusher », pas mauvais dans l’absolu, mais que je trouve vraiment déplacé et commun), ce troisième disque de THY SERPENT ravira tous les amateurs de Black mélodique, gorgé d’un sentiment emphatique jetant l’anathème sur le caractère mièvre de bien des combos. Chez THY SERPENT, les ambiances sont soignées - l’impressionnant « So Free Are The Wolves », construit comme un court métrage, est véritablement narré par un groupe qui s’emploie à faire "vivre" la composition, les synthés y jouant un rôle prédominant - et la musique choyée par d’impressionnants claviers et d’appréciables guitares acoustiques qui rivalisent d’ivresse noire mouchetée d’éclats étincelants.

Excellente et inspirée, la musique de « Christcrusher » confirme THY SERPENT comme une des forces vives du Black Metal atmosphérique, et ressuscite un peu, à sa façon, la profondeur onirique du DIMMU BORGIR de « Stormblast », et ce même si les deux groupes possèdent chacun un son très personnel. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à vous laisser tenter par ce « Christcrusher », qui écrase littéralement les velléités des autres formations proliférant dans le style. Un disque pleinement réussi et remarquable donc, auquel il ne manque pas grand chose, à mon sens, pour hériter du qualificatif de chef d’œuvre.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par JULIEN :


ANCIENT
Det Glemte Riket (1994)
Deux titres et génie black mélodique à l'ancienne




GEHENNA
Malice (third Spell) (1996)
Black sombre et occulte à l'agressivité accrûe


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   MEFISTO

 
   (2 chroniques)



- Agathon (batterie, chant)
- Sami (guitare)
- Azhemin (chant, claviers, basse)


1. Chambers Of The Starwatcher
2. Curtain Of Treachery
3. Thou Bade Nothingness
4. So Free Are The Wolves
5. Circle Of Pain
6. Christcrusher
7. Crystalmoors
8. Calm Blinking



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod