Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY PROGRESSIF  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ELEGY - State Of Mind (1997)
Par JEREMY le 17 Avril 2004          Consultée 1897 fois
Elegy est un groupe batave qui regorge de talent. Preuve en est ce State Of Mind, quatrième album d’un combo à mi chemin entre le heavy et le progressif, tout en sachant intégrer par ci par là quelques touches typique du hard rock qui donne de l’originalité à l’ensemble.

Niveau influence, on retrouve donc en première ligne le Kamelot des débuts (encore totalement inconnu à cette époque), principalement dans les constructions de certains morceaux ("Trust" en tête) et dans les lignes de chants de Ian Perry, chanteur d’origine britannique au timbre de voix reconnaissable entre mille (ce qui fait la marque des grands), sorte de mix entre Andy Kuntz (Vanden Plas) pour sa capacité à passer de l’aigu au grave sans le moindre effort (Ian s’essaie même au death sur le morceau-titre), et Roy Khan (Kamelot) pour la façon de chanter certaines mélodies.

Ce disque est riche en bons moments, surtout sur la première partie de l’album (les trois derniers titres ont tendance à se répéter, même si la qualité est toujours là). En effet, la plupart des morceaux ont des refrains imparables, même si, je vous l’accorde, ils ne rentrent pas immédiatement en mémoire. En tout cas, une fois appréhendées les diverses ambiances et les subtilités des mélodies, on se repasse sans arrêt les "Visual Vortex", "Beyond" (dont le refrain me fait penser au "Golden Dawn" d’Edguy), "Shadow Dancer", "Aladdin’s Cave", et autres "State Of Mind" qui composent ce très bon album de nos amis hollandais.

Et pour couronner le tout, on a droit à un excellent guitariste, Henk Van Der Laars (celui ci officiant également sur certaines sessions de claviers) qui nous tire des soli incisifs, tranchants, fluides, et remarquablement mélodiques, dans pratiquement chaque morceau, passant de l’électro-acoustique de "Shadow Dancer" à la rapiditité du très heavy "Aladdin's Cave" (qui propose également un riff d’intro mémorable et une guitare rythmique extrêmement tranchante), ou encore sur l’intro de "Destiny Calling" (morceau très calme, très progressif, qui me rappelle un peu le «Christmas Day» de Shadow Gallery).

State of Mind est donc un album original et riche, qui aurait pu décrocher les cinqs étoiles avec une meilleure production (celle ci étant beaucoup trop plate) et si la musique ne s’était pas essoufflée sur la fin du disque. Nul doute que ce groupe a un potentiel extraordinaire qui pourrait bien apporter un nouvel élan à un genre de musique qui peine à se renouveler, et ce n’est pas le futur qui me contredira.




Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Ian Parry (voix, clavier)
- Henk Van De Laars (guitars, clavier)
- Martin Helmantel (basse)
- Dirk Bruinenberg (batterie)
- Bart Brower (piano)
- Melly Oudejans (violon)


1. Equinox
2. Visual Vortex
3. Trust
4. Beyond
5. Shadow Dancer
6. Aladdin's Cave
7. State Of Mind
8. Destiny Calling
9. Resurrection
10. Losers Game
11. Suppression



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod