Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER NEOCLASSIQUE  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 



ELEGY - Labyrinth Of Dreams (1992)
Par METAL le 14 Août 2018          Consultée 480 fois

Alors c'est donc ça ELEGY... Cela faisait des années que je lorgnais discrètement vers la formation néerlandaise et au jeu des mauvaises surprises musicales, elle vient de remporter, haut la main, le titre de ma déception de la décennie.

Comprenez bien, il y avait trop de signes qui m'indiquaient que ce groupe était fait pour moi : déjà on me vendait la formation originaire d'Eindhoven comme un groupe de Metal Prog, mon style préféré. Puis, la fibre patriotique rentrait en jeu car le célèbre Patrick Rondat, notre guitare héro national en avait fait partie. Autre membre du groupe, l'excellent Ian Parry (VENGEANCE) y tiendra un jour le micro alors que la batterie sera un temps la propriété de Dirk Bruineberg (PLACE VENDOME) soit deux groupes dont vous pouvez lire mes écrits sur ce même site... Et cerise sur gâteau, sur ce "Labyrinth Of Dreams" Ed Warby (AYREON) s'est chargé de la batterie même s'il n'a jamais fait partie officiellement du groupe. AYREON quoi... Vous les voyez les signes ou pas ???

Mais non seulement l'album est décevant mais en plus il s'agit d'une sorte de Speed-Neo-Classique sans saveur avec un chanteur limité et pas toujours juste, sorte d'ersatz de Michael Kiske (HELLOWEEN/PLACE VEND... Non mais là le signe supplémentaire, tu dégages). Pour être plus précis, ELEGY en 1992 c'est une sorte d'HELLOWEEN à mi-chemin entre la période "Walls Of Jericho" et le premier "Keeper" avec, à la guitare, un élève d'Yngwie Malmsteen appliqué mais balbutiant un peu son art... Écoutez "Guiding Light", c'est clairement les citrouilles en mode division d'honneur.

L'instrumentale "Mass Hysteria", est un bon résumé du disque dont l'on devine le talent sous-jacent mais qui se vautre par moment dans la cacophonie... Étrange car c'est un titre dont nous retrouvons déjà l'ébauche sur la première démo du groupe en 1986, bref six ans de travail pour un tel résultat, ça laisse circonspect (quoi que, Bob Dylan n'a jamais progressé à l'harmonica en plus de cinquante ans de carrière donc...). En plus la prod', pour l'époque est plutôt moyenne... Sachant que je possède la version re-mastered Gold limitée à 2000 exemplaires, je plains les possesseurs de la version classique, ça doit être pire.

Que dire de plus d'un tel disque mis à part qu'il n'est pas mauvais non plus et que quelques compositions tirent leurs épingles du jeu : "I'm No Fool" est plutôt efficace et ses chœurs "ACCEPTiens" sauvent un refrain poussif, "Take My Love" et ses rythmiques plus syncopées n'est pas déplaisante, surtout que E.A Hovinga y est moins agaçant qu'à l'accoutumée (à l'inverse de "Over And Out" où il gâche tout) et "Powergames" est même plutôt bien écrite, preuve d'un talent sous forme embryonnaire qui ne demande qu'à se développer. Mais ça reste bien maigre pour un premier effort studio.

Alors c'est donc ça ELEGY ? Oui, et comme j'ai promis de chroniquer tous les albums manquants sur NIME, je sent que les prochains jours vont être passionnants...

A lire aussi en POWER METAL :


NOSTRADAMEUS
The Third Prophecy (2003)
Power neoclassique




GAMMA RAY
No World Order! (2001)
Power neoclassique

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   METAL

 
  N/A



- E.a. Hovinga (chant)
- Henk V.d. Laars (guitares)
- A. Van Brussel (guitares)
- M. Helmantel (basse)
- A.j.c. Van Der Strom (claviers)
- + Ed Warby (batterie)


1. The Grand Change
2. I'm No Fool
3. Take My Love
4. All Systems Go (instr.)
5. Trouble In Paradise
6. Over And Out
7. Labyrinth Of Dreams
8. Mass Hysteria (instr.)
9. Powergames
10. The Guiding Light



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod