Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH/BLACK  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (1 / 0)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Azarath

BELPHEGOR - Lucifer Incestus (2003)
Par POWERSYLV le 5 Décembre 2003          Consultée 3932 fois

Voilà bien longtemps que je n'avais pas vu ni entendu un disque aussi blasphématoire et maléfique. Déjà, il suffit d'admirer cette pochette (splendide au demeurant) pour se rendre compte qu'on n'a pas affaire à des agneaux de Dieu. Un bref coup d'oeil sur les titres convaincra définitivement les plus sages d'entre nous à jeter ce disque aux orties. C'est d'un air dubitatif que j'introduis l'album dans le lecteur, m'attendant à tout.

Fondé en 1991 et déjà auteur de 4 albums, BELPHEGOR propose en effet un black/death particulièrement virulent mais finallement bien construit. Un bordel indescriptible au premier abord mais dont les structures apparaissent au fil des écoutes (pour peu qu'on se force à écouter). Guitares tranchantes, batterie-pillon, chanteur/hurleur/zombie qui alterne voix black et death, plusieurs passages qui s'enchaînent les uns aux autres, voilà les caractéristiques principales de ce disque vicieux. Des nappes de synthé assez subtiles finalement jouent à cache-cache dans ce brouhaha sonore, des introductions sombres et énigmatiques permettent de mieux pénétrer dans cet univers particulièrement glauque.

Des ambiances donc qui sont malheureusement gachées (et c'est là que le bât blesse) par un défaut majeur : l'utilisation de blast-beats pendant la quasi-totalité du disque. Franchement, est-ce bien raisonnable ? Quand on écoute l'ensemble, on s'aperçoit que les différents musiciens sont loin d'être des manchots, mais aussi que le groupe n'a pas son pareil pour développer des ambiances assez morbides dans le genre. Quelques passages plus "calmes" rendent hommage à celà (première partie de "Fukk The Blood Of Christ")... mais ils sont malheureusement trop rares car on retourne à la moindre occasion dans le bourinage systématique.Un bourinage qui gâche tout. Car en dehors de l'agacement qu'il peut susciter au bout d'un moment, il a tendance à uniformiser des morceaux qui au final auraient pû se différencier les uns les autres et rendre le disque plus intéressant.

Dommage car on aurait pû tenir un sacré bon skeud si les tempos avaient été plus variés. Un album qui cependant plaira aux irréductibles "true-ones". Cette nouvelle bande originale de l'Exorciste vous attend dans votre abattoir préféré ...

A lire aussi en BLACK METAL par POWERSYLV :


VINTERSORG
The Focusing Blur (2004)
Black progressif




BATHORY
The Return ... (1985)
Death/black

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Helmuth (chant)
- Sigurd (guitare)
- Barth (basse)
- Torturer (batterie)


1. Intro : Inflamate Christianus
2. The Goatchrist
3. Diaboli Virtus In Lumbar Est
4. Demonic Staccato Erection
5. Paradise Regained
6. Fukk The Blood Of Christ
7. Lucifer Incestus
8. The Sin Hellfucked
9. Fleischrequiem 69 / Outro



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod