Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Fate, The Night Flight Orchestra , Illwill
- Style + Membre : King Diamond
 

 Site Officiel De King Diamond (273)
 Myspace (216)
 Chaîne Youtube De King Diamond (252)

MERCYFUL FATE - In The Shadows (1993)
Par AAARGH le 16 Octobre 2009          Consultée 5188 fois

Ressuscité d'entre les morts! MERCYFUL FATE sort du royaume des ombres et nous offre ce disque. Car c'est ni plus ni moins que (presque) la formation d'origine qui réapparaît à l'exception du batteur. Ça sera Snowy Shaw, entendu chez KING DIAMOND, qui aura l'honneur de s'asseoir sur le tabouret derrière les fûts.

Toutefois ami lecteur, ton oreille exercée te l'aurait révélé à l'écoute de l'album, pas une seule partie de batterie n'est jouée par Snowy, c'est Morten Nielsen (non, pas le footballeur) qui joue sauf sur "Return Of The Vampire". Ce brave garçon fera partie de FURIOUS TRAUMA.

La reformation du FATE signe l'arrêt de mort de ZOSER MEZ, patronyme aussi prononcable que célèbre, sous lequel était en train d'œuvrer notamment la paire Shermann/Denner. Probablement la meilleure paire de guitaristes parmi toutes les sous-estimées... Mais qu'à cela ne tienne ! Harmonies, soli, riffs : tout le talent créatif et complémentaire de nos duettistes marque ce disque.

Si les guitares sont comme avant, incluons ici aussi la guitare basse, oui ! Timi non plus n'a pas changé, King livre une prestation plus mature, brute même. Dans un registre plus grave, même si on garde les montées et les descentes sombres proches du démon, et le tout sans empilement de voix pour faire mélodique.

Bref, t'as l'impression qu'en dehors de la qualité de l'enregistrement, t'es dans la droite lignée de ce que proposait MF au milieu des années 80. C'est bien légitime ! Ce qui est indéniablement vrai en surface. Outre l'évolution du chant, les textes satanico-horrifiques ont été remplacés par les horrificos-populaires, comprendre par là qu'ils sont plus proches de ceux des albums solo de KD et que les morceaux lorgnent clairement vers les mid-tempos.

En dehors de 2 morceaux longs à tiroir, ambiancés par la narration de qui tu sais, "The Old Oak" et "The Legend Of The Headless Rider", toutes les 2 écrites par Hank, on tourne autour des réglementaires 4-5 minutes. Aucun des titres n'est co-écrit, on parle musique, les paroles, on sait bien qui les écrit, nom de nom ! Des excellents 2 premiers titres seront tirées des vidéos "Egypt" et "The Bell Witch" (moquée par Beavis et Butt-Head, bien entendu, notamment parce que King est maquillé et le seul du groupe à l'être). Titres excellents par le côté mélodique et dynamique que propose le premier et l'oppressant et maléfique second, avec son accélération en milieu. "The Bell Witch" connaîtra aussi une seconde vie en EP avec du live, plein !

L'album se clotûrant un pied dans les années 80 avec le "Is That You, Melissa", dernière chanson après "Melissa" et "Come To The Sabbath" à traiter de l'hitoire de ce personnage (d'ailleurs n'est-ce pas elle sur la pochette de dos ?) et "Return Of The Vampire", vieux titre réenregistré avec Lars Ulrich, grand fan devant l'éternel du groupe, à la batterie.

La perfection n'étant pas de ce monde, "In The Shadows" connaît un creux en son milieu, mais de quoi allons-nous nous plaindre ? Ces titres étant loin d'être mauvais et raviront les enfants de 7 à 77 ans comme on dit chez Ravensburger.

En résumé : très bon album de reformation qui fait encore verser des larmes de bonheur et qui illustre parfaitement le génie des différents membres composant cette entité. Cet album est une sorte de jonction entre le FATE de "Don't Break The Oath" et les chansons narrées brillamment avec ambiance par King en solo. Avec une qualité d'enregsitrement 90, joie !

Le morceau avec le passage faussement doux mais vraiment méchant : "Gruesome Time"
Le morceau où le roi de carreau gagne à la fin : "Thirteen Invitations"
Le morceau qui aurait pu servir de thème musical à Sleepy Hollow : "The Legend Of The Headless Rider"
Le morceau “adieu à Melissa” : "Is That You, Melissa"

A lire aussi en HEAVY METAL par AAARGH :


MASTERPLAN
Masterplan (2003)
Une leçon de maître




SPIRIT
S'enfuir,mourir (2006)
En attendant le disque


Marquez et partagez



Par FREDOUILLE




 
   AAARGH

 
   KRISTOF

 
   (2 chroniques)



- King Diamond (vocals)
- Hank Sherman (guitars)
- Michael Denner (guitars)
- Timi Hansen (bass)
- Snowy Shaw (drums)


1. Egypt
2. The Bell Witch
3. The Old Oak
4. Shadows
5. A Gruesome Time
6. Thirteen Invitations
7. Room Of Golden Air
8. The Legend Of The Headless Rider
9. Is That You Melissa?
10. Return Of The Vampire (1993)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod