Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ratt, Ac/dc, Mc Queen Street, Yld, Reptile Smile
- Style + Membre : Arcade

CINDERELLA - Heartbreak Station (1990)
Par THE MARGINAL le 17 Février 2004          Consultée 5491 fois

Après avoir demarré sa carrière sur les chapeaux de roue("Night songs" et "Long cold winter", les 2 premiers opus, ont été des francs succès à échelle mondiale); Cinderella revient à la charge avec "Heartbreak station", un 3ème effort studio qui accentue un peu plus l'évolution musicale de la bande à Tom Keifer puisque le côté bluesy, déjà présent sur "Long cold winter", est nettement renforcé et l'on note l'apparition des influences countrysantes.

Qu'on ne s'y trompe pas, cependant: cet album vaut largement le detour. Tom Keifer et ses acolytes étant particulièrement doués dans l'art de composer d'excellents titres, c'est fort logiquement que cette galette offre moments d'écoute.

Pour preuve, je citerai des titres foncièrement hard-rock n'roll bluesy comme "The more things change", "Sick for the cure", "Love gone bad"; le long mid-tempo "Dead man's road" qu'on peut comparer à "Wanted dead or alive"(Bon Jovi), mais en plus survolté et mis sur orbite par une superbe intro ambiance Far West.

Autres compositions de très bonne facture: le hard funkysant "Love's got me doin' time", l'énergique blues-rock "Shelter me" dont les paroles sont une franche diatribe à l'encontre de la censure aux USA(le PMRC et Tipper Gore sont ouvertement visés) et "One for rock n'roll", une chanson country. Il y a, bien entendu, des ballades sur cet album; deux précisèment. "Heartbreak station", chargé d'émotions et de guitares acoustiques, est une pure merveille. En revanche, "Winds of change"(qui n'a rien à voir avec le celebre slow de Scorpions) est plus laborieux et, posté en fin d'album, fait un peu office de bouche-trou.

Tout au long de cet album, la voix de Tom Keifer, parfois modulable, fait merveille. On savait déjà qu'il était un compositeur très doué.Il confirme ici ses talents de multi-instrumentistes puisqu'il joue aux guitares électriques et acoustiques, ainsi qu'à la slide, à la mandoline, au piano. Impressionnant ! Tout compte fait, "Heartbreak station" est un grand album mature, solide et efficace. On peut juste regretter que les ventes(bonnes au demeurant) aient été inférieures à celles des 2 précédents opus.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


HANOI ROCKS
Bangkok Shocks, Saigon Shakes, Hanoi Rocks (1981)
Les premiers pas discographiques de hanoi rocks




POISON
Greatest Videos Hits(dvd) (2001)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Tom Keiffer (chant, guitare)
- Jeff Labar (guitare)
- Eric Brittingham (basse)
- Fred Coury (batterie)


1. The More Things Change
2. Love's Got Me Doin' Time
3. Shelter Me
4. Heartbreak Station
5. Sick For The Cure
6. One For Rock N'roll
7. Dead Man's Road
8. Make Your Own Way
9. Electric Love
10. Love Gone Bad
11. Winds Of Change



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod