Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  E.P

Commentaires (3)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Membre : Summoning

ABIGOR - Orkblut - The Retaliation (1995)
Par JULIEN le 10 Février 2004          Consultée 2889 fois

Nanti d’un premier et fantastique album de Black intense et largement inspiré des heures médiévales, ABIGOR poursuit sa fracassante percée dans l’univers des arts extrêmes avec ce mini-cd conceptuel, intitulé « Orkblut – The Retaliation », qui nous relate par le détail toute l’existence d’un guerrier habité d’un authentique esprit païen.

Toujours concentré sur la force expressive de riffs aigus et techniques, cavalant sans répit sur le tumulte orchestré par une batterie monstrueuse et ses inévitables percussions et tambours de guerre, ABIGOR se plaît ici à nous faire revivre l’épopée barbare de ce guerrier jeté au cœur de sanglantes batailles, où fer et cuirasses s’entrechoquent brutalement, emplissant l’air du vacarme d’un Black vraiment agressif, phénoménal par sa dimension cinématographique.

Ouvrant cette ode guerrière sur une intro véritablement stupéfiante, où flûtes et guitares acoustiques introduisent la furie de riffs et chorus palpitants - gorgés de sentiments épiques, et supportés en outre par les breaks ravageurs et blast beats infernaux du batteur TT - ABIGOR rallie instantanément les troupes du Black le plus pur dans les sonorités (ces guitares !) et dans l’attitude, tout en maintenant une véritable architecture sonore riche et complexe, frangée de claviers.

Construit sur une alternance de morceaux Black purs - bien que généreusement abreuvés de cassures de rythmes et autres passages plus conquérants (le monumental « The Rising Of Our Tribe », le totalement Black « Emptiness… » avec son final apocalyptique décapant…) – et de passages plus emphatiques, faits d’interludes acoustiques (« Medieval Echoes »…) ou de claviers grandiloquents (« The Soft And Last Sleep »…), « Orkblut » est une œuvre complémentaire qui prolonge l’impact musical conséquent de « Verwüstung… », et pointe ostensiblement le talent d’une formation hors normes.

Excellent mais un peu court (à peine vingt cinq minutes...), "Orkblut" est une vraie petite perle de Black épique, même si l'inspiration totale de "Verwustung" n'est pas aussi présente (d'où ma note). Mais il reste un très bel objet, assurément !

A lire aussi en BLACK METAL par JULIEN :


MARDUK
Live In Germania (1997)
MARDUK brûle les planches avec un Live radical !




HECATE ENTHRONED
Upon Promeathean Shores (unscriptured Waters) (1996)
Il n'y a pas que CRADLE OF FILTH en Angleterre !


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Peter K (guitare, basse)
- T.t. (batterie)
- Silenius (chant)


1. The Prophecy
2. Bloodsoaked Overture
3. Remembering Pagan Origins
4. The Rising Of Our Tribe
5. Medieval Echoes
6. Emptiness/menschenfeind/untamed Devastat
7. ... To The Final Strike
8. Battlefield Orphans
9. The Soft And Last Sleep
10. Severance
11. Langsam Verhallte Des Lebens Schmerz



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod