Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dark Tranquillity, Arch Enemy, Scar Symmetry, The Duskfall , Darkane
- Membre : Coldseed, The Night Flight Orchestra
 

 Site Officiel (218)
 Myspace (198)
 Chaîne Youtube (219)

SOILWORK - Steelbath Suicide (1998)
Par JULIEN le 25 Août 2003          Consultée 4915 fois

Natif de Suède, SOILWORK est un groupe tout frais et particulièrement déterminé à bousculer l'hégémonie des ténors du Death Mélodique scandinave. Et ce premier essai porte d'ors et déjà en lui les germes qui promettent l'émergence probable d'un futur très grand du Metal.

Riffs assassins arrachés au Thrash, mais copieusement affutés par une trempette létale dans un bain d'acier liquide, solos fluides et talentueux, mélodies accrocheuses dans la tradition suédoise, mais déjà emmenées par ce son spécifique du groupe, moins massif que celui d'In FLAMES, assez spectaculaire par sa vivacité qui sait quand épaissir ses intentions et quand mobiliser toute sa rapidité d'exécution.
Originalité supplémentaire du groupe : le recours à quelques nappes de synthé qui parachèvent un tableau musical à la fois vivifiant, technique et brutal, avec nombre de touches qui glacent ce metal en fusion et dépeignent un univers assez froid, dominé par des vocaux arrachés et colériques (le chant clair de Bjorn "Speed" Strid ne fera son apparition que sur le troisième album du groupe, l'excellent "A Predator's Portrait").

Disque plutôt brutal pour ceux qui ne connaissent que les productions récentes des suédois, "Steelbath Suicide" développe une ambiance générale assez sombre, qui évoque ici et là une dévastation industrielle à la Terminator, où surnagent des éclats d'humanité incarnés par la vie et le feeling d'un phrasé de guitare ou d'un solo, déjà excellents.

En onze morceaux diversement réussis, SOILWORK expose déjà pléthore d'arguments significatifs, et enfante de ses premières grosses tueries : "Sadistic Lullabye" et ses breaks techniques ravageurs qui cassent la course des guitares, le presque sinistre "Wings Of Domain" et son synthé qui installe un sentiment de malaise, encore accru par le refrain hurlé par Speed, le fougueux morceau énonyme, ou encore "The Aardvark Trail", tout en ambiance. Et ce n'était là qu'un début... un brillant début.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par JULIEN :


DISILLUSION
Back To Times Of Splendor (2004)
Death mélodique supérieur... Du grand art !




SOILWORK
A Predator's Portrait (2001)
Death melodique

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   POSSOPO

 
   (2 chroniques)



- Peter Wichers (guitare)
- Speed Strid (chant)
- Jimmy Persson (batterie)
- Ludvig Svartz (guitare)
- Ola Flink (basse)
- Carlos Del Olmo Holmberg (claviers)


1. Entering The Angel Diabolique (instr.)
2. Sadistic Lullabye
3. My Need
4. Skin After Skin
5. Wings Of Domain
6. Steelbath Suicide
7. In A Close Encounter
8. Centro De Predominio (instr.)
9. Razorlives
10. Demon In Veins
11. The Aardvark Trail



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod