Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH(CORE)  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dying Fetus, Fit For An Autopsy, Cannibal Corpse, Suicide Silence

INGESTED - The Level Above Human (2018)
Par KOL le 8 Juillet 2022          Consultée 638 fois

Même motif, même punition ! D’abord intrigué puis franchement séduit par le dernier effort des Anglais d’INGESTED "Where Only The Gods May Tread", récemment chroniqué sur NIME, je me prends peu à peu d’affection pour le combo si tant est qu’on puisse considérer un monstre hideux comme son bff. J’explore du coup leur discographie, à la recherche des précédentes sorties, afin de retracer le cheminement de la bête depuis plus de quinze ans. "The Level Above Human", quatrième LP du groupe voit donc le jour en 2018, à peine deux ans avant son glorieux successeur. Monstre hideux car le groupe ne fait pas pour ainsi dire dans la dentelle, mais plutôt dans le Brutal Death (le core étant sujet à discussion). Mais ils savent injecter ce qu’il faut de nuances et de subtilités à leur Death pour que l’exercice ne tourne pas au concours d’haltérophilie. Le muscle c’est important, mais savoir l’utiliser à bon escient l’est encore plus.

Avant d’en venir à la musique en elle-même, je tiens à souligner le travail sur l’artwork, fourmillant de détails savoureux, même si l’on pourra questionner son originalité intrinsèque. Franchement, on n’aimerait pas se trouver à la place de cette longue procession d’âmes perdues, les menant vers un gouffre de Sarlacc revisité R18+. Le moment risque d’être difficile pour elles. Finalement, cette pochette reflète bien ce que l’on ressent à l’écoute de ces 45 minutes : ça ne redéfinit pas le genre mais c’est d’une efficacité assez redoutable, et est exécuté avec un soin non moins admirable. Le visuel est signé Lordigan, artiste portugais dont je vous invite au passage à consulter les œuvres sur Deviantart ou sur les réseaux sociaux appropriés.

Pour en revenir au son, on se retrouve très loin des clichés Deathcore, le groupe évoluant à mi-chemin entre le Brutal Death et ce genre, ses riffs à une corde et ses titres de 2’27 lorsque les groupes s’essaient au Prog. Les morceaux sont juste assez longs et construits pour permettre de poser des ambiances ("Better Off Dead") en intégrant par exemple des guitares non saturées, aux effets recherchés et renouvelés piste après piste, sans oublier de coller les grands coups de marteau qu’on vient chercher quand on écoute ce style. Les tempi sont équilibrés, entre blasts, tapis de double-pédale, et mid-tempi ravageurs de lourdeur. Et croyez-moi, ce n’est pas si simple d’arriver à cette alchimie, tant de groupes confondant souvent vitesse et puissance. Le dernier album qui m’avait laissé ce sentiment d’accomplissement en la matière était l’excellent dernier opus des vétérans Floridiens de CANNIBAL CORPSE, "Violence Unimagined", INGESTED officiant dans un registre globalement plus lent il s’entend.

Plus encore que sur l’album suivant, on notera une production au(x) poil(s), laissant une place de choix à chaque instrument et aux vocaux. Au pluriel s’il vous plaît, tant les hurlements de Jason Evans sont variés, passant allègrement du Death à un style plus Hardcore avec une facilité déconcertante (enfin… en studio, en tous cas, car ce n’est pas exactement la même en concert). Ça fonctionne parfaitement, et pourra rappeler à certains les prouesses de Joe Badolato de FIT FOR AN AUTOPSY, même si le frontman d’INGESTED ne propose aucun chant clair pour sa part, mais ce n’est pas ce que l’on vient ici chercher.

Les passages de leads ressortent justement dans le mix, s’extirpant du carnage juste ce qu’il faut. Sam Yates se permet même de jolis soli, comme sur l’un des meilleurs titres de l’album, "Last Rites". Remarquez qu’avec un nom comme cela, il ne fallait pas se rater. L’atmosphère envoûtante dégagée par ce morceau est assez poignante, mais ce n’est pas au détriment de la brutalité. Ces nouvelles additions à l’arsenal d’INGESTED sont de belles trouvailles, et j’espère qu’ils sauront conserver cette touche pour la suite de leur carrière. À noter d’ailleurs un final classieux de 5’30 sur un essai instrumental (tiens, ça devient un mode ou quoi ?), magnifique synthèse quasi-progressive de cet effort plus que réussi des Mancuniens, sans doute plus accessible du fait d’absence de vocaux extrêmes.

Sinon, nul besoin de vous signaler la présence de breakdowns, en quantité raisonnable je vous rassure. Quand je vous dis que ces types sont des esthètes ! La case est donc cochée avec talent, ceux-ci étant amenés plutôt finement (si ! si !). Tant est si bien que l’enchaînement des dix morceaux composant "The Level Above Human" se digère finalement mieux que le « Tant pis si j’en crève » du Black Dog. On en viendrait même presque à redemander du rab de patates.

Alors pourquoi pas plus de 4, me direz-vous ? Parce que toute réussie soit-elle, cette livraison ne redéfinira pas le genre non plus, comme évoqué précédemment. C’est en tout cas suffisamment bon pour enchaîner les écoutes sans lassitude et se chauffer les oreilles avant leur prestation à venir au Hellfest 2022. Nul doute qu’INGESTED saura alors conquérir les hordes qui ne manqueront pas de venir remplir l’Altar, afin de se faire martyriser les tympans. Ce serait amplement mérité.

Note : un très bon 4/5, "All Killer, No Filler" ! Je le classe même légèrement au-dessus de l’album suivant, c’est dire.

Highlights : "Invidious", "Purveyors of Truth", "Last Rites" et "Obsolescent"

A lire aussi en DEATH METAL :


GORGUTS
From Wisdom To Hate (2001)
Le délire death barré enfin dompté

(+ 1 kro-express)



KAAMOS
Lucifer Rising (2005)
Death old-school groovy et furieux! du très bon


Marquez et partagez




 
   KOL

 
  N/A



- Jason Evans (chant)
- Sean Hynes (guitare, basse)
- Lyn Jeffs (batterie)
- Sam Yates (guitare)


1. Sovereign
2. Invidious
3. Misery Leech
4. Purveyors Of Truth
5. Transcendence Of Gods
6. Better Off Dead
7. Last Rites
8. The Crimson Oath
9. Purge The Parasite
10. Obsolescent



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod