Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  E.P

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

 Site Officiel (649)
 Myspace (189)
 Chaine Youtube (578)

CRISIX - The Pizza E.p. (2021)
Par T-RAY le 24 Septembre 2021          Consultée 965 fois

CRISIX est de retour. Enfin, je veux dire VRAIMENT de retour. Parce que l'album de reprises de 2019, hommage au Thrash américain hors Big 4, n'était pas mauvais, mais il n'était pas inoubliable non plus… Et si le quintette espagnol y retrouvait un brin de son second degré typique, trop oublié à mon goût sur "Against The Odds", il se prenait encore trop au sérieux pour accoucher de réinterprétations de haute volée. Aucune de ces reprises, même jouées plus vite que les morceaux originaux, n'arrivait vraiment à faire oublier ces derniers, quand bien même le combo essayait de se la jouer décalé, ce qui lui va plutôt bien généralement.

En vérité, c'est surtout sur sa propre musique que CRISIX était attendu. Et trois ans après un "Against The Odds" qui lorgnait trop vers le Melodeath, growls inclus, son public - moi y compris - attendait avec circonspection ce que le groupe catalan allait bientôt nous proposer. Et force est de constater que la formation y retrouve de sa superbe ! A priori, cette escapade nostalgique en territoire Thrash US lui a permis de se requinquer et de retrouver de l'inspiration, certes, mais aussi et surtout son humour !

Enfants de la Pop culture, au discours totalement méta, les cinq joyeux drilles en profitent donc pour nous balancer un objet musical à la fois décalé dans le style pratiqué et en totale adéquation avec les tendances d'écoute actuelles. Pourquoi ? Parce que, bien que sorti en vinyle et sur disque compact, "The Pizza E.P." ne s'apprécie nulle part ailleurs mieux qu'au format digital, et sur YouTube de préférence. Moi qui suis tout sauf un défenseur de l'image dans le domaine musical, exception faite des genres musicaux faits pour être associés à l'image ou à une mise en scène (bandes originales de films, DVJing, musique de ballet ou opéra), me voilà rendu promoteur d'un mode d'écoute que je décrie la plupart du temps.

Oui, en effet : "The Pizza E.P." doit s'écouter les yeux rivés sur ToiTuyau. Les autres supports ne valent le coup que pour se rappeler ce que l'on a vu en faisant tourner l'Extended Play sur la plateforme. Et ce que l'on y voit est franchement bonnard, pour qui aime la rigolade bourrée de clins d'œil à la culture Pop et au Metal. L'on suit ici les pérégrinations d'un livreur de pizza à scooter interprété par Marc "Busí" Busqué, l'un des deux guitaristes du groupe, dans un rôle qui n'est peut-être pas qu'improvisé. En effet, son expérience sent le vécu du musicien qui n'a pas les moyens de vivre de son art et avec le second degré qui le caractérise, CRISIX fait mouche.

Forcément à la bourre - ce qui convient parfaitement à une mise en musique par le Thrash - le livreur un peu gauche croise à chaque livraison toutes sortes de clients, tous plus clichés les uns que les autres, mais représentant tous un échantillon de la société, du petit bourgeois connard et exigeant jusqu'au fan de Black Metal qui s'y croit en passant par la bande de jeunes fumeurs de joints accros au bang. Mais j'y reviendrai. Car avant tout, ce que l'on entend est bonnard pour qui aime le Thrash sous toutes ses formes ou presque. CRISIX s'est amusé ici à tâter d'à peu près toutes les tendances du genre. Et y adjoint les images adéquates.

Dans sa course effrénée aux livraisons et sans jamais aucun pourboire - "No Tip For The Kid" - Busqué chevauche son scoot' sur un Thrash à l'américaine classique mais efficace, avec force gang vocals sur le refrain, riff solide et surtout soli de guitare accrocheurs en diable (merci Albert Requena et Busí lui-même). Une fois son service terminé, c'est au son d'un Thrash bien Mosh à la new-yorkaise ("World Needs Mosh"), T-shirt EVILDEAD sur le dos et en compagnie de ses potes de CRISIX que la soirée du livreur se poursuit. Soirée bien arrosée qui finit en semi-coma et accouche d'un rêve "Jurassic Park-ien" sur fond de Crossover où Busí se voit poursuivi par deux vélociraptors dans la cuisine de son employeur ("Raptors In The Kitchen").

Tout ça pour finir en retard à son service du lendemain et être accueilli à coups de pieds dans le train par son boss, avant que ses collègues - en réalité ses comparses de CRISIX - ne remettent le patron à sa place en lui rappelant combien "It's Tough To Cook A Song" et ne prennent possession de la cuisine, instruments en mains. Un quatrième et dernier morceau aux relents Punk affirmés qui rappellent combien le Thrash doit à ce genre musical en matière d'irrévérence, d'urgence et d'exécution. En quatre titres et moins de douze minutes, le quintette espagnol vient de rappeler qu'il ne faut pas l'oublier lorsqu'il s'agit de bon Thrash Metal, de références Pop culture et d'humour.

Quand ces trois dimensions sont réunies, CRISIX est au top. Et à la page, avec cette dimension vidéo supplémentaire. Comme les effluves d'une pizza fraîchement sortie du four, ce disque court sait nous faire saliver avant - espérons-le - qu'on puisse réellement croquer dans un plat de résistance encore plus copieux et roboratif que ne l'est ce déjà requinquant E.P.

A lire aussi en THRASH METAL par T-RAY :


LAMB OF GOD
As The Palaces Burn (2003)
L'ascension d'un nouveau messie




KREATOR
Live Kreation (2003)
KREATOR plus vivant que jamais


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Julián Baz (vocaux)
- Marc Busqué 'busi' (guitares)
- Albert Requena (guitares)
- Javi Carrión (batterie)
- Pla Vinseiro (basse)


1. No Tip For The Kid
2. World Needs Mosh
3. Raptors In The Kitchen
4. It's Tough To Cook A Song



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod