Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1977 Cheap Trick
  In Color
1978 Heaven Tonight
  At Budokan
1979 Dream Police
1980 Found All The Parts
  All Shook Up
1982 One On One
1983 Next Position Please
1985 Standing On The Edge
1986 The Doctor
1988 Lap Of Luxury
1990 Busted
1994 Woke Up With A Monste...
1997 Cheap Trick ('97)
2003 Special One
2006 Rockford
2009 The Latest
  Sgt. Pepper Live
2016 Bang Zoom Crazy... He...
2017 We're All Alright!
  Christmas Christmas
 

 Cheaptrick.com (1037)

CHEAP TRICK - In Another World (2021)
Par DARK BEAGLE le 6 Juillet 2021          Consultée 1169 fois

Le plus britannique des groupes américains remet le couvert avec son vingtième essai studio. CHEAP TRICK, puisqu’il s’agit de ces joyeux trublions, ne semblent pas accuser le poids des années et continue son petit bonhomme de chemin, toujours sacralisé au Japon, toujours perçu comme un chouette divertissement aux USA et restant quelque peu ignoré dans nos vertes provinces (ou grises si tu vis en ville, ami lecteur). Et pourtant, encore aujourd’hui, le groupe possède des arguments qui pourraient plaire à bon nombre d’amateurs de Rock dans toute sa variété.

Le parallèle le plus évident pour expliquer ce qu’est CHEAP TRICK, serait de dire que c’est un QUEEN à l’américaine. C’est comme ça qu’on me l’avait vendu au collège et effectivement, il y a quelques similitudes entre les deux formations, même si l’une sera toujours plus baroque que l’autre, voire plus maniérée. En fait, le groupe peut être présenté comme un disciple des BEATLES, qui s’échine à créer des harmonies vocales dignes des quatre de Liverpool, avec beaucoup de talent et de sérieux dans leur légèreté. Malgré quelques faux-pas, des petits couacs, la discographie du combo de Rockford reste très qualitative.

Et "In Another World" ne déroge pas à la règle. C’est du CHEAP TRICK pur jus, avec tous les ingrédients que l’on apprécie chez ce groupe, à savoir une dose de Hard Rock, une bonne louche de Punk et de la Pop bien sautillante. Ce qui est plus atypique en revanche est la durée sur laquelle cet album a été conçu puisque le premier single, "The Summer Looks Good On You", est sorti initialement en 2018, laissant présager l’effort pour 2019. Cependant, la situation sanitaire a fait que la bande à Robin Zander a repoussé, encore et encore, l’arrivée du nouveau bébé pour finalement le proposer en 2021, cassant un peu le rythme échevelé que conservait CHEAP TRICK depuis 2016.

D’ailleurs "The Summer Looks Good On You" met tout de suite l’album sur de bons rails. Il s’agit d’un titre relativement classique pour le combo, avec ses harmonies vocales qui ne faillent jamais sur une mélodie qui aurait pu être imaginée par le duo McCartney/Lennon. Puisque l’on évoque John, CHEAP TRICK se fend d’une reprise de son "Gimme Some Truth", qui se colore du style des Américains, bien que nous retrouvions Steve Jones en guest à la guitare. Chacun se fera son avis, l’ambiance change complètement entre l’originale et la version présentée ici.

Et entre ces deux titres l'alpha et l'oméga de cette offrande, Robin Zander, Rick Nielsen, Tom Petersson et Daxx Nielsen (fils de Rick) alignent onze morceaux aux saveurs diverses et il y en aura pour tous les goûts. Et si CHEAP TRICK semble de temps en temps jouer avec le feu ("Another World", d’un classicisme absolu, prévisible comme ce n’est pas permis bien que joli dans l’interprétation), il parvient également à se sublimer et à prendre tout le monde à contrepied, comme le prouve "Another World (Reprise)", qui accélère la mélodie jusqu’à lui donner un aspect plus Punk.

Du Punk, il en est aussi un peu question sur "Here’s Looking At You", où là encore les influences anglaises sont très présentes. On se croirait projeté en 1977/1978, mais avec un son plus actuel et Zander qui arrive toujours à donner de la voix. Sinon, nous naviguons entre Pop Songs efficaces avec des chœurs soignés, du Hard Rock séduisant et quelques ballades, sans que le groupe ne commette celle de trop. "In Another World" est plutôt varié dans l’ensemble, mais rien ne semble casser la dynamique de l’album, qui est plutôt bien condensé avec ses treize titres pour 45 minutes de musique.

Difficile en effet de faire la fine bouche sur l’énergique "Boys & Girls & Rock'N'Roll", de ne pas taper du pied sur le plus groovy "The Party" – qui conserve malgré tout une aura bien Hard – ou de ne pas succomber au bluesy "Final Days", qui offrent chacun une vision différente de la musique de CHEAP TRICK, avec toujours des mélodies simples mais efficaces et cette capacité de sublimer un parpaing avec des chœurs qui viennent apporter une dynamique supplémentaire, quand ils arrondissent plus les angles chez QUEEN. Et si l’on est d’humeur plus mélancolique, on se laissera séduire par la ballade "So It Goes" sans le moindre remord.

Il serait facile de reprocher au groupe d’appliquer continuellement les mêmes recettes, de séduire des publics qui ne s’entendent pas forcément entre eux (comme QUEEN au final), mais la longévité du groupe parle pour lui. C’est ce que l’on attend d’un album de CHEAP TRICK. Avoir envie de headbanguer sur un morceau et onduler du bassin sur le suivant, avant de retrouver son côté fleur bleue juste après. Ce qui pourrait être un défaut est en définitive une qualité que les musiciens ont parfaitement su exploiter en plus de quarante ans de carrière. Et comme ce n’est pas à un vieux singe que l’on apprend des grimaces…

"In Another World" a pour lui de proposer des compositions solides, qui se marient finalement très bien les unes avec les autres. C’est typiquement le genre d’album que l’on peut se passer quand on se sent d’humeur maussade, il file la pêche et on se retrouve à sourire comme des cons, sans savoir trop pourquoi. En tout cas, il prouve qu’à son âge, le trio original en a encore sous le pied et qu’il n’est pas prêt d’arrêter tout de suite. Pas tant que le discours se veut encore frais et pertinent en tout cas. Le jour où CHEAP TRICK deviendra chiant, là on pourra évoquer la retraite.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


KANSAS
Somewhere To Elsewhere (2000)
Carry on wayward son!




GRAND FUNK RAILROAD
Grand Funk (1969)
Red is dead!


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Tom Petersson (basse)
- Rick Nielsen (guitare)
- Robin Zander (chant, guitare)
- Daxx Nielsen (batterie)


1. The Summer Looks Good On You
2. Quit Waking Me Up
3. Another World
4. Boys & Girls & Rock N Roll
5. The Party
6. Final Days
7. So It Goes
8. Light Up The Fire
9. Passing Through
10. Here's Looking At You
11. Another World (reprise)
12. I'll See You Again
13. Gimme Some Truth



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod