Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATHCORE  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Gojira

FIT FOR AN AUTOPSY - The Process Of Human Extermination (2011)
Par FENRYL le 11 Octobre 2020          Consultée 274 fois

Jersey City, New Jersey. Terres d'origine d'un combo en devenir...

Les Américains de FIT FOR AN AUTOPSY délivrent enfin leur premier LP après la sortie en 2008 de "Hell On Earth", EP comportant un line-up un poil différent (Seth Coleman à la basse notamment) pour quatre titres et treize minutes...
Ici, pas de place au moindre doute : le terme Deathcore suppure d'absolument partout !
Comme il est possible de le voir de plus en plus souvent, le combo est mené de main de maître par son guitariste Will Putney qui a su ici faire copuler la voix ultra Death et gutturale de l'expérimenté Nate Johnson (PREMONITION OF WAR, THROUGH THE EYES OF THE DEAD) et des riffs de Metalcore techniques. L'influence Grind, Death et Deathcore du chanteur fonctionne à la manière d'un bulldozer : "The Consumer" écrase tout ! Johnson semble officier en apnée ! Son chant guttural growl va ravir les amateurs du genre : l'ouverture de "The False Prophet" le laisse littéralement en train de dévorer le micro !
En retrait pour le moment sur ce premier opus, le duo de guitaristes officie au service du frontman. Toutefois, on peut entendre fuser quelques harmoniques artificielles bien troussées et soli ("The Consumer", final de "The Locust" beaucoup plus mélodieux, "The Jackal").
La prestation du batteur Brian Mathis est également à souligner dans ce déluge de décibels : parfaitement à son aise, il délivre une sacrée partition, notamment mise en valeur par une production de belle qualité pour un premier effort. Il sera de notoriété publique dans les années à venir que Will Putney est une référence dans le genre, il y a fort à parier que sa présence est déjà à l'origine de ce résultat. Le marteleur de fûts, donc, multiplie les breaks et changements de rythmes en tous genres : nerveux, puissant et savamment mis en valeur, sa prestation se calque terriblement bien sur les riffs de mammouth des gratteux tout en mettant en valeur la caverneuse voix de Nathan ("The Jackal").

Ne cherchez pas un seul moment de répit, vous vous êtes clairement trompés d'adresse !
Calibré entre trois et quatre minutes en moyenne, chaque titre déboule avec une rage peu commune : l'ouverture d'un "The Executionner" en guise de clôture de l'album, mais également un "The Desecrator", épileptique et furieux, qui hausse encore et encore une fois le ton. Il est à noter quelques indices d'une évolution possible dans le futur côté "mélodie" : les guitares lead de guitare sur "The Wolf" lorgnant vers certaines influences orientales (encore assez lointaines), indiquant de possibles influences de combos comme NILE par exemple… Simple hypothèse, mais il faudra surveiller cet aspect à l'avenir. Avec un peu plus de recul, FFAO pourrait même être influencé par un BEHEMOTH à ses débuts...
C'est dans cette optique que le titre d'ouverture "The Conqueror" me semble définir le plus objectivement toutes les qualités de ce groupe.

En dix titres et trente-deux minutes, FIT FOR AN AUTOPSY pose avec classe un sacré nombre de bases ! Avec un Nathan Johnson omniprésent, le côté Death domine ce premier effort du groupe.
Oppressant, puissant et ravageur, ce "The Process of Human Extermination" emporte tout sur son passage : il illustre à merveille la jeunesse et la fougue d'un groupe en devenir tout en réclamant un poil d'originalité pour ne pas être uniquement catalogué en tant qu'énième combo "broutal" perdu dans la masse du Deathcore n'arrivant pas à séduire…

Note réelle : 3,5/5.

Top : "The Conqueror", "The Jackal", "The Executionner".

A lire aussi en DEATH METAL par FENRYL :


AMON AMARTH
Wrath Of The Norsemen (2006)
Overdose de Viking Death Metal !




FIT FOR AN AUTOPSY
The Sea Of Tragic Beasts (2019)
Album de la décennie pour Matt Heafy


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Nate Johnson (chant)
- Will Putney (guitare)
- Pat Sheridan (guitare)
- Charlie Busacca (basse)
- Brian Mathis (batterie)
- Tim Howley (guitare)


1. The Conqueror
2. The Colonist
3. The Desecrator
4. The Juggernaut
5. The Wolf
6. The Consumer
7. The Locust
8. The False Prophet
9. The Jackal
10. The Executioner



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod