Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATHCORE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Gojira

FIT FOR AN AUTOPSY - The Sea Of Tragic Beasts (2019)
Par FENRYL le 6 Décembre 2019          Consultée 2307 fois

La semaine passée, mon téléphone sonne en milieu d'après midi…
Juste le temps de poser mon casque et de décrocher pour échanger avec mon pote Matt K.Heafy (TRIVIUM). Outre notre passion commune pour les arts martiaux et le Metal, nous échangeons fréquemment sur les découvertes musicales que nous réalisons chacun de notre côté. Cette fois-ci, je n'ai pas le temps d'en placer une ! Tout émoustillé, le garçon ne me laisse pas souffler et fait court : il me demande de me pencher de toute urgence sur le dernier effort des Américains de FIT FOR AN AUTOPSY car il s'agit, selon ses dires, de rien de moins que du meilleur album de la dernière décennie !

Il fait fort le frontman de TRIVIUM ! Je lui rétorque que je ne connais pas le groupe et donc pas la discographie… "We don't give a fuck! Enjoy buddy" me rétorque-t-il avant de raccrocher !
Sans doute débordé à faire vivre sa chaîne YouTube de gamer et de joueur de Metal autant qu'à gérer ses jumeaux, il me laisse donc bien surpris face à une commande assez unique… Rapide bio du groupe dont le titre m'émoustille quelque peu ! Originaire du New Jersey, ce combo délivre donc du Deathcore ! Et inutile de vous dire que depuis quelques temps, la scène vivote, pour ne pas vous écrire qu'elle sent la mort… Il officie depuis 2008 et vient de nous livrer son cinquième LP, le tout premier chez Nuclear Blast ! Je ne suis donc pas en avance !
Le line-up semble globalement stabilisé depuis 2017.

FIT FOR AN AUTOPSY capte directement votre attention en délivrant un Deathcore sombre, à base de mid-tempi qui ouvrent vers le Metalcore (DEVIL SOLD HIS SOUL pour ne citer que lui, là tout de suite) avec par exemple "Your Pain Is Mine" et son bridge en chant clair… La mélodicité de l'ensemble est vraiment une réussite, portée par des riffs béton, ciselés et à la mécanique huilée. "Napalm Death" confirmera en clôture cet aspect en magnifiant encore une fois les ambiances et le mid-tempo à l'aide d'un chant habité.
Comme de coutume, c'est bien le chant qui se démarque également rapidement ici : Joe Badolato est un joli bébé qui possède un chant guttural qui fait son effet mais surtout qui vous surprend en switchant en chant clair avec une certaine aisance surprenante. À ce titre, la bombe "titre éponyme" résume tout ce que les Américains réalisent à merveille : des ambiances, des riffs, des breaks qui entêtent.
Ils puisent une influence notable chez les Frenchies de GOJIRA ("Mirrors", "Unloved" et "Birds Of Prey" pour une intro classique !), autour des sonorités, des ambiances, des jeux de guitare mais aussi en étant proche du timbre de voix de Joe Duplantier.

Fort de ce constat, il est évident que FFAA sait se démarquer de la "concurrence" : son Deathcore est accessible, à un point difficilement explicable. Tantôt aérien et posé (comme ce solo ultra vivifiant sur "Bird Of Prey" : quelques secondes de grâce au milieu de l'obscurité), il joue pourtant son rôle de bulldozer en retournant l'auditeur. Peu avare d'économie, ce "The Sea Of Tragic Beasts" est une formidable porte d'entrée dans le monde de l'Extrême moderne. Il compile tout ce que le monde moderne a su proposer ces dernières années : une production aussi chirurgicale que féroce, une homogénéité de titres puissants et mélodieux au service d'un genre musical qui peinait à se renouveler voire se diversifier.

C'est ainsi qu'il faut par exemple noter à quel point le travail millimétré de la batterie est remarquable : chaque frappe, chaque note, est posée avec précision par un Will Putney qui ne laisse donc rien passer ! Il suffit de se faire et refaire "Bird Of Prey" en écoute pour ne pas en douter... Le "low tone" général de cet opus lui confère une telle énergie, une telle force de frappe que l'on est obligé de succomber au fil des écoutes.

Avec "The Sea Of Tragic Beasts", FIT FOR AN AUTOPSY frappe un joli gros coup… Le groupe s'autorise ainsi à frapper à la porte du salon des combos qui peuvent voir l'avenir avec confiance, en s'installant en tant que référence. En maniant savamment douceur et force, rage et calme avec un vrai chanteur louvoyant entre le Death et le Metalcore, les Américains ont trouver une alchimie savoureuse.

Top : "The Sea Of Tragic Beasts", absolument ENTÊTANTE, le trio GOJIRA-like, "Bird Of Prey", "Napalm Dreams".

Je vous conseille de visionner leur prestation live au K! Pit pour savourer toute la puissance du groupe… je me vois donc obligé de confirmer tout le bien que m'en avait dit notre Matt Heafy !

A lire aussi en DEATH METAL par FENRYL :


INSIDIOUS DISEASE
Shadowcast (2010)
All star band death metal old school




BEHEMOTH
Messe Noire (2018)
Oeuvre noire magnifiée au firmament


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Joe Badolato (chant)
- Will Putney (guitare)
- Pat Sheridan (guitares)
- Peter 'blue' Spinazola (basse)
- Josean Orta (batterie)
- Tim Howley (guitares)


1. The Sea Of Tragic Beasts
2. No Man Is Without Fear
3. Shepherd
4. Your Pain Is Mine
5. Mirrors
6. Unloved
7. Mourn
8. Warfare
9. Birds Of Prey
10. Napalm Dreams



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod