Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATHCORE MéLODIQUE  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace Officiel Du Groupe (281)

WINDS OF PLAGUE - Against The World (2011)
Par FENRYL le 30 Octobre 2011          Consultée 2407 fois

"Je n'aime pas croire en quelqu'un et me tromper...".

J'ai fait de cette maxime une sacrée règle de vie et je dois bien avouer, avec une certaine fierté, que j'ai eu raison de ne pas lâcher l'affaire en ce qui concerne WINDS OF PLAGUE.
Ce combo américain, que je suis depuis bien longtemps désormais, avait su par le passé m'aguicher avec notamment un "Decimate The Weak" (2008) pas piqué des hannetons.
Malgré un concept album correctement troussé l'année suivante mais en deçà de mes espérances, nos lascars commençaient à se faire attendre pour ne pas dire désirer dans le p'tit monde du Deathcore...
Histoire de ne pas déroger à la règle, petit changement de line-up qui voit le départ de la claviériste Kristen Randall (remplacée encore une fois par une nana) et du bassiste. Rien de bien folichon, la routine en somme pour le groupe.

Ce qui frappe ici, c'est l'immédiateté des créations : dès l'apocalyptique et lancinant "Raise The Dead" (indissociable ensuite de "One For THe Butcher"), qui ouvre puissamment et magistralement ce "Against The World", le ton est donné et on sait de suite que l'on va avoir affaire à quelque chose de sérieux. De burné même.
C'est gros, c'est puissant, c'est carré : la voix de Cooke est toujours aussi grasse, dense et entêtante.
Bordel, les premières notes de "Built For War" m'ont fait penser à du DIMMU BORGIR, comme notamment le monumental "Progenies Of The Apocalypse" : des nappes de claviers épiques, une grosse frappe à la batterie et un riff plus death tout de même, mais quelle intro bluffante du même esprit ! Et pour ne rien enlever au plaisir que procure ce titre, on a le droit à la participation de Monsieur Jamey Jasta, le frontman des fantastiques HATEBREED ! Quel plaisir !
C'est d'ailleurs lui qui va ouvrir le bal des "featuring" dont l'album est gorgé, ras la tronche : les deux titres suivants verront la participation des membres de groupes tels que FOR TODAY (Christian Metalcore comme NORMA JEAN), STRAY FROM THE PATH ou TERROR un peu plus loin sur l'album.
Même l'interlude "The Warrior Code" est l’œuvre de l'ancienne star de catch "Ultimate Warrior"... qui déclame ici !

On balaie tellement de styles qu'on ne peut rester insensible au travail fourni : entre les instrumentaux faisant la part belle aux nappes de claviers couplées au riff de lead guitare (l'interlude "Only Song Were Allowed To Play In Church Venues", on déguste des titres dans la plus pure traditions deathcore loin de la qualification du groupe dans le domaine "sympho". Ici, c'est toujours aussi mélodique et une fois encore il ne suffit pas d'avoir quelqu'un derrière un clavier pour en faire une appellation d'origine contrôlée "Deathcore Symphonique" !
La preuve en est faite avec l'un des premiers singles issus de la galette, j'ai nommé le génial "California" en duo avec les mecs de TERROR (grosse référence Hardcore Punk) svp ! Totalement dans cet esprit, on pense à BIOHAZARD, SICK OF IT ALL et autre MADBALL en plus, ce qui a tout pour me faire bander ! Mais gardez bien à l'esprit que ce titre n'est pas (du tout) représentatif des autres compositions du groupe pour ne pas vous fourvoyer.

Les guitares prennent toujours autant de place mais gagnent en intelligence : leur utilisation, raisonnée, est une nouvelle source de plaisir tant elles sont usitées avec soin et réflexion. Petit solo par là, break terrible par ici : une maturité qui fait plaisir à entendre.

38 minutes et 12 morceaux plus tard, on est conquis : WINDS OF PLAGUE s'est (enfin) donné les moyens. Les moyens de faire fort, de faire bien et de faire juste. Il nous sert un excellent moment de Deathcore plus mélodique qu'autre chose, avec tous ses accents de mélodicité et son patchwork de styles et ambiances. Sans aucun doute l'un de ses albums les plus accessibles et pour autant, le plus plaisant à ce jour. Une vraie bonne et agréable surprise...

Top : "California", "Raise The Dead"/"One For The Butcher", "The Warrior Code", "Built For War".

A lire aussi en DEATH METAL par FENRYL :


GOJIRA
Terra Incognita (2001)
L'acte de naissance d'un géant...

(+ 1 kro-express)



INSIDIOUS DISEASE
Shadowcast (2010)
All star band death metal old school


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Jonathan 'johnny Plague' Cooke (chant)
- Alana Potocnik (claviers)
- Nick Eash (guitare)
- Nick Piunno (guitare)
- Art Cruz (batterie)
- Andrew Glover (basse)


1. Raise The Dead
2. One For The Butcher
3. Drop The Match
4. Built For War
5. Refined In The Fire
6. The Warrior Code
7. Against The World
8. Monsters
9. Most Hated
10. Only Song We're Allowed To Play In Church Venues
11. California
12. Strength To Dominate



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod