Recherche avancée       Liste groupes



      
NéO-ATMO-GOTH  |  STUDIO

Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Evanescence, The Murder Of My Sweet

ELYSION - Someplace Better (2014)
Par HAPLO le 7 Juillet 2019          Consultée 324 fois

Prologue :

La semaine dernière. Deux heures trente-trois minutes (AM). Sommeil profond. Téléphone qui sonne. Malheureusement, je réponds.
“ Haplo. Faut qu’on parle.
- mrwoui ??
- Haplo. Écoute-moi bien.
- [silence] mrwoui…
- Je suis le Grand Maître du Metal. Je m’adresse à toi pour les petites barbouilles insignifiantes qu’on te laisse publier sur NIME.
- [silence]… habamais c’est que c’est la nuit là… Et si je raccroche ?
- Sueur, Sang, Cuir, Chaînes, boule dans la bouche, attaché devant “les Anges 11” sur écran panoramique avec du ONE DIRECTION en boucle.
- J’écoute Ô Grand Maître du Metal !
- Fais pas le malin Haplo. Je t’observe d’en bas depuis que tu gribouille sur NIME. Ton humour pourri et tes clins d’œil intellos ne font rire que toi. Mais bon, les autres semblent bien occupés et je n’ai que ta pomme sous la main.
- … Heu… J’apprends Grand Maître du Metal… Pas toujours facile d’avoir des idées et…
- Tais-toi et écoute : Z’êtes un peu mous du genou sur NIME. Tout pour les groupes US ou scandinaves, mais le reste du monde, c’est plutôt la cinquième dimension. Fixe ma voix fripouille. La semaine prochaine, je dîne en bas avec Christianna, bombe vocale du groupe de Metal grec ELYSION et devine quoi ?
- Heu… Elle est végane ?
- T’es vraiment une buse de première classe. Aucune Kro sur NIME. Je veux la flatter. T’as une semaine pour t’y coller. Je t’ai à l’œil le comique.”
[silence. Ça raccroche].


C’est en navigant au hasard des courants Tubesques sur notre site préféré de vidéos partagées que j’ai découvert ELYSION et son album "Someplace Better" l’un et l’autre étant alors pour moi inconnus. Ce gang grec originaire d’Athènes, composé d’une chanteuse brune diablement plantureuse, de deux guitaristes chauves, d’un bassiste au look de rappeur attardé et d’un batteur ressemblant vaguement à un metalleux sur le retour n’en est pourtant pas à son premier essai : créé en 2006 autour du guitariste Johnny Zero, le combo sortira un premier album studio en 2009 sous le titre de "Silent Scr3am". Cette première offrande sera globalement et favorablement accueillie par la critique spécialisée qui y voit une variation sympathique des groupes de Metal “Pop-Rock-Fusion-Gothique” à voix féminine alors en vogue. Pour l’identité du groupe, l’origine est assumée avec le nom d’ELYSION qui correspond vraisemblablement à une altération d’Elyseum (champs Élysées) qui désigne, dans la mythologie grecque, le paradis. Petite précision tout de même : ce paradis est une partie isolée mais intégrante des enfers et constitue donc avec eux le royaume plein et entier d’Hadès. Voilà-voilà, c’est dit !

Nos musiciens hellènes vont donc besogner sur un second opus studio qui sort finalement en janvier 2014 sous le titre de "Someplace Better" chez Massacre Records. Les sieurs Dan Certa (WE ARE THE FALLEN) et David Collins (BLACK SABBATH, ALICE COOPER, MÖTLEY CRÜE) sont invités à apporter leurs savoirs-faire respectifs pour le mixage et la masterisation du nouveau-né. Le son est bon, même si à titre personnel, il me semble manquer un chouïa de profondeur, mais bon, ce que j’en dis...
Je ne citerai personne pour l’artwork de la pochette, qu’à titre personnel je trouve… Heu… Plutôt flashy.

Stylistiquement parlant, et sans être un pur clone d’EVANESCENCE, ELYSION semble à néanmoins s’inscrire dans la suite du succès rencontré par les Américains et la recette qui en a été à l’origine : chanteuse à voix puissante et rapidement identifiable, riffs survitaminés et si possible démonte-lustres, alternance récurrente avec des moments calmes ornementés de nappes claviers ou d’orchestrations atmosphériques. Les onze pistes qui composent "Someplace Better" parlent d’ailleurs d’ elles-mêmes : entre 3’07 et 4’10 maximum... on vise ici clairement l’efficacité !

Or, il faut le reconnaître, tout est construit pour séduire immédiatement l’amoureux du style ou l’auditeur de passage (et qui n’est pas allergique à cette recette). Ici, pas de tempête de cerveau transcendantale sur de la musique complexe réservée à de fines bouches : intro léchée et décapante qui lance le moteur ; voix enjôleuse qui vient lustrer la carrosserie puis passer les premières vitesses… Le bolide accélère pour déployer un refrain savamment accrocheur. On passe ensuite en vitesse de croisière avec en option (car pas systématique) un sympathique solo qui respecte les usages du genre. Et force est de reconnaître qu’un certain nombre de titres sortent ainsi du lot, atteignant avec bonheur la joyeuse alchimie issue du très bel organe vocal de Christianna et de l’énergie débordante additionnée au savoir-faire des musiciens : qu’il s’agisse des séduisantes transitions de "Made Of Lies", de la montée en puissance puis du refrain super catchy de "Someplace Better" ou encore des sonorités originales des couplets de "Fairytale", la flèche décochée par ELYSION vole droit et touche en plein cœur…
Mais là ou nos hoplites métalliques parviennent à dépasser leur modèle, et donc leurs limites, c’est selon moi au travers de morceaux comme la très enivrante power-ballad "The Promise" ou encore "Transparent" sur lequel Christianna, accompagnée d’une guitare sèche et d’un violoncelle, montre que beauté ne rime pas forcément avec puissance et performance…

Le reste de l’album, sans être mauvais, propose néanmoins des morceaux que je qualifierais pudiquement de “mode vitesse automatique” doublé pour l’occasion du régulateur de vitesse. On est fidèle au modèle et on ne sort surtout pas des sentiers battus !

"Someplace Better" ne révolutionnera donc pas l’Histoire du Metal, c’est entendu, mais le talent n’en est cependant pas totalement absent. Tel un succulent Galaktoboureko – petite pâtisserie grecque très populaire – la musique d’ELYSION se déguste comme une sucrerie et doit s’apprécier comme telle… Au risque de ne pas laisser de nombreux souvenirs le lendemain. S'il veut perdurer, ce groupe devra immanquablement prendre des risques en sortant de son modèle et du formatage qu’il implique.

C’est donc en détournant pudiquement le regard mais en tapant du pied que je glisse un 3/5 rose bonbon dans le corsage de l’incendiaire Christianna en espérant que sa voix continuera d’enjoliver la sphère métallique dans les années qui viennent…

Épilogue

“- Haplo. Faut qu’on parle.
- J’ai fait le boulot Grand Maître du Metal… Mais là j’attends un coup de fil important et je suis aux toilettes et…
- T’es un bon petit gars. Elle a souri. Elle était amusée. T’aurais pu forcer un peu la dose. J’ai vraiment pas choisi le meilleur. Fais pas le malin.
- Merci Ô Grand Maître… Mais...
- J’espérais un 5/5. Pense un peu aux autres de temps en temps. Elle m’a quand même fait une confidence. ELYSION sort prochainement un nouvel album. Je t’accorderai peut-être le privilège d’en parler. Je compte sur toi. Et souviens-toi.. Je t’ai à l’œil.”
[silence. Ça raccroche].

A lire aussi en NEO METAL :


HED P.E.
Forever! (2016)
On the road to Zion !




KORN
Take A Look In The Mirror (2003)
Neo Metal d'élite, sombre et agressif

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   HAPLO

 
  N/A



- Christianna (voix)
- Nid (guitares)
- Johnny Zero (guitares, claviers)
- Fxf (basse)
- Petros Fatis (batterie)


1. Made Of Lies
2. Someplace Better
3. Fairytale
4. The Promise
5. Our Fate
6. Awake
7. What Lies Beneath
8. Trasparent
9. Breakfree
10. In Despair
11. Changing



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod