Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1991 On The Sunday Of Life
1993 Up The Downstair
1995 The Sky Moves Sideway...
1996 Signify
1999 Stupid Dream
2000 Lightbulb Sun
2001 Recordings
2002 In Absentia
2004 Warszawa
2005 Deadwing
  Arriving Somewhere (dvd)
2006 Rockpalast
2007 Fear Of A Blank Plane...
  Nil Recurring
2009 The Incident
 

- Style + Membre : Steven Wilson
 

 Site Officiel (55)

PORCUPINE TREE - Lightbulb Sun (2000)
Par JAZ le 15 Juin 2019          Consultée 1087 fois

Alors là c’est un grand cru, un chef d’œuvre que nous tenons là ! À ce jour considéré par ma personne et beaucoup d’autres comme l’un des meilleurs albums de Rock Progressif du millénaire. Accrochez-vous, cette chronique sera dithyrambique car il n’y a aucun élément manquant dans cet album, déjà il est sorti à peine un an après "Stupid Dream" et a pris seulement trois mois au groupe pour terminer de l’enregistrer, mais comment font-ils pour proposer autant d’albums de la sorte sans jamais vraiment se rater ? Ce disque, premier point à noter, peut tout aussi bien s’écouter en fond sonore sans trop prêter attention aux multiples détails qui le composent grâce aux morceaux très Pop et directs ("The Rest Will Flow", "Lightbulb Sun") ; mais ce serait presque blasphématoire de ne pas l’analyser en profondeur car nous trouvons également des parties plus expérimentales ("Russia On Ice" dont on parlera plus après et le fabuleux "Hatesong"). Tout au long de l’album on trouve divers instruments, notamment des violons, du banjo, du piano ("How Is Your Life Today?" évoquant pas mal The BEATLES, magnifique !), beaucoup d’instruments finalement, mais aussi énormément de mélodies complexes et accrocheuses. Non sans rire, impossible de passer à côté de "Lightbulb Sun" si vous aimez ces porcs-épics britannique.

Comme j’aime commencer par le début, le titre éponyme ouvrant l’album est peut-être l’une des meilleurs entrées en matière, les paroles sont ici relativement plus personnelles et moins conceptuelles que sur les efforts précédents (“My Head beats a better way, tomorrow a better day”), un solo très Rock, des breaks maîtrisés et une mélodie simple comme une division par zéro relève de l’absurdité, le tout se terminant par des cris d’enfants (on aime ça ! #balancetonQuesada). On passe ensuite à "Four Chords That Made a Million", pris pour single d’où sa facilité d’accès et qui comprend son lot de bonnes surprises avec ses sonorités teintées asiatiques et hypnotiques, là on ne trouve rien de bien compliqué et c’est ce qui donne tout l’intérêt de l’album, le fait de pouvoir alterner entre des morceaux simples et d’autres plus complexes sans que ce soit non plus un casse-tête mental, un peu comme "Shesmovedon" qui conserve une structure somme toute conventionnelle malgré un solo final que n’auraient pas renié un SLASH ou un PINK FLOYD.

Passons donc aux morceaux que j’estime excellents dans cet album, nous trouvons en troisième position "Last Chance To Evacuate Planet Earth Before It Is Recycled" qui est une véritable tuerie avec son intro au banjo et qui concilie à merveille sonorités Pop et psychédéliques, vraiment on peut le chantonner facilement et planer en l’écoutant, c’est LE morceau qui résume le mieux l’album ! En deuxième place c’est un classique mais je ne pouvais pas faire l’impasse dessus, "Russia On Ice" qui nous évoque les meilleures compositions de PINK FLOYD avant de se terminer sur des riffs assez Metal laissant présager l’évolution musicale du groupe. Et en première position, nous l’attendons tous… Compliqué de faire durer le suspens à l’écrit… "Hatesong" avec sa ligne de basse dévastatrice, d’ailleurs le jeu de basse dans cet album est tout simplement monstrueux ! On a aussi quelques sonorités curieuses qui nous donnent envie d’y retourner, un piano qu se veut en retrait mais qui ajoute un charme à ce morceau si particulier avant de suivre avec un démentiel solo de guitare accordé très bas et typé KORN comme aime à l’appeler sir Wilson. La dernière piste de l’album, quant à elle « Feel so Low », fut reprise en 2004 par le projet BLACKFIELD (un autre projet du compositeur principal évidemment), et nous pose sur un nuage pour que nous puissions nous remettre de nos émotions avant de repartir de plus belle pour une écoute supplémentaire.

S’il y avait autant d’albums de cette trempe et autant d’oreilles prêtes à les écouter, la Fnac serait bouchée et plus inondée d’autant de déchets, j’aimerais bien clasher PNL et autres AYA NAKAMURA mais ils savent très bien le faire tout seul tellement ils sont vains, et là je leur ai accordé beaucoup trop d’attention donc cessons. "Novak" est un titre instrumental bonus compris dans la version deluxe, aucunement déplaisant et prolongeant la durée du meilleur album réalisé à ce jour par ce groupe anglais, allez ça m’a donné envie de le réécouter, pour la troisième fois depuis le début de la semaine (j’exagère à peine). 600/5 !

Anecdote supplémentaire : "Buying New Soul" que l’on retrouvera sur "Recordings" a failli être sur la première version de "Lightbulb Sun", c’est fort dommage car ce n’est pas loin d’un "Russia On Ice" qualitativement parlant.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF :


IAN GILLAN BAND
Live At The Budokan (1978)
Jazz prog rock




The FLOWER KINGS
Space Revolver (2000)
Dites le avec des fleurs


Marquez et partagez




 
   JAZ

 
  N/A



- Steven Wilson (chant, guitares, piano, mellotron, hammered dulcimer, sample)
- Richard Barbieri (synthés, orgue hammond, mellotron)
- Colin Edwin (basse, boîte à rythmes, guembri)
- Chris Maitland (batterie, chant additionnel)
- Stuart Gordon (violon, viole)
- Nick Parry (violoncelle)


1. Lightbulb Sun
2. How Is Your Life Today?
3. Four Chords That Made A Million
4. Shesmovedon
5. Last Chance To Evacuate Planet Earth Before It Is
6. The Rest Will Flow
7. Hatesong
8. Where We Would Be
9. Russia On Ice
10. Feel So Low



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod