Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH CROSSOVER HARDCORE  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : As I Lay Dying
 

 Myspace Officiel Du Groupe (356)

AUSTRIAN DEATH MACHINE - Triple Brutal (2014)
Par FENRYL le 24 Octobre 2018          Consultée 685 fois

Après un retour attendu en mode "Terminator", le projet AUSTRIAN DEATH MACHINE allait-il en rester là ?
Alors qu'on annonce le retour d'Arnold pour un nouvel épisode de la franchise ("Terminator Genisys" sortira le 1er juillet 2015 en France finalement), notre Timy n'allait donc pas en rester là.
Il remet en route son projet qu'il définit lui même comme un "concentré de pure testostérone et de stupidité" loin de son groupe AS I LAY DYING où il y place "du cœur et de la passion à l'ouvrage".
Il a depuis admis que les différents soli des albums studio étaient réalisés par différents guitaristes quand lui se chargeait de tout le reste ! On y retrouve ainsi des membres de CARNIFEX, The FACELESS, BLEEDING THROUGH et IMPENDING DOOM.

Débuté en 2013, l'enregistrement et le mixage sont brutalement stoppés après l'arrestation de Tim Lambesis (qui a engagé un "tueur à gages" pour tuer sa femme…). Il plaide coupable et est finalement incarcéré pour six ans (il purge une peine de 2014 à 2016 avant d'être libéré sur parole).
Ce "Triple Brutal" était prévu pour sortir sur le label Metal Blade Records avant finalement d'atterrir chez Artery Recordings.

Chad Ackerman reprend le micro pour nous proposer des imitations truculentes de Schwarzy (évidemment si vous connaissez son timbre et cet accent autrichien si célèbre !). Il gagne certes des pistes permettant des interludes ou des liens entre les pistes ("Brutolitics", "Brutal Recall" et l'énorme "Neah 1,2") mais il intervient nettement plus au cours des morceaux eux-mêmes : il commente, il réclame le solo voire même insulte carrément les zicos qui l'oublient ("It's Turbo Time") !
C'est clairement ce délire parodique qui rend truculente chacune de ses interventions. Impossible de s'en lasser !

Pour ce retour, Lambesis ratisse large et s'entoure des générations montantes et références récentes de la scène Metal/Deathcore qu'il connaît bien. Il compose ainsi à plusieurs mains : John Boecklin (DEVILDRIVER) sur l'excellente "I'll Be Back", JP Gericke (DEATH BY STEREO) sur "One More Step" avec la présence de Jamey Jasta au chant et "I Eat Green Berets For Breakfast", Jordan Mancino et Josh Gilbert (ses comparses de AS I LAY DYING) sur "I Hope That You Leave Enough Room For My Fist" puis uniquement le second nommé sur "You Lack Discipline (There Is No Bathroom)", Lorenzo Antonucci (ex- SWORM ENEMY, également au chant) pour "Pumping And Humping", avant Ryan Glisan (PYRITHION/ALLEGAEON) avec la présence au chant de Jon Cooke (WINDS OF PLAGUE) avant de découvrir le travail de Alexander Dietz (HEAVEN SHALL BURN, en présence aux baguettes de son batteur, le bien-nommé Christian Bass).

Pour le reste, cet album est imparable : de l'énergie pure, un défouloir constant, des soli épiques et une basse qui claque férocement : "Get Your Story Straight", le "I Lied" délirant, le "It's Turbo Time" avec son solo réclamé, mais surtout une ouverture dantesque avec l’hilarant "Neah 1,2" qui balance "I'll Be Back"/"Chill Out Dickwad"/"Prepare To Be Conquered" qui ne nous laissent aucun moment de répit.
"I Know Now Why You Cry" illustre parfaitement la qualité des titres enfantés par un musicien qui passe outre l'aspect parodique pour imposer un Hardcore/Thrash Crossover tirant vers le Deathcore porté par un mur de son proche de la déflagration. Les guitares sont énormes, les riffs basse et guitare claquent dans les règles de l'art. On en redemande, encore et encore...

46 minutes denses et compactes qui s'éloignent du côté mascarade du passé : même si personne ne semble véritablement se prendre au sérieux, il ne faudrait pas en déduire pour autant que l'on tient ici un produit cheap et bâclé.
Tim Lambesis délivre et produit un troisième L.P qui sort les muscles et gonfle les pec' tout comme lui, l'amateur de culturisme. Résolument moderne et homogène, il s'agit d'un excellent produit, totalement dans la veine des précédents.
C'est bien lorsque l'on arrête de se prendre la tête et que l'on va à l'essentiel qu'on réalise les travaux les plus intéressants et réussis...

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


ANGELUS APATRIDA
Clockwork (2010)
L'Espagne à la présidence de l'Europe...

(+ 1 kro-express)



ONSLAUGHT
Live Damnation (2009)
Live burné et efficace !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Tim Lambesis (chant, tous les instruments)
- Chad Ackerman (voix d'ahhhnold)


1. Neah 1,2
2. I'll Be Back
3. Chill Out Dickwad
4. Prepare To Be Conquered
5. One More Rep (avec Jamey Jasta)
6. I Hope That You Leave Enough Room For My Fist
7. Pumping And Humping
8. Crom
9. I Eat Green Berets For Breakfast
10. Acting Advice
11. You Lack Discipline (there Is No Bathroom)
12. I Know Now Why You Cry (avec Jon Cooke)
13. I Lied
14. Brutolitics
15. Get Your Story Straight
16. Brutal Recall
17. I'm Not A Pervert
18. T's Turbo Time



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod