Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL / CROSSOVER  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : As I Lay Dying
 

 Myspace Officiel Du Groupe (512)

AUSTRIAN DEATH MACHINE - Total Brutal (2008)
Par FENRYL le 1er Octobre 2008          Consultée 4583 fois

Je me demande parfois ce qui peut pousser certains artistes à s'engager politiquement... La solidarité, le don de soi, la défense des opprimés...
Il faut avouer que je ne m'attends pas non plus dans ces cas là à des thèses de plusieurs tomes avec des annexes aussi épaisses que la notice de fonctionnement du premier ordinateur, mais là, je dois avouer que j'en suis encore tout retourné !
Jugez plutôt, Tim Lambesis, tête pensante d’AS I LAY DYING, rentre à la maison et se vautre sur son canapé en cuir préféré à la suite d'une harassante tournée de son groupe (on imagine ?). Mais après ingurgité quelques litres de bières, émis une centaine de rots caverneux... euh, oui, là je caricature et m'égare... le gus se dit « Tiens, si je me faisais l'intégral d'un génie du 7ème art... ». Il ouvre un dico du cinéma (bah, oui, évidemment, tout métalleux qui se respecte un tant soit peu possède ce type d'ouvrage... nan ?!) au hasard et, fermant les yeux, plante son gros doigt sur une zone quelconque... Il beugle à voix haute: « Ok, je me fais la totale de cet acteur »... Et là, c'est le drame, tout s'enchaîne... Lambesis tombe sur ARNOLD SCHWARZENEGGER !!! Et maintenant tout s'éclaire sur votre visage: et oui, sur la pochette, l'artwork représentait bien un pseudo T « je sais plus combien » qui a fait la renommée de notre natif des environs de Graz.

Oui, oui , vous avez bien lu ! Cet album est un concept album ! Ultra simpliste et minimaliste sur le papier: les morceaux sont largement inspirés des répliques de Monsieur « cinq fois » Univers au cours de sa brillante filmographie (*): Terminator pour des morceaux comme « I am a cybernatic Organism, living tissue over (metal) endoskeleton » (rien que cela), « Come with me if you want to live », Predator pour « If it bleeds, we can kill it » (mythique !)... J'en passe et des meilleurs !
Etape suivante: composer lesdits morceaux et opérer dans un style... De ce côté, c'est la révolution, la baffe et la surprise. Tout cela pour le même prix mon bon monsieur !
17 titres sur le papier, mais en réalité seulement 10 compositions. La galette est entrecoupée d'interludes vraiment sympas pour les anglophones (-philes) avertis au cours desquelles l'humour potache est de rigueur avec ce Schwarzy imité par Lambesis forçant un accent autrichien ! Hilarant ! (Ecoutez le programme politique de « Hello California », les bides de Arnie sur « Not so hidden track » ou « What's like to be a singer at band practice » entre autre !)
Côté riff, on fait dans le classique mais néanmoins efficace: le sieur a mis dans le même shaker estampillé Metalcore deux belles grosses doses de thrash et de hardcore relevées avec un poil de death mélodique... Quand on sait enfin que Lambesis est à l'origine du projet mais surtout à tous les postes sur cet album, il faut bien avouer que notre gugusse n'est pas un manchot ! Couplé à une prod' vraiment sérieuse et réussie, on obtient autant de morceaux efficaces que bien ficelés (« Get to the choppa », « Screw you (Benny) », « I am a cybernatic... »...) où la batterie sonne méchamment pour une boite à rythme cheap (« If it bleeds... »), les riffs de grattes défouraillent comme à la grande époque du Hardcore efficace. Goûtez moi à la violence de ce « Rubber Baby Buggy Bumpers » qui rase tout sur son passage. Là où le bougre de Tim est loin d'être stupide, c'est qu'il a su être capable de passer la main pour laisser le champ libre à des potes venus assurer les soli sur les différents titres ! Hé hé, pas con le mec, car les guests assurent eux aussi également !
Parmi eux, on peut citer Mark MacDonald (MERCURY SWITCH), Jason Suecof (le producteur de TRIVIUM et qui a déjà posé ses riffs de gratte sur le génialissime « Ascendancy » et plus particulièrement le solo de « Pull harder on the strings of your martyr »), Eyal Levi & Emil Werstler (Dååth), Dan Fitzgerald, Adam Dutkiewicz (KILLSWITCH ENGAGE), Nick Hipa (AS I LAY DYING), Jason Barnes.
Toute cette bande d'énervés balancent et assurent la commande du potos ! Nickel !

Bilan: ne cherchez pas du super original ! Vous êtes ici en compagnie d'un projet pur délire sur le principe mais burné, c'est à dire réalisé de A à Z avec une volonté flagrante de bien faire. Pas le genre de produit à balancer dans les bacs pour se faire uniquement des scrotums en or massif (pas seulement hein !?) mais bien une connerie assumée en tant que telle. Ce skeud tombera assurément dans la catégorie « vite oubliée » mais comment ne pas prendre le plaisir où il se trouve quand il est disponible ? Et si en plus il nous est offert la possibilité du se foutre de la gueule du chêne autrichien (si, si je vous jure, c'est un de ses surnoms !) alias Governator, comment ne pas bouder son plaisir !
Du metal jetable en somme ? C'est vous qui le dites mais en tout cas, ici, ça saccage les baloches et c'est bon !

Verdict: 3,5/5.

(*) Technique subtile tentant à caresser tous les lecteurs dans le sens du poil: les fans prendront cette remarque au premier degré, les autres... Vous voyez ce que je veux dire !
(**) Titres en écoutes sur le MySpace du... euh... pas groupe, projet.

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


MUNICIPAL WASTE
The Fatal Feast (2012)
Retour aux affaires... tthhhraaaash !!!!




SKELETONWITCH
Serpents Unleashed (2013)
Black thrash

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Tim Lambesis (chant, tous les instruments)


1. Hello California
2. Get To The Choppa
3. Rubber Baby Buggy Bumpers
4. All Of The Songs Sound The Same
5. I Am A Cybernetic Organism, Living Tissue Over (me
6. Come With Me If You Want To Live
7. What It's Like To Be A Singer At Band Practice
8. Who Is Your Daddy, And What Does He Do ?
9. You Have Just Been Erased
10. Broo-tall Song Idea
11. Here Is Subzero, Now Plain Zero
12. So Far, So Good, So Let's Talk About It
13. Screw You (benny)
14. Why ?
15. If It Bleeds, We Can Kill It
16. It's Not A Tumor
17. Not So Hidden Track



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod