Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : To/die/for, Torture Killer
- Style + Membre : Insomnium
 

 Site Officiel (2)
 Chaine Youtube (6)

OMNIUM GATHERUM - The Burning Cold (2018)
Par MEFISTO le 10 Septembre 2018          Consultée 2322 fois

Quand on suit un groupe depuis plusieurs années, qu'on a été témoin de ses nombreuses évolutions ou régressions, coups de génie ou hoquets, on développe non seulement un attachement de quelconque intensité, mais une facilité à décrire sa musique.

Je décrirai donc ce huitième album des Finlandais avec cette affirmation très simple et objective : "The Burning Cold" est la somme de tous ses essais réussis, de ses forces et le résultat de vingt-deux ans d'efforts, à ramer habilement sur une mer mélodique très achalandée. Bref, c'est un best of sans en être un.

L'opus jouit d'une qualité assez rare, soit d'être accrocheur du début à la fin, sans temps morts ni intermezzos. Aucune création n'est faible ni inutile, OMNIUM GATHERUM enchaîne les tubes comme si sa précieuse existence était en jeu. Ces 51 minutes ne souffrent pas de platitudes ni de longueurs, de redites ou d'archétypes (à moins que vous soyez allergiques à ce type de Death Mélo basé sur les émotions et les mélodies) ni du syndrome de la montagne russe. Le meilleur exemple est cet enchaînement exceptionnel en milieu de programme, après que les cinq premières pièces nous aient plaqués au sol ; "The Fearless Entity", "Be The Sky" et "Driven By Conflict" collent le couvert encore plus fort sur le pot pour que son contenu se consume complètement. Et devinez quoi ? Le trio final ne nous ennuie guère plus, au contraire, de quoi nous faire délirer à un degré inespéré…

On se demande alors ce qui arrêtera le sextette, dont le seul nouveau membre est le batteur Tuomo Latvala. Bonne nouvelle, le cœur du groupe bat encore, au moins depuis 2005 ! De nos jours, c'est une longue relation… Donc, qu'est-ce qui freinera la bande à Markus Vanhala (décidément, il a un nom prédestiné celui-là…) ? Eh bien, il faudra trouver une réponse style « le temps » ou la « la mort », parce que ce n'est pas sur "The Burning Cold" qu'on trouvera un indice parce que ce disque est excellent de la tête à la queue. Chaque étage de cet édifice possède son charme guitaristique, son attrait « synthétisé », son crochet de la droite (ou de la gauche), son épice immortalisant la dégustation… Et putain, oui, ça force la gourmandise !

Je vous le réécris : c'est un condensé des racines les plus profondes d'OMNIUM GATHERUM, celles qui devraient rendre tout le monde d'accord, celles qui pourront lui assurer une place au panthéon du Death Mélo, que vous le rapprochiez du nectar d'INSOMNIUM, du muscle de BE'LAKOR ou MORS PRINCIPIUM EST, de l'excitation de KALMAH ou de l'efficacité de DT. Les fans accrocs aux formations plus récentes trouveront des similitudes ou des échos chez WOLFHEART ou IN MOURNING, qui marient aussi le Death Mélo avec des accents guerriers et lyriques. Tous ces cadeaux de la nature sont hyper divertissants, amènent le débat du Death sirupeux à un autre niveau et contribuent à créer un filet de sûreté doré pour l'avenir.

Je pense que les néophytes qui découvriront soit le Death ou OMNIUM GATHERUM avec "The Burning Cold" vivront une forte première impression. Une rencontre agréable, robuste et dramatique, trois épithètes parfaites pour décrire un des combos les plus sous-estimés de la planète mélodique. La musique des Finlandais, en 2018, est toujours aussi diablement fédératrice et surtout, ses accords sublimes sont rameutés sous un toit réconfortant et chaleureux, qui la protège des intempéries, du cynisme et de la concurrence.

Difficile de faire mieux pour OMNIUM. Un album tel que "The Burning Cold" peut charrier deux sortes de tempête : le plafonnement ou l'envie de répéter un petit miracle. On verra si les vétérans en ont encore dans les tripes dans deux ou trois ans. Sinon, tant pis, "The Burning Cold" saura nous réchauffer les soirs de verglas.

Podium : (or) le duo parfait "Refining Fire - Rest In Your Heart", (argent) "Planet Scale" – "Cold", (bronze) "Be The Sky".

Indice de violence : 2,5/5.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par MEFISTO :


SHOKRAN
Exodus (2016)
Et les eaux s'ouvrirent sur un monde nouveau...




WOLFHEART
Tyhjyys (2017)
Synthèse précoce d'un sous-genre ?


Marquez et partagez






 
   MEFISTO

 
  N/A



- Markus Vanhala (guitare)
- Aapo Koivisto (synthé)
- Jukka Pelkonen (chant)
- Joonas Koto (guitare)
- Erkki Silvennoinen (basse)
- Tuomo Latvala (batterie)


1. The Burning
2. Gods Go First
3. Refining Fire
4. Rest In Your Heart
5. Over The Battlefield
6. The Fearless Entity
7. Be The Sky
8. Driven By Conflict
9. The Frontline
10. Planet Scale
11. Cold



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod