Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER / DOOM / SLUDGE  |  STUDIO

Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Electric Wizard, Eyehategod, Bongzilla
 

 Bandcamp (18)
 Chaine Youtube (16)

DOPETHRONE - Demonsmoke (2009)
Par CHAPOUK le 9 Août 2018          Consultée 399 fois

Si je vous dis DOPETHRONE vous pensez à quoi ?

- L'album du même nom d'un certain groupe nommé ELECTRIC WIZARD ?
Tout juste ! Le trio québécois s'est clairement formé en hommage à ELECTRIC WIZARD et tous ces groupes qui se sont sentis inspirés par la touch Doomy du SAB'.

- DARKTHRONE ?
Ouais, c'est vrai que le nom peut y faire penser mais à part le chant de Vincent (qui rappelle un peu celui de Makela chez BONGZILLA) c'est vraiment le seul rapport "évident" entre ce groupe et le Black Metal et à la limite je le rapprocherais plus de VENOM que de DARKTHRONE.

- La drogue ?
Ah bah clairement ! Que ce soit dans le nom du groupe, dans les thèmes des chansons, dans les samples utilisés, dans ce Stoner/Doom à tendances Sludgy, tout baigne dans un nuage opaque de weed.

Voilà, vous avez un résumé de la recette proposée par les Québécois sur ce "Demonsmoke". Un premier effort, intéressant et totalement DIY, où la première chose qui frappe c'est cette science du riff ! Car la formule est assez répétitive et les morceaux sont souvent dans la même tonalité, ce qui est plutôt utile pour le côté hypnotique des compos mais peut finir par lasser. Alors pour éviter de zombifier totalement l'auditeur, le groupe se doit de nous sortir tout un tas de bonnes idées !

Comme le riff accrocheur, typé Hard Rock, de "Abraxas", morceau ultra-catchy bien dans l'esprit Stoner, où l'on trouve pourtant growls d'outre-tombe et double-pédale, ou encore, le solo inspiré de "Legalize Murder" avec ses changements de rythme bienvenus et sa double-pédale sur le final qui, dans ce contexte, rappelle les débuts d'ENTOMBED. Et même quand les petits élans de créativité se font plus discrets, le résultat est toujours efficace. Exemple parlant avec les petits breaks psyché de "Wizard's Sleeve", les élans bluesy de "Spirit Ruiner" ou "Power Violence Forever", ce morceau au riff complètement con mais redoutablement catchy qui débilise instantanément quiconque se concentre un peu trop dessus.

Et dans un genre un peu plus "traditionnel" on trouve "Psychic Vampire", un titre dans la plus pure tradition Stoner. Et même s'il ronronne gentiment on se laisse facilement emporter par cette ambiance chill assommante. Dans cet esprit-là, on trouve aussi "Spirit Ruiner" et "Blood Boiler", qui est cependant plus énergique que les deux précédents.

Malgré quelques tâtonnements un peu patauds DOPETHRONE s'en sort donc plutôt pas mal pour un premier essai ! Le groupe a vraiment une patte et sait comment en imprégner ses compos. Même si musicalement et textuellement parlant elles ne réinventent rien dans le style pratiqué, elles ont tout de même ce petit truc qui accroche l'auditeur et prouve que le groupe sait très bien ce qu'il fait.
En conclusion, ce "Demonsmoke" c'est de la bonne came, sans mauvais jeu de mot, très prometteuse pour la suite !

A lire aussi en STONER par CHAPOUK :


DOPETHRONE
Transcanadian Anger (2018)
Un train lancé dans une forêt... de weed !




MONSTER MAGNET
Milking The Stars: A Re-imagining Of Last Patrol (2014)
On joue d'abord pour nous !


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Vincent Houde (chant, guitare)
- Thomas Polychuck (batterie)
- Vyk (basse)


1. Demonsmoke
2. Wizard's Sleeve
3. Spirit Ruiner
4. Abraxas
5. Psychic Vampire
6. Blood Boiler
7. Power Violence Forever
8. Legalize Murder



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod