Recherche avancée       Liste groupes



      
POP EXPÉRIMENTALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Devianz, The Mars Chronicles , Reform The Resistance, Bullet For My Valentine
 

 Site Officiel (275)
 Myspace (336)
 Chaîne Youtube (502)

30 SECONDS TO MARS - America (2018)
Par JEFF KANJI le 1er Août 2018          Consultée 1123 fois

30 SECONDS TO MARS pose une problématique épineuse ; celle de l'intégrité artistique face à l'opportunisme sauvage, avec pour objectif un succès maximal bien entendu.

Cette formation américaine, formée en 1998 par les frères Leto, dont l'aîné devenait déjà une vedette du grand écran, promis un jour à l'oscar (qu'il finit par obtenir en 2014) a émergé via un album éponyme, produit par rien de moins que Bob Ezrin, au son dévastateur, atmosphérique et original, car proposant une approche spatiale sur un mélange de Neo à la DEFTONES et de Metal Alternatif. Le groupe a ensuite très vite montré son désir d'aller de l'avant avec le plus catchy "A Beautiful Lie" où Jared Leto révélait tout son talent de chanteur et de screamer. Elles sont tombées comme des mouches devant cet androgyne qui ne fait pas son âge, et dont le coal n'avait pour égal que le reste des tenues de l'époque. "This Is War" a allégé le propos mais commencé à proposer une musique aux multiples couches, moins évidente à aborder, et moins Metal dans l'esprit.

Et voilà la question : 30 SECONDS TO MARS a-t-il jamais été un groupe de Metal ? Dans son esprit je n'en suis absolument pas persuadé, mais je me suis réjoui et continue de me repaître de ces trois premiers albums tous différents mais renfermant leur quota de pépites.

La transition de chez EMI vers Universal avec "Love Lust Faith + Dreams" me reste toutefois en travers de la gorge. Non seulement le disque a pris son temps pour sortir, mais il s'apparente toujours aujourd'hui à un laboratoire à idées plus qu'à un recueil de chansons à peu de choses près ("Up In The Air" notamment qui s'est imposé dans le temps comme un nouveau classique des Américains). Et un autre procès plus tard, le groupe rejoint Interscope, et continue sa politique de happening permanent avec son nouvel album. Dépourvu de titre jusqu'au dernier moment, il est communément désigné sous le titre "America", et décliné sous neuf pochettes de couleur unie avec des associations de mots faisant référence à l'Amérique ; six célébrités américaines, cinq multinationales, les quatre médicaments les plus prescrits, les cinq agences fédérales, le top 6 des "American Things", les sept sports les plus dangereux, ça c'est pour la version physique du cd. Trois autres variantes étant réservées au vinyle et au format numérique.

Jared Leto avait prévenu dès 2015 souhaiter explorer de nouvelles directions… On ne peut pas reprocher aux Américains de se reposer sur leurs lauriers, même si la mauvaise foi typique d'un fan de Metal ne pourra pas admettre cet éloignement des sonorités saturées et des riffs qui m'ont fait tant aimer le groupe. Car "America" est un pur produit Pop. Mais genre Pop actuelle, production mécanique et synthétique en prime, où les rares guitares sont des sons clairs compressés à mort… Je souhaite vraiment toujours traiter mes discographies à fond, mais il faut se rendre à l'évidence, ce disque n'a absolument rien à foutre sur Nightfall d'une part, et surtout son manque d'efficacité à de rares exceptions (le duo "Great Wide Open"/"Hail To The Victor" et les élans symphonisants de "Rider") en fait une purge où l'ennui ne s'invite que trop souvent, où la sophistication des mélodies et la complexité de l'écriture ne sont absolument pas valorisés. Et c'est sans doute le plus dommage, car derrière cette Pop qui manque son but il y a de toute évidence un travail de recherche et une volonté de proposer quelque chose d'original.

Et rien que pour ça j'ai envie de le mettre au-dessus de son prédécesseur, même si en étant honnête avec moi-même il n'y a quasi aucune chance que je le réécoute un jour. Les textures Pop très actuelles de "America" vont très certainement valoir au trio des accusations d'opportunisme éhonté et le voir se faire traiter de vendu, mais il faut reconnaître que même s'il est intelligent dans sa gestion de carrière, le groupe n'a pas renoncé à se renouveler musicalement et cherche visiblement à rester pertinent artistiquement parlant.

A lire aussi en DIVERS :


TENACIOUS D
The Pick Of Destiny (2006)
Ils sont de retour, pour leurs origines !




KLIMT 1918
Undressed Momento (2003)
Au périmètre de nos "terres"...


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Jared Leto (chant, guitare, basse, claviers, synthétiseurs)
- Shannon Leto (batterie, percussions, synthétiseurs)
- Tomo Miličević (guitare, basse, claviers, synthétiseurs, violon, violoncelle)
- -
- A$ap Rocky (vocaux sur 4)
- Halsey (chant sur 6)


1. Walk On Water
2. Dangerous Night
3. Rescue Me
4. One Track Mind
5. Monolith
6. Love Is Madness
7. Great Wide Open
8. Hail To The Victor
9. Dawn Will Rise
10. Remedy
11. Live Like A Dream
12. Rider



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod