Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2007 Reborn
2008 Rethroned
 

- Style : Exit Eden
- Membre : TerÄsbetoni, Sonata Arctica, Dreamtale, Tarot, Nightwish, Charon
- Style + Membre : Sinergy
 

 Myspace (244)

NORTHERN KINGS - Rethroned (2008)
Par JEFF KANJI le 30 Mai 2018          Consultée 490 fois

Ça m'a plu ce side-project qu'est NORTHERN KINGS quand je l'ai découvert à l'époque de la sortie de "Rethroned", ce qui ne m'aura pas botté le cul pour le chroniquer plus rapidement vous aurez remarqué ?

Il y a plusieurs raisons à cela : la première c'est que je ne connaissais que la moitié des titres repris sur ce deuxième album, le premier tapant davantage dans une sélection familière, et les arrangements me séduisaient plus également. L'autre facteur à ne pas négliger était que l'effet de surprise se dissipait immanquablement après un "Reborn" jouissif qui compilait les talents de quatre vocalistes dont deux étaient clairement parmi les vedettes les plus en vue de la scène, l'occasion d'entendre plus largement Marco Hietala (cette reprise de "Rebel Yell" si NIGHTWISH-ienne à bien des égards, qui remodelait complètement l'original), car comme de bien entendu (comme diraient mes amis lyonnais), je ne connaissais pas TAROT à l'époque, quand bien même comme tout le monde je plaçais de temps en temps dans une conversation qu'il chantait dans un groupe à lui dont je ne connaissais que le nom (mais pas encore la musique), alors que SINERGY et son "To Hell And Back" m'étaient connus, allez comprendre…

C'est dans ces moments-là que Nightfall me sauvait la mise (et je ne parle pas d'eMule par la même occasion !), ma collection de cd étant à l'époque loin d'avoir la prestance qu'elle a aujourd'hui. Et d'ailleurs vous pouvez vous attendre à voir débarquer TAROT dans nos pages d'ici peu, car j'ai pris sur moi de rendre à TAROT ce qui revient à TAROT.

Ce qu'on remarque, par rapport au premier NORTHERN KINGS, c'est que les timbres si caractérisés de Marco et Tony prennent les devants, ce qui peut paraître paradoxal car "Rethroned" est plus collaboratif que son prédécesseur. Il jouit également d'une meilleure distribution, le collectif entrant chez Warner, maison qui avait déjà signé TERÄSBETONI peu avant (même si au final, un changement de personnel entraînera une promotion plus faible que pour le premier album). Erkka Kohonen, tête pensante du projet, s'est rapidement dit qu'il fallait structurer un peu NORTHERN KINGS et ne pas seulement reproduire le schéma du premier disque, et a opté avec ses camarades pour des reprises Pop 80s, l'intérêt de reprendre des hymnes Rock ou Hard étant moindre. Et c'est peut-être ce qui faisait en partie le charme de "Reborn" ; ce côté récréation qui se ressentait jusque dans l'interprétation des vocalistes. "Rethroned" est sacrément bien foutu, mais il est indubitablement plus sérieux.

"A View To Kill" prend ainsi un côté pompeux digne du NIGHTWISH contemporain qu'il troque avec le côté gayzou so eighties de l'original tiré de James Bond. "Rethroned" respire la Finlande par tous les pores, à l'image de ce DEPECHE MODE transfiguré et franchement rafraîchissant, limite inquiétant avec cette marche symphonique où les quatre voix se mélangent. "Take On Me" la fierté norvégienne est l'une des reprises les plus réussies à mon sens, conservant toute son aura, pour ne pas dire qu'elle est décuplée. En revanche malgré une tentative osée, cette déconstruction de Kylie MINOGUE ne fonctionne pas, la faute à une première partie franchement longuette.

En réalité tout l'album affiche une cohérence et une homogénéité que n'avaient pas "Reborn". Mais autant aimer le Metal Symphonique avant de démarrer ce disque, j'aime autant vous prévenir... Car le fameux "Training Montage" repris de la B.O. de Rocky IV n'est qu'un apéritif annonçant un disque de Metal Symphonique particulièrement débridé dans ses arrangements, ce qui pourra plaire... Ou pas. De fait, on est déjà un peu fatigué au moment d'arriver sur l'épique réappropriation du "Black Rose" de THIN LIZZY, seul titre avec le bonus track à sortir du cadre Pop 80s que s'était fixé le combo.

On passe pour autant un agréable moment avec ces reprises particulièrement travaillées, intéressantes par conséquent car elles démontrent une nouvelle fois que quand une mélodie est bonne, on peut bien faire ce que l'on veut musicalement autour pour la faire vivre. "Rethroned" n'est pas un disque aussi fendard que le premier, mais il est sans doute musicalement plus abouti. Et pour en écouter davantage, il faut désormais suivre RASKASTA JOULOUA constitué du même line-up de musiciens et qui ressemble à une sorte de TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA finlandais.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par JEFF KANJI :


EPICA
The Solace System (2017)
Y en a un peu plus j'vous le mets quand même ?




SERENITY
War Of Ages (2013)
Pastime with good company


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Marco Hietala (chant)
- Tony Kakko (chant)
- Jarkko Ahola (chant)
- Juha-pekka Leppäluoto (chant)
- -
- Two-finger Choir (chœurs)
- Mikko P Mostunen (orchestrations)
- Vili Ollila (piano, claviers)
- Erkka Kohonen (guitare)
- Erkki Silvennoinen (basse)
- Mirka Rantanen (batterie)


1. Training Montage
- vince Dicola
2. Wanted Dead Or Alive
- bon Jovi
- kiss From A Rose
3. Seal
4. A View To Kill
- duran Duran
5. Nothing Compares To U
- sinéad O'connor
6. My Way
- claude François-paul Anka
7. Strangelove
- depeche Mode
8. Take On Me
- a-ha
9. I Should Be So Lucky
- kylie Minogue
10. Killer
- adamski Feat. Seal
11. Róisín Dubh (black Rose) – A Rock Legend
- thin Lizzy
12. They Don't Care About Us
- michael Jackson



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod