Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  E.P

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 



DISMAL EUPHONY - Lady Ablaze (2000)
Par DARK BEAGLE le 2 Octobre 2017          Consultée 292 fois

"Lady Ablaze", c’est un disque bouche-trou par excellence, un EP pour combler un contrat avec une maison de disques qui n’aura jamais su tirer quelque chose de cette formation. Certains objecteront de façon narquoise que chaque album de DISMAL EUPHONY sert à combler des trous et qu’ils font d’excellentes cales pour les meubles bancals. Et il serait parfois difficile d’argumenter pour leur donner tort vu que tout peut se retourner contre eux. Et "Lady Ablaze" est une charge supplémentaire à leur dossier.

Dix-neuf petites minutes et puis s’en va. Le groupe livre un service minimum en quelque sorte, surtout que le morceau-titre tape gentiment dans les sept minutes. Une démo de vieux morceaux réactualisés pour sonner de façon plus propre, plus actuel également. Et à la surprise générale, "Lady Ablaze" est un bon titre. Un des meilleurs du groupe, assurément. Mais là encore, il y a quelque chose d’étrange qui émane de l’ensemble.

Déjà, la pochette nous montre Elin Overskott alors que cette dernière ne fait plus partie du groupe ; elle reste mentionnée comme modèle. C’est Anja Natasha qui, hélas, assure les parties vocales sur le morceau-titre, de sa voix irritante. Il faut voir que si les morceaux ont été écrits entre 1993 et 1997, l’EP n’est sorti qu’en 2000, alors que "All Little Devils" avait déjà sévi. En fait, il s’agit de la première prestation de la chanteuse avec DISMAL EUPHONY, sur ce qui aurait pu être un brouillon de "All Little Devils", mais qui n’en sera rien.

La froideur de ce morceau met en valeur les parties les plus rageuses, même si la formation retourne à ses travers avec quelques passages instrumentaux hors de propos, mal agencés. Certaines formations savent manier les mélodies que tout oppose, comme RAM-ZET par exemple. DISMAL EUPHONY, lui, se montre trop grossier, les ficelles sont trop grosses et l’harmonisation n’est pas des plus réussies. C’est dommage parce qu’il y avait là moyen de réaliser quelque chose de très grand et au final, on obtient « juste » un bon petit titre.

Et forcément, avec un morceau qui prend plus d’un tiers de la durée, le reste se retrouve éclipsé. Difficile de citer un morceau en particulier, sinon "Cabinet Bizarre", un interlude qui joue sur l’étrangeté et s’avère assez plaisant (en même temps, pour une minute à peu près…). Le reste passe relativement inaperçu, un Black Metal qui tend vers du DIMMU BORGIR, mais sans le savoir-faire dont faisait montre la bande à Shagrath à cette époque.

Doit-on voir dans cet EP une vaine tentative de Massacre Records de capitaliser sur le nom du groupe ? Le rayonnement de la formation norvégienne était quand même très faible, même si une signature sur Nuclear Blast pour "All Little Devils" avait de quoi booster une carrière qui ne décollait pas. "Lady Ablaze" reste une espèce de single déguisé en EP, pour présenter un morceau qui aurait mérité d’être mis un peu plus en lumière même s’il aurait mérité meilleur traitement pour pouvoir prétendre au titre de « classique ». Bref, on peut légitimement passer son chemin.

Note réelle pour l’ensemble : 1/5
Note pour le morceau "Lady Ablaze" : 3/5.
D’où ce 2/5.

A lire aussi en BLACK METAL :


DARKESTRAH
Epos (2007)
Premier voyage en Asie Centrale




MGŁA
Presence (2006)
Trance-inducing


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Anja Natasha (chant)
- Ole (chant)
- Vold (guitare, basse, samples)
- Frode (guitare)


1. Lady Ablaze
2. Abandon
3. Cabinet Bizarre
4. 150 Mp/h
5. Bortgang



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod