Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL/CROSSOVER  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Eternal Champion
 

 Facebook (20)

POWER TRIP - Nightmare Logic (2017)
Par T-RAY le 18 Juin 2017          Consultée 826 fois

Allez savoir pourquoi, le Thrash Metal est une musique intemporelle. Il est né presque mature. Le genre, même s’il s’est musclé au fil des années, a finalement bien peu évolué au cours de son histoire, dans le sens où il ne s’est pas divisé en de multiples chapelles comme le Black Metal a pu le faire, ni décomposé en plusieurs morceaux de cadavre putréfiés comme a pu le faire le Death Metal. Certes, il s’est trouvé mélangé à d’autres genres, pour donner lieu à des sous-genres hybrides. Mais quel Metal ne l’a pas fait ? Non, en 35 ans d’existence, le Thrash n’a, grosso modo, connu que deux variantes qui ont fini par former des genres en soi, même si l’on peut toujours les ranger sous la bannière Thrash : le Crossover cher à SUICIDAL TENDENCIES et S.O.D, et le Groove Metal qui doit tout, ou presque, à PANTERA.

Si bien qu’en 2017, on peut toujours jouer du Thrash comme on en jouait il y a 25 ou 30 ans sans que cela ne paraisse daté, ni ringard. Une production moderne pouvant ainsi faire passer pour actuels des morceaux composés il y a trois décennies. Joli tour de force. POWER TRIP en est l’un des exemples récents les plus éclatants. Bien sûr, ses morceaux n’ont pas été composés dans les années 1980, mais ils respirent le savoir-faire de tous les grands noms qui les ont précédés, SLAYER en tête devant bien d’autres (NUCLEAR ASSAULT, DARK ANGEL et j’en passe).

D’ailleurs, ses membres portent au fond d’eux le respect de la tradition, en particulier le guitariste Blake "Rossover" Ibanez, qui est également gratteux de l’une des sensations Heavy Metal de l’année 2016, j’ai nommé ETERNAL CHAMPION. Une formation qui maîtrise sur le bout des doigts ses classiques du Heavy épique. Et je vous invite à lire l’excellente chronique de "The Armor Of Ire" par Dark Schneider pour savoir de quoi il retourne. Car ce qui nous intéresse ici, c’est POWER TRIP. Un groupe qui, lui aussi, a su générer une certaine hype en ce début d’année, à l’occasion de la parution de son deuxième L.P. Tout cela par la seule grâce d’un premier album sorti en 2013, "Manifest Decimation", qui a suffi à asseoir la petite réputation du quintette texan.

Avec "Nightmare Logic", son deuxième album, paru en février 2017, la formation était attendue au tournant. Car le Thrash/Crossover interprété sur son premier opus avait fait mouche, convoyant pour beaucoup d’auditeurs les souvenirs de CRO-MAGS, de VIO-LENCE, de NUCLEAR ASSAULT, encore, ou de D.R.I. Avec cette nouvelle offrande, pourtant, POWER TRIP se place un peu moins sous le patronage des tenants du Crossover que sous celui des parrains du Thrash pur et dur, en l’occurrence SLAYER. Non pas que l’aspect Crossover ait disparu de la musique des cinq de Dallas, mais le penchant purement Thrash de ces derniers se fait davantage sentir ici que sur leur premier effort.

Passé les 40 premières secondes de "Soul Sacrifice", on est dedans, plongé dans des guitares presque SLAYEResques, lourdes pour commencer, bien mid-tempo, avant l’accélération fulgurante qui sied à tout morceau d’ouverture d’un album de Thrash Metal. Dès ce premier titre, la musique de POWER TRIP tire une grande force de la production signée Arthur Rizk, également guitariste additionnel sur cet album. Un son orageux, pesant, qui sied à l’interprétation du quintette. La tempête couve, les nuages noirs se rassemblent, l’air s’alourdit. La batterie cogne comme un coup de tonnerre. Et les guitares s’abattent sur l’auditeur comme les trombes d’une lourde pluie d’été.

Sur un "Executioner’s Tax (Swing Of The Axe)", les Texans affichent un sens de la composition et du refrain proche d’un TESTAMENT, voire d’un FLOTSAM AND JETSAM, époque "Doomsday For The Deceiver". Avec un son autrement plus dense et puissant, bien sûr, contemporanéité oblige. La suite nous envoie dans un couloir temporel entre la fin des années 1980 et aujourd’hui. La reverb sur la voix de Riley Gale nous ramène aux bons vieux enregistrements des seconds couteaux du Thrash, fin 80s. Le riffing, lui, renvoie au meilleur des premiers (SLAYER, encore, sur "Firing Squad", NUCLEAR ASSAULT sur "Ruination", titre le plus Crossover du disque). Néanmoins, l’on peine à s’enthousiasmer autant qu’à l’écoute du premier album, quand bien même le Thrash du groupe est interprété à la perfection. La faute à un petit manque de variété, laissé de côté au profit de l’assaut permanent et de la démonstration de puissance non-stop.

Peut-être aussi la faute à un léger défaut de personnalité sur ce disque précis, là où le premier L.P. des Texans n’en manquait pas. Toutefois, on n’a pas l’occasion de s’ennuyer à l’écoute de "Nightmare Logic". Ce que POWER TRIP partage aussi avec le SLAYER de la grande époque, c’est la concision de son propos. Huit morceaux, 32 minutes, basta cosi ! Suffisant pour apprécier le talent des musiciens et le respect qu’ils portent au genre métallique qu’ils jouent. Pas encore suffisant, cependant, pour que l’on s’emballe autant que la hype semblait l’imposer. "Manifest Decimation", leur premier album, affichait davantage de promesses. Sur son deuxième long en studio, POWER TRIP assure mais ne transcende pas. Pas encore ? Espérons que l’avenir donnera une réponse positive à cette ultime interrogation.

A lire aussi en THRASH METAL par T-RAY :


LAMB OF GOD
As The Palaces Burn (2003)
L'ascension d'un nouveau messie




LAMB OF GOD
Killadelphia (2005)
Mass murder in Philly !


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Riley Gale (vocaux)
- Blake 'rossover' Ibanez (guitare lead)
- Nick Stewart (guitare rythmique)
- Chris Whetzel (basse)
- Chris Ulsh (batterie, guitare lead additionnelle)


1. Soul Sacrifice
2. Executioner’s Tax (swing Of The Axe)
3. Firing Squad
4. Nightmare Logic
5. Waiting Around To Die
6. Ruination
7. If Not Us Then Who
8. Crucifixation



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod