Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL LIBRE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2016 1 Ball - Trap
 

 Bandcamp (43)
 Chaîne Youtube (30)

MALEMORT - Ball - Trap (2016)
Par JEFF KANJI le 6 Mars 2017          Consultée 2407 fois

Avez-vous jamais imaginé un Metal totalement décomplexé baignant dans une ambiance années folles ? Une sorte de bande-son moderne des aventures de Charlot ? Et bien j'ai le plaisir de vous annoncer qu'un combo francilien, MALEMORT, vient d'y donner corps avec une maestria peu commune, un art à la française tellement brillant qu'il nous fait réfléchir sur les raisons de la domination anglo-saxonne des soixante dernières années.

MALEMORT s'était déjà fait remarquer avec son premier disque, enregistré en compagnie d'Aurélien Ouzoulias (MÖRGLBL, SATAN JOKERS) et déjà masterisé au Conkrete Studios et ses paroles en français, parfois peu évidentes à capter ; la lecture des textes est essentielle pour constater le talent d'écriture du combo qui utilise à la fois un français très poétique, mais aussi brut et direct qu'il pouvait l'être dans la bouche d'un MANO SOLO. La musique s'affranchit de tout carcan, et on retrouve des influences diverses, venues tantôt du Heavy, du Thrash mais aussi du Rock au sens large avec une urgence Punk qui explose littéralement sur ce deuxième opus qui porte le titre pour le moins percutant de "Ball-Trap".

Racontant les frasques d'un jeune homme en pleines années folles (période que le groupe avait déjà utilisé avec esthétisme sur "French Romances"), MALEMORT renforce son côté steampunk en se rapprochant visuellement d'un A FOREST OF STARS ou d'un THERION époque "Les Fleurs Du Mal". Le clip de "Cabaret Voltaire", décrivant la garde à vue du protagoniste, dadaïste convaincu pris en pleine chasse au corbillard pour la réalisation d'un film amateur vous plongera en pleines Brigades Du tigre alors que le synopsis, présenté en rapport de police en fin de vidéo vous fera sans doute bien rire, en particulier si vous êtes client d'un humour porté sur l'absurde.

Musicalement, "Ball-Trap" s'avère plus énergique que son prédécesseur, plus immédiat aussi, les refrains de "Mille Regards" ou "Madame" s'avérant excessivement contagieux. Les mots de Xavier Malemort sont percutants et font mouche à chaque fois, pour peu qu'on les comprenne et c'est le seul défaut que je trouve à ce disque et chez MALEMORT en général. Les mélodies sont tout aussi jouissives, et la première moitié d'album possède un swing excessivement contagieux ("Cabaret Voltaire" et ses "papada papada") que la section rythmique rend ultra dynamique. MALEMORT peut se féliciter de tenir maintenant un line-up aguerri par le live à la puissance de feu redoutable. Avec peu d'éléments, ces gars-là peuvent vous retourner une salle.

Doté finalement d'une énergie et d'une urgence très Rock'N'Roll, MALEMORT dépasse la notion de genre avec ce disque, qui au final n'est pas tellement intéressant pour son côté bariolé, son chant en français ou son esthétique mais par le fait qu'il dispose d'une très forte personnalité qui le distingue aisément de la masse et qui lui laisse une liberté totale quant à une future évolution de sa créature. "Ball-Trap" est une œuvre d'art dans l'acceptation la plus noble du terme et perpétue un art à la française qui nous apparaît bien désuet, y compris ici, mais qui peut toujours révéler de beaux potentiels. Xavier, toujours seul maître à bord, est en charge des compositions jusqu'à la moindre syllabe (ce travail extrêmement minutieux explique sans doute aussi le côté extrêmement percutant des textes).

MALEMORT méritera incontestablement de figurer au rang des grosses révélations et des surprises d'une année 2016 qui n'a rien proposé approchant de près ou de loin la matière en mouvement gravée par MALEMORT. En outre, "Ball-Trap" se disperse moins que son prédécesseur et touche au but avec une efficacité chirurgicale et une homogénéité d'ensemble qui manquait un peu à "French Romances". Ces onze grenades, concises n'ont pas fini de me faire sauter partout. Et dites-moi que vous arrivez à résister à un "Cabaret Voltaire" ou à un "Vaille Que Vaille"…

A lire aussi en POP ROCK / METAL par JEFF KANJI :


RAINTIME
Psychromatic (2010)
Chant du cygne d'un mutant : remarquable.




NORTHERN KINGS
Reborn (2007)
Mon cours préféré, c'est la récré


Marquez et partagez






 
   JEFF KANJI

 
   CHAPOUK

 
   (2 chroniques)



- Jean-christophe Tassin (basse)
- Sébastien Berné (guitare rythmique)
- Sébastien Lafaye (guitare solo)
- Xavier Malemort (chant)
- Cédric Vicken (batterie)


1. Ball-trap
2. Mille Regards
3. Foutue Belle Jeunesse
4. Brûle
5. Madame
6. Cabaret Voltaire
7. Mon Nom
8. Décadence
9. La Fille De Manchester
10. Vaille Que Vaille
11. Carnaval Cannibale



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod