Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL LIBRE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Bandcamp (217)
 Chaîne Youtube (185)

MALEMORT - Live Hellfest 2018 (2019)
Par JEFF KANJI le 22 Septembre 2019          Consultée 1268 fois

Le cycle "Ball Trap" fut une période extrêmement importante pour les Franciliens de MALEMORT qui se sont vus révélés par de nombreux mags spécialisés et webzines. Sur Nightfall on a aussi succombé au charme si singulier des gaillards de MALEMORT, qui de prestation live en prestation live a su gagner de nouveaux adeptes sur sa route, si bien que quand il est choisi pour ouvrir les hostilités le 22 juin 2018 sur la Mainstage 2, la foule est déjà nombreuse, comme la pochette de ce Live qui sort cet été, accompagné du numéro 200 de Rock Hard, en exclusivité, permet de l'apprécier (en somme si vous voulez vous le procurer, foncez chez votre libraire/détaillant etc).

Grosse réputation scénique oblige, cet enregistrement est une aubaine pour clore cette folle épopée de presque trois ans pour permettre peut-être encore à de nouveaux auditeurs potentiels de poser leurs deux oreilles sur le Metal Libre de MALEMORT. Arque-bouté sur son dernier opus "Ball Trap" (seul le percutant "Insoumission" de "French Romances" se loge en deuxième position), MALEMORT sait qu'il dispose de peu de temps pour convaincre et a décidé d'enquiller un maximum. Cette prestation nerveuse est à l'image de ce côté débridé que l'on retrouve sur "Brûle", "Carnival Cannibale" et ses syncopes fulgurantes, "Foutue Belle Jeunesse" avec son riff de basse moteur, ou encore "Mille Regards" et ses harmonies recherchées sur fond de rythmes enlevés. Je dirais que d'une manière générale les titres prennent une nouvelle dimension en live, où l'urgence Punk et le bagage metallique des Franciliens se révèle, notamment quand Xavier adresse un clin d'œil à notre idole commune JUDAS PRIEST sur le break de "Foutue Belle Jeunesse" avant que les trois voix ne s'en donnent à cœur joie, entonnant les oh oh oh du "Heaven Can Wait" de MAIDEN.

Du côté des voix, la relocalisation aux claviers de Sébastien Berne (à l'origine guitariste sur la quasi-intégralité de "Ball Trap") lui permet de développer les couleurs des morceaux de MALEMORT (notamment sur "Carnival Cannibale") et surtout de pratiquer un jeu de voix percutant et brut (ah ce ne sont pas des ténors du Heavy c'est sûr) avec Xavier sur les morceaux où deux voix viennent régulièrement s'imposer sur "Mille Regards", "Carnival Cannibale" ou encore "Madame". Et quand elles sont déjà bien occupées, l'organe bien viril de JC à la basse est présent ("Brûle" est un tour de force qui acquiert toute sa force de frappe grâce à la cohésion de l'ensemble du groupe).

En une demi-heure, MALEMORT aura envoyé huit shrapnels détonants, avec une patate remarquable, apporté une preuve de ses qualités de groupe live, et prouvé qu'on peut très bien remporter l'adhésion du public (le groupe est ovationné quand Xavier annonce "Cabaret Voltaire") en usant de ses propres règles, en se montrant virtuose tout en n'étant pas démonstratif, et en s'exprimant avec sincérité. Et à titre personnel, ce Live est une véritable aubaine, les mauvais conseils m'ayant fait manquer leur prestation l'an dernier justement (alors qu'ils faisaient clairement partie de mes must-see de l'édition 2018). J'ai déjà hâte d'écouter la suite !

A lire aussi en FUSION par JEFF KANJI :


DIRTY SHIRT
Letchology (2019)
Pălinca! Pălinca!




FREAK KITCHEN
Confusion To The Enemy (2018)
Come back to comeback


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Xavier Napora (chant)
- Jean-christophe Tassin (basse, chœurs)
- Sébastien Lafaye (guitare)
- Julien Lambert (guitare)
- Vicken Chidoyan (batterie)
- Sébastien Berne (claviers, chant)


1. Ball Trap
2. Insoumision
3. Madame
4. Brûle
5. Foutue Belle Jeunesse (la Carapace)
6. Mille Regards
7. Carnival Cannibale
8. Cabaret Voltaire



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod