Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  DVD

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Membre : Cavalera Conspiracy
 

 Site Officiel (478)
 Chaîne Youtube (311)

GOJIRA - Les Enfants Sauvages (2013)
Par ISAACRUDER le 23 Mai 2016          Consultée 2277 fois

Certainement influencé par son idole METALLICA, GOJIRA se met à produire un Live par album depuis "The Way Of All Flesh". "Les Enfants Sauvages" a donc pour but d'immortaliser "L'Enfant Sauvage" sur une tournée qui a entériné le développement incroyable de l'aura des Landais à l'international. Et quoi de mieux que de filmer dans la mythique salle de la Brixton Academy ? Il est assez fou de passer de "The Link Alive" et son Théâtre Barbey à cette salle gigantesque, qui montre l'évolution d'un groupe devenu l'icône d'une scène Metal qui semble souvent manquer de figures de proue, de nouvelles légendes.
               
Mais le problème se pose dès lors que chaque album donne lieu à un DVD. Quel intérêt pour "Les Enfants Sauvages" ? L'objet est froid, vide. Le portfolio est magnifique bien sûr, il révèle encore davantage l'itinéraire du Godzilla, ses voyages incroyables dans le monde entier, la ferveur de ses fans qui voient en lui le nouveau supergroupe du Metal ; qui voient (à juste titre) en lui un groupe qui apporte une spiritualité inédite à une scène qui n'a souvent été vue qu'à travers le prisme de la bête puissance (METALLICA en tête). Mais au-delà de ce portfolio, rien, nada, quetchi. "The Link Alive" proposait des bonus devenus cultes, avec son lot de clips, de vidéos issues des coulisses, aussi débiles que passionnantes (l'enregistrement jamais sorti du ciné-concert "Maciste All'Inferno"). "Les Enfants Sauvages" a un contenu pauvre, trop sage, trop timide, à l'image malheureusement du concert lui-même.
 
Soyons clairs : il est impossible de critiquer les prestations live de GOJIRA. C'est un monstre, une vraie tuerie sur scène, certainement un des meilleurs groupes que l'on puisse voir et certains morceaux sont déments sur scène, prennent une nouvelle dimension ("Toxic Garbage Island", "The Gift Of Guilt"). Mais il faut aussi être honnête : vous ne serez pas surpris ni époustouflé par ce spectacle. On pourra arguer que c'est l'habitude, car le nouveau venu aura son lot de frissons. Mais quand on a vu et revu "The Link Alive" ce nouveau Live parait fade, trop propre, trop calibré. Difficile de ne pas comparer les deux époques de GOJIRA car c'est toute l'évolution du groupe qui se joue ici. De créature incontrôlable à bête maîtrisée, voilà le parcours de GOJIRA. "The Link Alive" montrait la volonté de surprendre ("Blow Me Away You(niverse)" et son développement psychédélique), il montrait un groupe qui voulait en découdre, des fans qui se jettent de tous les côtés depuis la scène. Et j'en passe. "Les Enfants Sauvages" est une prestation sans faute, impeccable, précise, parfaite. Du pur GOJIRA impressionnant de maîtrise. Mais du GOJIRA devenu trop classique.
 
On arguera que le groupe a passé le stade de l'underground. Les barrières devant la scène ont remplacé la liberté pour les fans de s'éclater sur scène. Le millimétrage a oblitéré toute nouvelle création. On rira lorsque Mario prendra la guitare et fera du chant Death débile sur un morceau ridicule prévu pour l'occasion, mais ce sera bien le seul écart fait sur un set trop mignon. Et ce n'est pas l'énième solo de batterie qui me fera dire le contraire. De plus, il est dommage que GOJIRA ne joue que quatre morceaux de "L'Enfant Sauvage" et que son idée d'implémenter du visuel dans son décor (superbe il faut le dire) ne soit qu'à l'état d'ébauche, sur le morceau éponyme (excellent en live soit dit en passant).
 
Et quid du public ? Quid de ces plans de caméra qui montrent la folie qui s'empare de la foule ? Quid des plans sur les circle-pits, sur les moshs qui font toute la saveur d'un concert de GOJIRA ? On parle de GOJIRA bon sang, le groupe qui peut déclencher une longueur de wall of death jamais vue lors du Hellfest 2013 ! Le groupe qui fait headbanguer en chœur des fans investis d'un seul coup par toute l'énergie spirituelle d'une musique mystique et passionnante ! Non. Pas de plans sur le public, rien du tout. C'est d'une tristesse telle, il n'y a rien à dire de plus. GOJIRA a pris du galon en terme de lumières, magnifiques, Labadie se défonce toujours autant la nuque, Joe est en forme, Mario est une machine, Christian est évanescent, mais bon sang on veut de la vie, c'est un foutu Live !
 
Dernier point notable bien sûr, la réalisation. L'excellence avait été atteinte sur "The Flesh Alive" qui avait eu le mérite, lui, de proposer de nouvelles choses, de montrer l'énergie de GOJIRA dans des plans de caméra novateurs, aussi sauvages que calibrés. Dans "Les Enfants Sauvages" c'est propre, encore une fois. Trop lisse, encore une fois, trop parfait. Comme l'album cela dit.
 
Venant d'un groupe qui prône le retour à la Nature, l'ironie est de mise.
 
Le constat peut paraître sévère mais il s'agit maintenant d'approcher GOJIRA dans son statut de groupe désormais mythique. Non plus avec les yeux ébahis, l'esprit fasciné par la magie qu'il dégage, sa puissance monstrueuse. Il va falloir apprendre à vraiment le critiquer, lui qui est devenu un véritable objet de culte. Et je suis le premier à le vénérer, fan de la première heure. Et c'est en fan de la première heure que je peux vous dire que ce DVD est trop classique. Les fans aimeront toujours voir GOJIRA, les nouveaux venus prendront leur claque, les vrais fans sauront analyser l'objet à l'aube d'une critique qui doit trouver son chemin.

A lire aussi en DEATH METAL par ISAACRUDER :


TREPALIUM
Voodoo Moonshine (2014)
Lino Ventura à la Nouvelle Orléans




GOJIRA
The Link Alive (2004)
Une référence


Marquez et partagez




 
   ISAACRUDER

 
  N/A



- Joe Duplantier (chant - guitare)
- Mario Duplantier (batterie)
- Jean-michel Labadie (basse)
- Christian Andreu (guitare)


1. Intro
2. Explosia
3. Flying Whales
4. Backbone
5. The Heaviest Matter Of The Universe
6. L'enfant Sauvage
7. Toxic Garbage Island
8. Wisdom Comes
9. Jam Débile
10. Oroborus
11. Solo De Batterie
12. The Axe
13. The Gift Of Guilt



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod