Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Folkearth, Helker
- Style + Membre : Skiltron
 

 Site Officiel (502)
 Myspace (337)
 Chaîne Youtube (344)

TRIDDANA - The Power And The Will (2015)
Par GEGERS le 17 Janvier 2016          Consultée 2331 fois

Un chanteur, ça se remplace (demandez donc à Michael Schenker ce qu'il en pense). Mais lorsque c'est un vocaliste de la trempe de Diego Valdez qui vous quitte, se relever de cette déconvenue se révèle être une tâche bien complexe. Le chanteur argentin participait en effet à l'établissement d'une identité vocale très forte, et sa prestation explosive sur le premier album des TRIDDANA était un des atouts majeurs qui ont permis aux ex-SKILTRON de s'imposer d'entrée comme une des meilleures saveurs du siècle nouveau en matière de Folk-Metal. Diego parti, le groupe aurait tout aussi bien pu déclarer forfait (il y a d'ailleurs songé, cf l'interview de Pablo Allen), ou s'échiner à rechercher vainement un vocaliste du même niveau. Finalement, après quelques cours de chant et un coaching intensif, c'est le guitariste Juan Fornes qui hérite du poste. Ses rangs resserrés, TRIDDANA se présente à nouveaux aux amateurs de Folk-Metal celtisant par le biais de ce "Power And The Will" de haute volée, première sortie du groupe officiellement distribuée sur le territoire européen.

La musique des Argentins n'a pas fondamentalement changé. Sur un Heavy Metal énergique et de facture somme toute classique, cornemuse et diverses flûtes viennent construire une ambiance folk, épique et fédératrice, à la fois sombre et légère, puissante et mélodique. Juan Fornes, qui ne dispose pas du coffre de son prédécesseur, reste néanmoins un chanteur très compétent, et sa voix apporte tour à tour un surplus de mordant ou de mélodie à des titres moins immédiats, mais tout autant aboutis, que ceux du premier opus ("Death Blow"). Ainsi, si ce n'est pour le chant, la différence avec le premier opus n'est de prime abord pas flagrante. Disons que TRIDDANA à essuyé les bords pour se concentrer sur l'essentiel. Pas de flamboyance à la "Gone With The River", tube de l'album précédent, et pas de titre purement folk façon "Paddy's Leather Breeches Set". Le groupe reste amateur d'ambiances celtiques, et les a distillé de manière plus subtile dans sa musique, offrant à la cornemuse un rôle toujours important mais peut-être moins prédominant. Si l'instrumental tribal "Galloping Shadows" est, avec sa flûte sautillante, un bel exemple des aspirations celtisantes qui animent le groupe argentin, nous avons ici affaire à un Heavy Metal à la fois plus brut et moins sauvage. Plutôt que de s'épancher en vaines descriptions de ce à quoi peut ressembler un Heavy celtique et inspiré, les TRIDDANA nous offrent l'exemple parfait avec "When The Enemy's Close", un titre imparable et fédérateur à la rythmique martiale et la cornemuse impériale, véritable cri de guerre qui devrait faire se secouer les balloches sous les kilts en live.

Quelques incursions acoustiques ("Echo Through The Days") et une tendance répétée à favoriser l'impact des mélodies ("Becoming", "The Snake & The Pit") font de "The Power And The Will" un album marquant à tous les niveaux, parvenant à combler l'absence de réelles surprises par une authenticité délectable et un sens impérial de l'écriture qui fait mouche. On pense, bien sûr, à ce qu'aurait pu être l'album avec Diego Valdez au micro (l'album a été composé avec le chanteur en tête), et s'il semble évident qu'un titre tel que "Death Blow" aurait pu nous faire frissonner encore plus eût-il été chanté par un vocaliste de ce calibre, il serait criminel de ne pas accorder à TRIDDANA le crédit d'avoir relevé avec brio le défi d'offrir un successeur digne à un album exceptionnel. Tout autant excitant que le premier volet de leurs aventures, "The Power And The Will" confirme le talent et la qualité des Argentins, qui livrent un album riche et foisonnant d'idées. En espérant que la suite de leurs aventures ne mette pas trois ans à nous parvenir.

A lire aussi en FOLK METAL par GEGERS :


WAYLANDER
Honour Amongst Chaos (2008)
Highlander




TRIDDANA
Ripe For Rebellion (2012)
Ronnie James Dio et son biniou


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Pablo Allen (cornemuse, flûte)
- Fernando Marty (basse)
- Ranz (batterie)
- Juan José Fornes (guitare, chant)


1. Shouting Aloud
2. When The Enemy's Close
3. Death Blow
4. Echo Through The Day
5. Everything Returns
6. The Snake & The Pit
7. The Might In My Blood
8. Galloping Shadows
9. Becoming
10. Everlasting Lie
11. Awakening
12. The Power & The Will



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod