Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM/DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Barren Earth
 

 Facebook (164)

HAMFERÐ - Evst (2013)
Par LYRR le 10 Septembre 2015          Consultée 1617 fois

Imaginez. Imaginez l’océan déchaîné ; des vagues immenses s’écrasant sur les falaises dans un sinistre fracas ; un ciel de plomb où le soleil n’a plus brillé depuis des jours ; un vent chargé d’embruns vous fouettant le visage de ses griffes acérées. Sentez le parfum du sel, des algues, du poisson séché ; écoutez le sifflement du vent, le va-et-vient de la houle et, entre deux bourrasques glacées, le chant déchirant des cétacés qui luttent contre la tempête. Sous vos pieds, le pont glissant d’un navire de pêche ; dans vos mains, un harpon à la pointe aiguisée ; à quelques mètres du bateau, un rorqual à l’épaisse peau marquée par les nombreux chasseurs de baleine qui ont tenté leur chance avant vous ; en vain ! Il a toujours eu raison de ses assaillants, et déjà de nombreuses épaves jonchent le fond de la mer, avec à leur bord les squelettes des malheureux marins noyés lors des naufrages ; l'on raconte que leurs esprits apparaissent à leurs familles, parfois, les soirs d’hiver… (1)

Chez HAMFERÐ, chaque chanson est chargée d’une force évocatrice envoûtante qui appelle l’auditeur vers les contrées arctiques, ses habitants, ses créatures, et tous les mythes qui les entourent. Pas question de fantaisies gothiques ; ici, le Doom est sobre, sans fioriture, mais d’une force implacable, qui emmène l’auditeur à bord de son bateau naviguer au large des côtes scandinaves dans les eaux glaciales du Grand Nord. Tout au long du voyage, des légendes lui sont contées ; des légendes qui parlent de ceux qui ont osé braver les éléments pour aller nourrir les leurs ; de ceux qui ont vaincus les difficultés pour revenir à terre sains et saufs, les bras chargés de poissons ruisselants ; de ceux qui ont péri dans les tempêtes, de faim, de froid, ou encore emportés lors de l’assaut d’une déferlante traîtresse ; de ceux qui hantent les demeures des vivants, fantômes dont les corps reposent à jamais au fond de l’océan.

"Evst" est plus qu’un simple album de Doom. Il y a dans cette musique une histoire, celle d’un peuple dont le destin a été d’apprivoiser la mer pour en arracher les moyens de survivre ; un peuple de marins courageux et fiers, à l’héritage plus que millénaire. Les riffs sont profonds, mélancoliques ; le chant alterne entre passages graves et puissants et envolées mélodiques empreintes de tristesse, avec parfois l’ajout d’un soupçon de rage bien dosée : une merveille. Une mention toute particulière doit être attribuée à Jón Aldará, qui officie derrière le micro du groupe. Rarement je n'ai eu la chance d'entendre un tel chanteur de Doom ; HAMFERÐ lui doit énormément de son intérêt, tout comme le doit BARREN EARTH sur "On Lonely Towers", album sur lequel il s'est également occupé du chant. Son timbre unique et sa maîtrise vocale apportent une dimension presque magique à la musique du groupe, ce qui fait de "Evst" un album qualitativement bien au-delà de bien des autres représentants du genre.

Pour parfaire le tableau, la qualité du son est claire comme les eaux de la Silfra : on s’y immerge sans hésiter, malgré le froid qui se dégage de cette pureté cristalline, pour aller découvrir les mystères enfouis en son fond. L’utilisation du Féroïen contribue aussi grandement au lyrisme de l’œuvre de par son adéquation à l’atmosphère qui s’en dégage : l’évasion vers les glaces arctiques n’en est que plus agréable. L’homogénéité du disque est également remarquable : les titres se succèdent sans à-coup, fluides comme l’eau d’un fleuve, mais sans se répéter, chacun ayant sa propre histoire à raconter à sa manière.

Vous l’aurez compris, "Evst" est une grande réussite. Peu de groupes de Metal ont su développer dès leur premier album une personnalité qui leur est propre avec autant de brio. C’est là où HAMFERÐ fait montre de tout son talent : la composition des pièces est à la fois résolument ancrée dans une large tradition du Doom telle qu'incarnée par des formations comme ISOLE ou OFFICIUM TRISTE, mais également originale de par l’imaginaire particulier qui imprègne chaque titre. Je ne saurais que vous recommander de jeter une oreille sur ce disque, car il porte en lui la marque d’un futur tout grand nom du Doom Metal.


(1) "Hamferð" est un terme issu du lexique féroïen désignant les apparitions visuelles à leurs proches de marins décédés, phénomène qui est à l'origine de nombreuses légendes dans le folklore des Îles Féroé.

A lire aussi en DOOM METAL par LYRR :


BARREN EARTH
A Complex Of Cages (2018)
Valeur sûre




HAMFERÐ
Vilst Er Siðsta Fet (2010)
Premier E.P, première claque


Marquez et partagez




 
   LYRR

 
  N/A



- John Egholm (guitare)
- Theodor Kapnas (guitare)
- Remi Johannesen (batterie)
- Esmar Joensen (claviers)
- Jón Aldará (chant)
- Jenus Í Trøðini (basse)


1. Evst
2. Deyðir Varðar
3. Við Teimum Kvirru Gráu
4. At Jarða Tey Elskaðu
5. Sinnisloysi
6. Ytst



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod