Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION  |  STUDIO

Commentaires (6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1997 Utopia
2015 1 Propaganda
2018 Frankenstein
 

1994 No One Is Innocent
1997 Utopia
2004 Revolution.com
2005 Suerte
2007 Gazoline
2011 Drugstore
2015 Propaganda
2016 Barricades Live
2018 Frankenstein
 

 Site Officiel (530)
 Facebook (423)

NO ONE IS INNOCENT - Propaganda (2015)
Par CHAPOUK le 22 Juin 2015          Consultée 7845 fois

Tiens encore un groupe dont on n'a pas vraiment entendu parler ces dernières années !
La dernière fois que j'ai vu les NO ONE IS INNOCENT c'était en 2011, ils ouvraient pour MOTÖRHEAD sur la tournée "The Wörld Is Yours" et la même année sortaient leur 5ème album qui s'était révélé bien moyen. D'ailleurs pour la petite anecdote : sur la date à laquelle je les ai vus, les NO ONE n'avaient joué que "Johnny Rotten", dernière piste de "Drugstrore", c'est pour dire… Voilà pourquoi, je les avais légèrement oubliés, pensant que ce semi-échec les avait refroidis.
Mais contre toute attente ils sont bien de retour cette année, alors à quoi devons-nous attendre ? Encore des trucs Pop-Rock-Electro-Soupe ? Et bien non !

Le groupe a repris un son plus Garage qu'il a accolé à ses compos Fusion. Si je devais comparer "Propaganda" à sa discographie, il se rapprocherait plutôt de l'album éponyme pour le côté énergique et brut avec, tout de même, une ambiance beaucoup moins dark que ce dernier. Néanmoins, les années d'expérience se font sentir et toutes les influences qui ont pu inspirer Kemar et sa bande durant leur carrière sont regroupées, et surtout bien dosées, sur ce skeud.

Ainsi se côtoient des titres tous différents mais proches les uns des autres dans le même temps, car animés par le même feeling tout au long de l'album : la colère et le côté incisif qui marquent les textes, mélangé au son brut de la musique.

Commençons par cette dernière justement. Comme je le disais il y en a pour tous les goûts !

Si vous n'avez pas craint le tournant pris par NO ONE sur "Révolution.com" je peux vous conseiller de partir directement sur "Kids Are On The Run". C'est le seul titre vraiment Pop-Rock-Electro qu'on peut trouver sur cette galette. Le côté Electro n'est pas surexploité comme sur "Drugstore", il est présent mais par petites touches dans la rythmique et les arrangements sur les couplets. C'est ce qui lui donne un côté dancefloor, avec les petites touches Funk du refrain, mais sans virer à la soupe imbuvable. Le reste est fondamentalement Rock dans l'esprit avec ces riffs plein de disto' et ce refrain explosif.

Vous préférez peut être un petit Rock-Bluesy un peu cradingue sur les bords ? D'accord jetez-vous sur "Un Nouveau Scottsboro" vous ne serez pas déçus. Ce morceau empreint de mélancolie, où Kemar rappe presque ses couplets, fait référence aux procès des Scottsboro's boys (9 jeunes noirs américains, dans les années 30, qui furent accusés à tort de viol sur des femmes blanches et condamnés par le tribunal de Scottsboro, suite à des procès vite expédiés, à la peine capitale). Un moyen de faire un lien avec le présent où les minorités sont encore très souvent pointées du doigt, ou carrément dans le viseur de certain(e)s.

Trop déprimant ? Ok si vous voulez des titres plus légers pourquoi ne pas piocher "Holy Fire" ? Un morceau simpliste mais tellement Punk, autant dans sa structure que dans le feeling qui s'en dégage, que même les SEX PISTOLS ne l'auraient pas renié ! Ou alors choisissez "20 ans" ! Une autobiographie des NO ONE IS INNOCENT, elle aussi très simpliste mais criante de vérité sur ce qu'est ce groupe. Un vrai défouloir au refrain qui se reprend avec plaisir à gorge déployée !

Non toujours pas ? Vous prendrez bien un petit peu de RATM alors ? Oui parce que sur "Silencio" on entend du "Bombtrack" et on imagine très bien Zack de la Rocha chanter à la place de Kemar. Voilà une piste groovy aux riffs parfois funky, parfois percutants. Pas besoin d'en dire plus je pense que si vous avez écouté RAGE AGAINST THE MACHINE au moins une fois dans votre vie vous comprendrez ce que je veux dire, surtout avec ce pont libérateur qui déboule sur la fin du morceau. Ce côté RAGE AGAINST vous le retrouvez aussi sur "Djihad Propaganda", "Barricades", "Drones" avec parfois des petits accents de QUEENS OF THE STONE AGE, c'est bien flagrant sur "Massoud".

À moins que ce ne soient les textes qui vous intéressent ? Ah bah si vous aussi vous êtes des révoltés pour la vie vous allez bien apprécier tout ce qu'on peut trouver sur ce "Propaganda". NO ONE IS INNOCENT n'a jamais aussi bien porté son nom puisque toutes les chansons, dénoncent, ou tapent sur la tronche de quelqu'un. Oui même "Kids Are On The Run" qui évoque l'histoire des deux gamins de Clichy-Sous-Bois (Zyed et Bouna), qui s'étaient réfugiés en courant dans un poste électrique pour échapper aux policiers qui les avaient interpellés. Le fameux événement qui avait entraîné les émeutes de 2005. Un peu plus haut j'ai évoqué les procès des Scottsboro's boys, mais le groupe rend aussi hommage au lion du Pandjchir, j'ai nommé Ahmed Chah Massoud (chef rebelle de l'Armée islamiste qui a lutté contre les soviétiques et les talibans en Afghanistan).

Il vient aussi crier sa peur (dans "Putain si ça revient") d'un deuxième "21 avril 2002", nous raconte que "aujourd'hui l'Europe est une vieille fille, qui s'offre facile au plus offrant" et que les "les sales idées ont toujours faim, pour flatter les bas instincts". Vous l'aurez compris cette chanson fait référence aux élections de 2017 et à la famille LePen, tout est dit dans cette phrase : "après le père voilà la fille" ! Kemar et sa bande tapent sur les extrémistes de tous bords, politiques et même religieux (dans "Djihad Propaganda") avec des punchlines telles que : "petit soldat convaincu, guerrier totalitaire", "les fous à lier de Dieu, triment à l'exécution" ou encore "sous les keffiehs, les esprits faibles sont légions" qui visent évidement tous les ressortissants de Daesh.

Mais ma chanson coup de cœur c'est "Charlie", pour toute la rage qui ressort des phrases de Kemar et de la musique. Le titre démarre sur les "Nous sommes Charlie" des manifestations du 11 Janvier 2015 et enchaîne sur un riff corrosif qui nous entraîne dans un flot de reproches envers la connerie humaine en général : "fiers d'être infidèles comme des chiens, ni dieux ni maîtres, jamais en cage, après le deuil vient la rage". Ce couplet s'adresse évidemment aux responsables de la tuerie de Charlie Hebdo, mais pas seulement ! Ce morceau dénonce aussi l'hypocrisie de ce défilé du 11 janvier : où tous ces dirigeants corrompus ont utilisé cet acte pour se montrer et redorer leurs blasons, sur fond de Marseillaise qui sentait, souvent, plus la haine nationaliste que la solidarité avec les victimes… L'hypocrisie également, de certains français qui ont accusé le magazine "de l'avoir cherché un peu, d'être irresponsables, de faire leur jeu" que NO ONE pointe du doigt dans ce couplet : "voilà les faux-amis, les soutiens de salauds". Et dans un refrain vengeur Kemar hurle les mots de Charb : "plutôt mourir debout que de vivre genoux !".
Bel hommage au final ! Car j'avoue que lorsqu'au premier abord j'ai vu ce morceau en guise d'intro, je me suis dit que le groupe surfait sur la tendance "hommages à Charlie". Mais c'était bien mal estimer NO ONE IS INNOCENT. C'est un cri du cœur face à l'injustice de ces événements et face à toutes les dérives que ces derniers ont entraîné. Quand Kemar dit "Je suis Charlie" ce n'est pas sous le coup de l'émotion, ou juste pour faire comme les autres, c'est bien un cri de révolte face à la connerie de ce monde. Et je ne peux que l'approuver car il résume complètement ma pensée en même pas trois minutes.

Alors voilà ce que donne ce "Propaganda", c'est un ensemble de pamphlets accusateurs et colériques dirigés contre l'injustice du monde d'aujourd'hui, peu importe sa forme et peu importe son origine. On sent les NO ONE virulents et même si leur musique est moins "Metal" elle est tout aussi percutante et engagée que par le passé, même, elle me fait penser dans une certaine mesure à du NOIR DÉSIR époque "666.667 Club" ou "Tostaky".
Pour moi c'est une bouffée d'air frais, un skeud revigorant qui donne la pêche et de l'énergie pour changer le monde (au moins le temps qu'on écoute la galette).

Merci de vous être réveillés les gars et de venir nous mettre ce coup de pied au cul en 2015, on en a tellement besoin !

A lire aussi en FUSION par CHAPOUK :


SKINDRED
Kill The Power (2014)
Bonne surprise !




REFUSED
Freedom (2015)
On les attendait au tournant !


Marquez et partagez






 
   CHAPOUK

 
   FX

 
   (2 chroniques)



- Kemar (chant)
- Popy (guitare)
- Shanka (guitare)
- Bertrand (basse)
- Gael Chosson (batterie)


1. Charlie
2. Silencio
3. Djihad Propaganda
4. Putain Si Ça Revient
5. Un Nouveau Scottsboro
6. Barricades
7. Kids Are On The Run
8. Massoud
9. Drones
10. 20 Ans
11. Holy Fire



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod