Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL EXTREME  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Skyclad

CRUACHAN - Blood For The Blood God (2015)
Par VOLTHORD le 31 Mars 2015          Consultée 2273 fois

Amis de l’Irlande des korrigans mutilés et des entrelacs qui ressemblent à des boyaux emmêlés dans du vomi de leprechauns, je vous souhaite les bienvenus.

"Du sang sur mon gode" : ma vile accroche n’a pour but que de vous attirer vers ce groupe qui n’a absolument rien de sexy. Pourtant, c’est bien ces Irlandais là qui ont été les premiers à poser un putain de violon sur du Black Metal.*
Voilà pour votre culture.

"Blood On The Black Robe" était déjà pas franchement inspirant, et le titre de ce "Blood For The Blood God" promettait déjà un copier-coller de la formule du précédent. En clair : un CRUACHAN clairement redevenu extrême. Une sorte de retour à "Tuatha Na Gael", avec une meilleure prod.

Autant dire que depuis 2011, l’orchestre folklorique n’a toujours pas réussi à accorder ses violons et sonne désormais comme un capharnaüm qui a du mal à suivre la cadence. Les instruments folk réduits à un accompagnement bien présent mais rarement détachable, on a du mal à reconnaître dans tout ça le savoir-faire d’un "Folk-Lore" ou les évasions fougueuses de "The Middle Kingdom".

La voix de Keith Fay me tapait toujours autant sur le système aux premières écoutes (j’ai toujours besoin de ce temps de réadaptation avec le vocaliste de CRUACHAN). Autant dire que le chant n’a dans tous les cas jamais été le point fort de CRUACHAN, mais la présence de Karen Gilligan permettait au moins une certaine forme de variété, autant qu’une atténuation de l’aspect extrême du son des Irlandais. Je dois reconnaître au final que le hurleur a plutôt évolué dans le bon sens et il s’impose comme assez hargneux et énergique pour qu’on ait envie de poursuivre l'écoute. C’est peut-être là que le bas blesse : il y a une volonté derrière cet album qui est de magnifier l’aspect extrême autant que le festif, et de trouver une forme d’homogénéité là où, de "The Middle Kingdom" à "Pagan" (dernier album que j’ai vraiment bien écouté du groupe), CRUACHAN laissait parfois l’impression bizarre de faire les trucs un peu au pif et parfois à moitié.

Mais c’est juste que ça ne colle pas.

On a perdu toute cette verve thrashisante proche d’un SKYCLAD, cette richesse folk qui parfois reprenait des thèmes trad’ de manières originales (parfois complètement à côté de la plaque, mais au moins originales).

Pour les quelques lumières, on peut citer "Beren and Luthien", qui marche plutôt bien avec sa cadence infernale et ses blasts qui arrivent toujours au bon moment. Difficile de trouver l’enchaînement de riffs original, mais au moins on en a pour notre basse ronflante et notre batterie tapageuse. Un titre comme "Prophecy" dévoile également des arrangements folk travaillés.

On tombe encore assez vite dans l’hymne facile de taverne ("The March Of Fiac Mac Hugh" en est l’exemple typique) où le chant suit au poil de cul prêt les mélodies celtisantes caricaturales du violon et de la flûte (qui jouent presque toujours ensemble, même ELUVEITIE a tendance à varier entre ses différents instruments dans ses derniers albums). Une sorte de KORPIKLAANI celtique, avec moins de bons musiciens et plus de rythmes différents (un mal pour un bien, mais à ce stade…).

CRUACHAN a toujours été davantage un initiateur qu’un maître, il a donc rapidement été dépassé par d’autres formations plus déterminées. "Blood For The Blood God" montre un groupe toujours présent pour en découdre, mais dont l’identité a été clairement diluée avec le temps. Il évite peut-être les structures bancales, mais ne nourrit pas non plus vraiment son guerrier.

Si vous avez déjà la violonite aiguë, vous n’avez sans doute pas attendu la dernière phrase pour passer votre chemin. Pour les autres : écoutez "Folk-Lore", puis à peu près tous les autres albums du groupe.
Et revenez vers celui-ci seulement si vous êtes vraiment, vraiment fans.

____________
* Je n’ai toujours pas trouvé d’album extrême antérieur à "Tuatha Na Gael" qui proposait ce mélange. Merci de m’en avertir si vous avez trouvé la perle rare.

A lire aussi en FOLK METAL EXTREME par VOLTHORD :


TROLLFEST
Willkommen Folk Tell Drekka Fest! (2005)
Une bonne petite fête entre trolls, ça vous dit?




NECHOCHWEN
Azimuths To The Otherworld (2010)
Folk nocturne, mystique et évasif trempé au Metal


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- John 'fay' O'fathaigh (flûte)
- John Ryan Will (claviers, violon)
- Keith 'fay' O'fathaigh (chant, guitare, claviers, mandoline, percussions, banjo)
- Kieran Ball (guitare)
- Mauro Frison (batterie)


1. Crom Cruach
2. Blood For The Blood God
3. The Arrival Of The Fir Bolg
4. Beren And Luthien
5. The Marching Song Of Fiach Mac Hugh
6. Prophecy
7. Gae Bolga
8. The Sea Queen Of Connaught
9. Born For War (the Rise Of Brian Boru)
10. Perversion, Corruption And Sanctity – Part 1
11. Perversion, Corruption And Sanctity – Part 2



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod