Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


FLESHCRAWL - Bloodred Massacre (1997)
Par DARK MORUE le 1er Janvier 2015          Consultée 1189 fois

Il fait pas bon vivre pour un groupe de Death en 1997. Période vide, où pratiquement rien de bon ne sort. BROKEN HOPE casse tout avec son meilleur album, tout comme DISMEMBER, sinon globalement rien à signaler, c'est le Death Mélo qui a tout pris et les vieux groupes traversent le désert, balançant parfois quelques albums qu'on a oublié à l'heure actuelle et c'est à peu près tout.
Et FLESHCRAWL font encore leurs résistants. Totalement indéboulonnables. Le groupe perd au passage son premier chanteur emblématique, vite remplacé par Sven Gross, qui les suit encore à l'heure actuelle et a de toute façon à peu près la même voix, plus carnassier et Dan-Swanö style, donc pas bien grave.
Les revoilà donc en 1997, pour refaire encore et toujours la même chose, retour au Abyss Studio, on rebranche les HM-2 et on envoie la sauce. Aussi simple que ça.

"Bloodred Massacre" est quand même vite vu.
C'est typiquement le genre d'album que si il sortait en 2014, on dirait "ah bah ouais c'est un putain d'album bien typique de la scène Revival actuelle comme on en voit partout, sans aucune originalité mais qui fait son boulot, aller 3/5". Sauf que. Sauf que non, c'est pas du tout un album de Revival, c'est une œuvre sortie en plein milieu de nulle part par un groupe qui était là depuis le début ou presque, et est resté d'une intégrité qui fait carrément peur. Et vas-y que ça tronçonne et que ça hurle comme de moins en moins le faisaient, que le bon gros son à la Suédoise pète, qu'on a tout ce qui caractérise tout ce qui sortait à la fin des 80's et au début des 90's au Sunlight. Genre voilà. C'est strictement identique à un album qu'aurait pu sortir un groupe comme ENTRAILS mais plus de 10ans avant, c'est juste fou.
Donc voilà, en gros si vous êtes fans de la scène Death Suédoise des années 2000 qui revient en force actuellement, ben vous pouvez vous sentir True et déterrer un album de la pire période des 90's qui tient la dragée haute à tout ça. Et voilà.

Non mais sérieux, qu'est ce que je peux rajouter d'autre ? C'est du Death pur et dur, et rien d'autre, c'est du riff, c'est des hits, et c'est tout, remballé. On bouffe d'office un "Hellspawn" ultra speedé qui scotche d'office et roue de coups sans s'arrêter, puis on se brise les cervicales sur la lourdeur cataclysmique de l'autre énooooorme "Dark Dimension", le titre éponyme en rajoute une couche avec un refrain qui ferait pas tâche sur un BLOODBATH sur fond de riffs DISMEMBER (érection érection érection). Enfin voilà. Trois premiers titres qui foutent à terre, après ça se calme quand même un petit peu niveau tuerie intégrale mais on reste dans ce qu'on peut faire de plus coriace dans le domaine. C'est du FLESHCRAWL quoi, ce sont les influences de là-haut bien digérées, des riffs qui défouraillent tout et une bonne dose de blasts pour enfoncer le clou. Ce groupe a beau avoir là trouvé un style qu'il répétera ad vitam æternam, on ne peut pas dire qu'ils se soient plantés tellement ça enchaîne les plans bandants sans pause. Et BOUM vas-y que je refourgue une lead mélodique qui tue, aller un gros matraquage de caisse claire pour faire passer, boum ça éructe et ça growle proprement avec rage et conviction, aller le plan qui tue (purée "Awaiting the End" s'arrête pas de surprendre, juste jouissif), pof la petite mélodie ("Through The Veil Of Dawn" qui caresse les tympans). Et puis on se refait pas, on fait une reprise aussi.
Après DEMIGOD ou DEMILICH, on s'attaque cette fois à un encore plus gros bestiau qui représente on ne peut mieux les intentions, à savoir SLAYER et son "Necrophiliac" exécuté ici de manière aussi fidèle que musclée, enfin bref, c'est comme le reste, c'est court (à peine 33 minutes), c'est direct et droit, c'est intègre, c'est True et ça tape.

J'aurais bien envie de dire qu'on a là l'album le plus direct de FLESHCRAWL mais à partir de là absolument toutes leurs sorties seront ce genre de parpaing que tu te bouffes sans demander ton reste. Un premier album qui se cherche, une seconde œuvre en forme de décharge d'énergie Punk ultra vénère, puis un énorme monument irréprochable et maintenant juste un pavé jeté dans la face sans aucune tentative de finesse mais faisant du bien par où il passe. Et c'est tout. Genre tiens, tu manges ça, tu te décapites avec ta propre HM2, et tu fermes ta gueule. Les Allemands refont le coup de la blitzkrieg et on est encore comme des cons à se faire latter la tronche en beauté.
Tu peux pas resister, FLESHCRAWL c'est plus fort que toi. Fans de CARNAGE, BLOODBATH, tout ce bordel bourré de riffs qui se perd pas à poser une ambiance pour en découdre au plus vite, foncez sur cet album. Et ceux d'avant, et ceux d'après. Sur ce groupe quoi.

Schlöss : Un album de plus. Une mandale de plus. Et rien d'autre. Si vous aimez vous faire taper par des grands blonds, c'est ce qu'il vous faut.

A lire aussi en DEATH METAL par DARK MORUE :


DYING FETUS
Descend Into Depravity (2009)
Superstars loin d'être à l'agonie




DISMEMBER
Indecent & Obscene (1993)
Mon dieu ce que le Death suédois ça tue...


Marquez et partagez




 
   DARK MORUE

 
  N/A



- Sven Gross (chant)
- Stefan Hanus (guitare)
- Mike Hanus (guitare, basse)
- Bastian Herzog (batterie)


1. Hellspawn
2. Beyond Belief
3. Bloodred Massacre
4. Awaiting The End
5. The Messenger
6. Through The Veil Of Dawn
7. Dark Dimension
8. Necrophiliac (cover Slayer)
9. Slaughter At Dawn



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod