Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMOSPHERIQUE  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (380)
 Myspace (322)
 Bandcamp (534)
 Chaine Youtube (18)

The GREAT OLD ONES - Tekeli-li (2014)
Par ENENRA le 11 Juillet 2014          Consultée 2774 fois

Bon les gars, j'en ai rien à battre, vous avez cinq minutes pour me donner un nom. Qui, je le redemande bon sang, qui a fait croire à l'autre mickey qu'on était là pour enregistrer une fiction pour France Culture ? Parce que franchement à part ça, votre nouvel album au nom pérave là, "Teckel Lili" — oui bah chocottes ou non j'veux pas l'savoir — votre nouveau disque c'est vraiment un truc qui nous a tous surpris. Bon j'irai pas à dire qu'on est tombés de notre fauteuil, ça reste quand même bien fidèle à votre précédent truc, mais l'expertise quoi, l'expertise...

J'me rappelle quand Marc a foutu à blinde dans le labo le premier morceau qui a filtré de l'album, "Antarctica", dispo sur le Pitch' à l'époque j'crois bien. La densification du son, la profondeur nouvelle et salvatrice que vous avez insufflées dans les compos. C'est quelque chose qui nous a parlé, ça va droit au cœur, ça bifurque quand on s'y attend pas, ça tricote, ça déploie des ambiances, ça envoie le petit lead bien pensé. Non vraiment, tous les machins du genre "essai transformé", "promesse tenue", on les avait aux bords des lèvres. Rien nous laissait présager l'autre pépère mais c'est un autre problème.

On sent sur votre nouvel album une aigreur et une acidité qu'on n'avait pas avant. Je pense notamment à "The Elder Things", ça me met mal ce genre de sonorités mais c'est tout à fait à propos. Tiens d'ailleurs tant que j'y pense, super lignes de basse sur ce morceau Sébastien. Du ve-lours. Tant qu'on en est aux remerciements et aux "bien ouèj" j'sais pas si c'est Benjamin, Jeff ou toi Xavier que je dois féliciter mais si y a un truc que j'adore sur ce nouvel opus, ce sont ces guitares d'un fatalisme et d'une poigne ténébreuses génialissimes. Je veux parler de ces chutes sombres dont je me délecte comme d'un Popsicle sur, bah encore "The Elder Things" (vers les cinq minutes), mais encore plus sur la dernière piste, en ouverture. Dernier point. Léo, tu vas arrêter tout de suite de faire genre "je sais pas jouer". Je sais que t'es un glandu mais quand on voit les plans super bonnards dont tu parsèmes les morceaux et qu'à côté t'es en mode touriste, moi ça m'désole. Je veux du poignet, de l'envie, de la sueur, de l'impact. Y a d'ailleurs un truc tout con que j'adore chez toi, c'est ta frappe de toms — ou que sais-je — super profonde qui vient me percuter le sternum et me projeter dans les abysses sur "Awakening". C'est à la fois tribal et incroyablement esseulé. Tu sais comment on dit ici dans les couloirs : pouces verts.

On en parlait à la pause café avec Chantal, cette dernière galette-là, bien plus que la précédente, aspire (exemple typique, l'instrumentale de sept putain de minutes, "The Ascend"), fait décoller, immerge, asperge (y a qu'à voir le nombre de notes cristallines que vous nous envoyez à la gueule vous trois). On peut se plonger dans le son devenu bien plus épais, plus sophistiqué, sans avoir peur de s'y perdre ou de ne rien comprendre. Moi v'savez j'y connais pas grand chose à l'autre petzouille américain qui fait des bouquins d'images à colorier pour enfants avec des monstres chelous. Donc abysses ou pas abysses, j'ai pas essayé de jouer le jeu je vous avouerais et me suis laissé porter. C'est quand même assez abattu pour le style de musique pratiqué, l'envie de tendre vers la lumière est quelque chose qui me plaît aussi pas mal, après faudra juste éviter l'indigestion.

Avant que vous remettiez entre les mains des autorités le coupable de la narration, j'vais conclure ce meeting avec un petit mot que Francis m'a filé entre midi et deux. "Tu leur diras que moi leur dernier album j'ai trouvé ça cool, super travaillé, bien agencé, intelligent. Bref, on sent le taf et ça a le mérite d'être vulgairement montré du doigt. La prod' de Gachet est encore une fois irréprochable. Bon par contre je vous avouerais que niveau Black Metal, c'est p'têt un peu trop propret, policé me concernant, mais vous avez au moins réussi à convertir ma nièce et ma femme".


A land of desolation. A white lifeless hell.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO :


NECROMANTIA
Iv : Malice (2000)
Grand retour d'un black sympho occulte à 2 basses




VESANIA
Distractive Killusions (2007)
Black sympho classieux, subtile et authentique

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par JEFF KANJI




 
   ENENRA

 
  N/A



- Jeff Grimal (vocaux, guitare)
- Benjamin Guerry (vocaux, guitare)
- Xavier Godart (guitare)
- Sébastien Lalanne (basse)
- Léo Isnard (batterie)


1. Je Ne Suis Pas Fou
2. Antarctica
3. The Elder Things
4. Awakening
5. The Ascend
6. Behind The Mountains



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod