Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH TECHNIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : The Infinite Within , Archspire

ORIGIN - Omnipresent (2014)
Par DARK MORUE le 22 Juillet 2014          Consultée 3016 fois

Pffff... Juste pfffff...
ORIGIN quoi putain. L'un des groupes de Brutal Death Technique les plus grandioses qu'on ait vu fouler cette Terre, auteurs de l'éternel "Antithesis" ainsi que de la pierre angulaire du genre "Echoes Of Decimation". La cour des grands, le combo intouchable. Même si ça montrait des signes de faiblesse sur un "Entity" qui chiait dans la colle à plusieurs reprises, y'avait toujours un monument comme "Saligia" pour mettre tout le monde à genoux. Et donc, voilà qu'après pas mal de péripéties et engagement d'un nouveau chanteur (le terrible ex-SKINLESS Jason Keyser) on remet le couvert avec un nouvel opus. Et pfffff. Juste pffff.

"Omnipresent" c'est totalement le genre d'album qu'on se force à aimer. Parce qu'il vient de ORIGIN, parce que forcément du coup il démonte et finit dans notre top 2014, surtout avec cette pochette que personnellement je trouve formidable. Mais mouais. On avait eu très peur quand "Manifest Desolate" avait filtré, parce que ce titre ramollo est tout simplement imbitable et profondément nul à chier. Mais finalement le constat global rassure dans un premier temps, du coup ça remonte dans notre estime et on écoute plusieurs fois avec le sourire. Mais non. Le désenchantement est bel et bien là. Et ça me fait chier de l'admettre.
Alors oui cet album peut se faire encenser et on comprendrait très bien pourquoi. Parce que c'est brutal, ça dézingue, vite fait astral, technique, intense. Et puis Keyser livre une performance carrément cool, avec son growl très pur et ses variations maîtrisées, le gros point fort du disque même si James Lee est pas égalé.=. Mais pour le reste... Certes, ça part très bien avec une "All Things Dead" qui respire le ORIGIN à 100%. Et "Thrall:Fulcrum:Apex" arrache la gueule du haut de sa minute de gros blast intense, jusqu'à une... Slam Part. Heing ? Dans ORIGIN ? Sérieusement ?

Et là, le constat est sans appel et ne va plus trop décrocher jusqu'à la fin de l'album. Avec "Omnipresent", le groupe se fond et entre dans les rangs. ORIGIN est devenu un groupe de Brutal Death lambda. Et putain ça donne envie de pleurer.

Ce qu'on aime chez ORIGIN c'est la vitesse supersonique, l'intégration des sweepings, la violence non-stop, la furie stellaire et virtuose. Eh ben là on oublie ça. La grosse majorité de l'album est réservée au mid-tempo menaçant, avec toujours Longstreth qui en fout partout pour sauver les meubles. Mais sinon, c'est vide, les riffs sont impersonnels pour la plupart quand ils ne sont pas inexistants. On oublie le sweeping Star Wars dans tous les sens bien qu'on en retrouve ponctuellement (n'aller "Absurdity Of What I Am" qui sauve les meubles après une quatrième piste honteuse digne de troisième division). On a même souvent davantage l'impression d'écouter un groupe de Grindcore plutôt que de Brutal Death Technique, c'est dire l'ampleur du revirement ("Source Of Icon O", "Redistribution Of Filth"). L'ambiance spatiale ? Nope, au revoir, on fait dans le gros Death rentre-dedans et carré désormais. Et c'est pas les interludes qui vont y changer quelque chose vu que limite moi aussi je pourrais faire les mêmes.

Donc oui, "Omnipresent" est franchement décevant. C'est le genre d'album qu'on adore à la première écoute, parce qu'on se dit que c'est obligé qu'il doit buter, on remue la tête sur tous les riffs, on est content d'approcher le soleil sur le dernier titre "Indiscriminate" et ses accélérations Grand-Huit jouissives, mais... Mais merde, tous ces riffs, on les connaît déjà, venant de groupes tellement moins intéressants. Comme si ORIGIN avait pleinement conscience de ce que sont ses plus gros points forts, et avait décidé de les enlever, pour pouvoir ressembler à n'importe quel autre groupe de Death US un peu technique avec un gros batteur de la mort. Et quand on en arrive à conseiller dans un genre pas trop éloigné le dernier ABORTED bien meilleur que le dernier ORIGIN, comment dire, c'est que quelque chose ne tourne vraiment pas rond. Certes l'évolution vers un truc terrestre était prévisible vu que déjà entamée sur l'album précédent, mais cette fois merde quoi, y'a rien de particulier qui vient sauver les meubles excepté quelques morceaux, un tiers de durée d'album honorable en tout, et encore ça manque de hit en puissance servant de maître étalon comme ont pu l'être "Aftermath", "Saligia" ou "Staring From The Abyss". En bref... Pffff...

C'est vraiment juste dommage. Parce qu'en plus ç'aurait pas été ORIGIN ben j'aurais trouvé l'album excellent. Parce que c'est globalement bien branlé et enjoyable, c'est juste que c'est pas du tout ce qu'on exige d'un combo de cette trempe. De la même manière qu'on aurait gueulé si c'était IRON MAIDEN qui avait sorti le "Black Album", je trouve juste scandaleux qu'un groupe au potentiel aussi indécemment élevé que ORIGIN puisse nous balancer des morceaux qui semblent être une reprise de Punk Hardcore comme "Redistribution Of Filth". Parce que ce groupe était un maître dans l'art de nous expédier au travers une supernova, repousser les limites techniques humaines, transcender le Brutal Death Technique. Et le voir comme ça reculer pour se foutre au niveau de la myriade de groupes qui explosent de partout pendant la moitié de l'album, c'est juste insoutenable. Si on veut du SKINLESS, on écoute SKINLESS. Et voilà.

Je voudrais bien mettre 1/5 pour la démarche tellement cet opus m'a finalement dégouté mais objectivement musicalement ça vaut un solide 3/5 du coup ça va juste écoper d'un 2 bien tassé et hargneux et voilà.

A lire aussi en DEATH TECHNIQUE par DARK MORUE :


ODIOUS MORTEM
Cryptic Implosion (2007)
Ben, un des meilleurs albums de BDT du monde quoi




SPAWN OF POSSESSION
Incurso (2012)
Juste immense...

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez






Par MEFISTO




 
   DARK MORUE

 
   MEFISTO

 
   (2 chroniques)



- Jason Keyser (chant)
- Paul Ryan (guitare)
- Mike Flores (basse)
- John Longstreth (batterie)


1. All Things Dead
2. Thrall:fulcrum:apex
3. Permanence
4. Manifest Desolate
5. Absurdity Of What I Am
6. Source Of Icon O
7. Continuum
8. Unattainable Zero
9. Redistribution Of Filth
10. Obolescence
11. Malthusian Collapse
12. The Indiscriminate



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod