Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Skid Row, Sadus, Deicide, Toxik, Iced Earth, Obituary, Soen
 

 Site Officiel (528)
 Chaîne Youtube (529)
 Myspace (393)

Sebastian BACH - Give 'em Hell (2014)
Par MULKONTHEBEACH le 10 Juillet 2014          Consultée 2340 fois

On connaît tous cette grande gueule de Sebastian Bach… Ce blond et grand chanteur canadien (par la taille et le talent) ayant trouvé refuge dans le New Jersey, et qui réside désormais en Californie.

Nouvel album studio pour l’ex frontman de SKID ROW, autant le dire très attendu, tant son dernier en date avait enthousiasmé les fans. Après des débuts en solo poussifs et difficiles, le gaillard a revu sa ligne de conduite et a petit à petit donné à nouveau le meilleur de lui-même.

En 2014, Baz semble en forme vocalement et c’est une bonne nouvelle. Certes, nous n’en doutions pas trop, mais certaines sorties un poil brutales nous avaient un peu décontenancés.
On sait l’homme féru de Heavy Metal, mais ses débuts plus Heavy Rock qui nous manquaient encore il y a peu refont surface de-ci de-là et ça fait grandement plaisir…

Exit le jeune guitariste qui officiait sur son précédent opus pour des raisons de business qui ne concernent que ces parano d’Américains. Devin Bronson fait son apparition, et si le guitariste est discret, il reste efficace. En vérité, la véritable surprise est la prise de la basse par un certain Duff McKagan de qui vous savez. Et même si cela ne change pas grand chose au final, on parle d’un album solo, donc relativisons. Le batteur Bobby Jarzombek fait son job point.

Le single "Taking Back Tomorrow" est plutôt bien fichu, Baz y chante très bien et constitue une bonne entrée en matière. Le résultat est correct mais ne restera pas dans les mémoires… Quant au titre d'ouverture, "Hell Inside Of Me", il est d'une candeur insupportable, c'est dit. "Disengaged" est pire encore...
À vrai dire, même la participation de Steve Stevens, l’un des guitaristes les plus brillants du Rock n’apporte pas grand chose à des titres passables mais qui sont loin d’être extraordinaires. En ce sens "Harmony" n'apporte pas grand chose, sinon rien.

Plusieurs points fondamentaux sont à mettre en défaut sur cet opus, d’autant que la démarche se veut fière et engageante ou engagée, c’est selon :

1- Duff est une figure légendaire du Rock, mais on veut le voir évoluer aux côtés de Slash ou bien d’Axl épisodiquement.

2- Steve Stevens a beau être un guitariste inventif, fin et un partenaire de talent, on veut le voir à la droite de Sir Billy Idol (il n’est pas anobli par la Reine mais je m’en fous !), où tout son talent prend l’ampleur nécessaire pour un rendu à chaque fois magique.

3- Baz nous a volé toutes nos prétendantes en 1989 (en même temps on ressemblait à rien !) avec son physique de jeune éphèbe, mais il ressemble aujourd’hui à une vieille sorcière bouffie par le whiskey, et ça fait mal au cœur. Ok, c’est secondaire et un rien superficiel mais mince mes aïeux (analogie qui signifie en fait bordel de merde, tout se barre en cacahuètes…).

4- Cette production typiquement Metal version 2014 ou le tout numérique rend inaudible des compositions pas trop mauvaises qui auraient nécessité de la finesse, démoralise totalement le fan ayant atteint le cap de la quarantaine. C’est moche de vieillir bordel… Bob Marlette est un producteur à jeter aux orties, tant il a offensé nombre d’artistes de renom (ALICE COOPER par exemple), avec ses productions inadéquates. On ne le répètera jamais assez, mais le choix d’un producteur pour un artiste est primordial, afin de concocter la meilleure saveur auditive à des compositions personnelles qui auront forcément un impact sur l’auditeur. Et là, ce sont des guitares au son saturé qui forment un mur du son complètement inaudible, car les parties sont loin d’être exceptionnelles.

Il y a bien "All My Friends Are Dead" excellent titre qui rappelle les heures glorieuses de SKID ROW période "Subhuman Race", mais qu’on aurait bien vu interprété par le SIXX A.M. de Nikki.

Pas un mauvais album en soi non, de bonnes intentions y figurent, une voix quasi sans failles, il faut le dire aussi, mais Baz en solo reste… du Baz en solo, et pour un chanteur acariâtre, ce n’est pas forcément la meilleure des choses.

On veut du SKID ROW réunifié, de la pression d’une maison de disques aux aguets, des compromis à parts égales, du groupe quoi… Ce dont il manque radicalement ici d’un point de vue musical, humain, et foncièrement éthique. Dommage…

A lire aussi en HEAVY METAL par MULKONTHEBEACH :


ARMORED SAINT
Win Hands Down (2015)
Un line-up au top de sa forme ! Un grand moment !




STRYPER
Soldiers Under Command (1985)
Quand Jésus est une rock star, moi je prends !!!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   MULKONTHEBEACH

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Sebastian Bach (chant)
- Duff Mckagan (basse)
- Devin Bronson (guitare)
- Bobby Jarzombek (batterie, percussions)


1. Hell Inside Of Me
2. Harmony
3. All My Friends Are Dead
4. Temptation
5. Push Away
6. Dominator
7. Had Enough
8. Gun To A Knife Back
9. Rock' N' Roll Is A Vicious Game
10. Taking Back Tomorrow
11. Disengaged
12. Forget You



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod