Recherche avancée       Liste groupes



      
BEST OF TRIBUTE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Skid Row, Sadus, Deicide, Toxik, Iced Earth, Obituary, Soen
 

 Site Officiel (528)
 Chaîne Youtube (529)
 Myspace (392)

Sebastian BACH - Bach 2: Basics (2001)
Par FENRYL le 4 Novembre 2010          Consultée 4043 fois

Quand notre canadien de Sebastian Bach s'est retrouvé loin de SKID ROW, il a du prendre la mesure du vide...
Dans ces cas là, il est évident que certains s'enterrent et se réfugient dans des travers peu recommandables, d'autres, bourreaux de travail, vont devenir des boulimiques et se disperser aux quatre coins de la sphère musicale, s'éparpillant à chaque projet un peu plus.
L'ex-frontman d'un combo dont l'heure de gloire semblait passée, viré fin 96 du groupe, s'offre un second moment de plaisir bien personnel après un obscur album de reprises live des tubes de SKID ROW difficilement camouflés par 5 inédits ("Bring'em Back Alive").
Quoi de plus jouissif pour un artiste de pouvoir s'offrir un album de reprises, reprises de ses morceaux fétiches ou bien œuvres de musiciens idolâtrés.
"Bach2: basics" est un peu tout cela en même temps. C'est surtout un bestouf, une compilation des différentes participations à des tributes de la part de l'artiste...

Indéniablement, on sent bien que le grand ami d'Axl Rose n'a pas négligé de nous proposer une palette très vaste de ses influences, en n'hésitant pas à piocher là où certains ne l'auraient pas attendu...
Il est vrai que, forcément, ouvrir avec trois des meilleurs titres du Prince of Darkness alias OZZY OSBOURNE, cela ne peut que vous mettre l'eau à la bouche ! Rien à redire, si ce n'est un solo zarbi sur "I Don't Know", la triplette composée également de "Crazy Train" et "Believer" (il ne manquait plus que "M. Crowley" et l'orgasme était atteint) pour avouer que Bach est toujours aussi doué un micro devant la bouche. Difficile de le nier tellement il sait à la fois reprendre quasi à l'identique un titre culte (exercice risqué) tout en sachant se l'approprier avec la justesse de son timbre. Et encore, il respecte méchamment les codes comme une sorte de texte sacré ! Tout colle ou presque !
Très vite les morceaux s'enchaînent et le constat reste le même : des classiques, une interprétation sans faille et un réel plaisir à entendre cette voix si puissante, Heavy et parfois haut perchée, assurer aussi bien sur un "Children Of The Damned" d' IRON MAIDEN, que sur les trois titres de KISS ("Rock Bottom" et son intro instru, "Shock Me" et Save Your Love") ou les deux monuments de LED ZEP que sont "Communication Breakdown" et "Immigrant Song". On était évidemment en droit de s'attendre à ce genre de tracks connaissant un temps soit peu le bougre.

Les surprises de la galette ? Deux titres de AC/DC comme "TNT" et "Little Lover" qui font leur effet (qui aurait parié sur le voix de SB sur ces tubes ?) tout comme le Glam Punk des finnois de HANOÏ ROCKS avec deux morceaux enchaînés à la façon d'un medley (tiré de l'opus "Oriental Beat", sorti en 1982), l'un bien punchy ("Motorvatin'"), l'autre ultra mélancolique au piano ("Fallen Star") qui ne peut que vous pencher sur la disco de ce groupe injustement négligé.
RUSH est de la partie avec son "Working Man" que Bach sait rendre un poil plus burné avant de les retrouver pour un titre très Prog', multipliant les styles et autres breaks... Aucun souci encore une fois !
La palme de l'originalité ? Sans aucun doute ce titre de Rod Stewart (!) "Tonight's The Night" bien loin du titre original (jetez un coup d’œil au clip d'époque ultra kitch, nous sommes en 1980, du tombeur de ses dames, avec un final en français svp !) qui là ressemble davantage à un morceau des SMASHING PUMPKINS période "Mellon Collie..." pour ceux qui voient ce à quoi je fais allusion... Dernière bizarrerie de ce "Bach 2: basics" avec la présence d'un titre tiré d'une comédie musicale ("Jekyll & Hyde" joué sur Broadway et dans laquelle il tenait le rôle titre), capturé live... Hors sujet, mièvre et totalement loin de mes attentes musicales mais bon, un exercice d'échauffement pour SB ?

Avec des titres puisés entre 1969 et 1982 (exception faite de la comédie musicale de 1990, sorte d'anachronisme), Sebastian Bach ne prend certes pas beaucoup de risques à se farcir des tubes mais sait le faire avec un sacré professionnalisme et une application qui font mouche.
Voilà indéniablement le genre d'entreprise destinée à occuper le terrain certes mais en procurant un plaisir justifié et global. J'ai apprécié, je réécoute et je découvre quelques artistes.
Bach, en se faisant plaisir, a su au moins attiser ma curiosité le temps d'un bon moment de l'histoire relativement récente de notre musique. Un voyage dans le temps des plus plaisants, que je vous invite à ne pas bouder...

A lire aussi en DIVERS par FENRYL :


AVATAR
Feathers & Flesh (2016)
Metal moderne, concept album, Jean de la Fontaine




HELLFEST OPEN AIR EDITION
2010 (2010)
72 000 personnes ne peuvent pas se tromper !!


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Sebastian Bach (chant)
- Rob Affuso (batterie sur 'shock me')


1. I Don't Know
2. Crazy Train
3. Believer
4. Children Of The Damned
5. Motorvatin' / Fallen Star
6. This Is The Moment
7. Communication Breakdown
8. Working Man
9. Rock Bottom
10. Shock Me
11. Save Your Love
12. Immigrant Song
13. T.n.t.
14. Little Lover
15. Jacob's Ladder
16. Tonight's The Night



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod