Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Skid Row, Sadus, Deicide, Toxik, Iced Earth, Obituary, Soen
 

 Site Officiel (527)
 Chaîne Youtube (529)
 Myspace (392)

Sebastian BACH - Kicking & Screaming (2011)
Par FENRYL le 23 Octobre 2011          Consultée 4432 fois

4 ans, c'est long... Durant cette période, il s'en passe des choses...

C'est la durée qui s'est écoulée depuis la sortie du dernier opus (solo) de Bach ("Angel Down"), qui malheureusement était paru dans une certaine indifférence et ce, malgré la présence de Mister Axl Rose sur 3 titres (qui valaient le détour).

Depuis ce temps, beaucoup de choses dans la vie du sieur Sebastian : participation à "Chinese Democracy" de "Vousavezki" (et il assurera par la suite la première partie sur la tournée), à la saison 2 de "Gone Country" (qu'il remporte, on s'en cogne), blablabla... Rose faisant presque du social avec son pote de toujours, je commençais à redouter le pire.

Et ce n'est pas la découverte de l'artwork de ce "Kicking & Screaming" qui allait me rassurer... No comment !

Pourtant, dès le title track, on est mis au parfum : Bach fait du Hard et veut du Heavy. On est donc servi. "Kicking & Screaming" qui, sur le refrain, à des relents du couplet final de "Rocket Queen" (je trouve) est certes moins pêchu que le "Angel Down", mais on est bien au bon endroit... Pas de doute !

Ne vous attendez toutefois pas à bouffer de la ballade lacrymale à gogo, vous en seriez pour vos frais. SB fait encore une fois la preuve qu'il produit du son, du gros. Ce gros Heavy Rock bien troussé, bien fagoté, à base de gros riffs gras, catchy et entraînants ("Dance On Your Grave", "Dirty Power" le bien nommé !). Certains plans plus bruts avec quelques harmoniques artificielles comme sur "Lost In The Night" n'auraient pas été reniés par OZZY OSBOURNE himself (il faut dire que le Madman est une des ses idoles, comme l'attestent les 2 covers sur "Back 2 Basics").
Alors bien évidemment, on a le droit à notre petit lot de "slow" (merde, ce type y excelle en interprétation, il ne faut pas déconner tout de même) avec "I'm Alive" par exemple, bien loin de ses hymnes jouissifs du passé, mais les power ballades permettraient de nettoyer les amygdales de pas mal de personnes le temps d'un langoureux slow (rebelote avec "Within'")...

La basse, tenue par Nick Sterling (21 ans, tout juste arrivé sous la protection de Sebastian), sait claquer au bon moment ("Caught In A Dream", "Live The Life" et son intro presque funky). Notre gaillard occupe d'ailleurs également le poste de guitariste (ce qu'il est véritablement, il a assuré la basse uniquement pour le studio) et complète son jeu avec des riffs, certes peu originaux, mais juste efficaces pour densifier le son de la galette.
Comme à son habitude, Bach sait s'entourer ou faire appel à de beaux noms du métier. Même si cette fois-ci c'est plus "light" qu'à l’accoutumée, on peut noter la participation de John 5 (ex-MARYLIN MANSON, ROB ZOMBIE) à l'écriture et à la gratte sur "Tunnelvision". Difficile de ne pas noter le riff et le solo bien heavy, qui laisse apparaître la patte du blondinet (au talent toujours autant gâché, tout au moins sous-employé...).

Un résultat au final plus qu'honnête : 13 titres sans fioritures, faciles d'accès. On se rapproche des productions du SIXX A.M. du père Nikki. Ici, il est question de mélodie, de refrains immédiats, de productions ciselées. Ce "Kicking & Screaming" est résolument moderne dans son approche sonore.
Tout n'est pas parfait, je ne parle pas de sans faute, loin de là : en effet, parfois cela ronronne, à d'autres moments, c'est un brin de facilité qui pointe le bout de son nez ("Dream Forever" est pénible à titre d'exemple).
Ce genre de sentiment qui vous empêche de prendre votre pied totalement. Cette retenue qui vous évite les frissons, qui vous font simplement écrire que des compositions sérieuses et rigoureuses ne sont pas forcément gage de banco... Il manque ce petit "jenesaiskoa" qui ferait passer ce "Kicking & Screaming" dans la classe supérieure.

Sebastian Bach vieillit bien. Notre lascar poursuit l'air de rien son p'tit bonhomme de chemin, occupant les scènes, de (presque) toutes natures (en boudant toujours les nôtres, on t'attend de pied ferme Baz !).
Au final, de son glorieux passé, il ne reste plus que lui à faire encore preuve de cette énergie : qui a dit qu'il était la source de tout dans SKID ROW ?! Son chant est toujours aussi bluffant et homogène. Sans surprise diront certaines mauvaises langues, mais doit on encore faire ses preuves à ce niveau ?

Verdict : 3/5.

A lire aussi en HARD ROCK par FENRYL :


MÖTLEY CRÜE
Shout At The Devil (1983)
Le Crüe au sommet de son art... Heavy Rock !

(+ 2 kros-express)



BLACK LABEL SOCIETY
Alcohol Fueled Brewtality Live !! Plus 5 (2001)
BLS live et unplugged pour le même prix !!


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   ALANKAZAME

 
   (2 chroniques)



- Sebastian Bach (chant)
- Bobby Jarzombek (batterie)
- John 5 (guitare)
- Nick Sterling (basse, guitare)


1. Kicking & Screaming
2. My Own Worst Enemy
3. Tunnelvision (avec John 5)
4. Dance On Your Grave
5. Caught In A Dream
6. As Long As I Got The Music
7. I'm Alive
8. Dirty Power
9. Live The Life
10. Dream Forever
11. One Good Reason
12. Lost In The Light
13. Wishin'



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod