Recherche avancée       Liste groupes



      
SLUDGE/BLACK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


LORD MANTIS - Death Mask (2014)
Par MEFISTO le 13 Juin 2014          Consultée 1509 fois

Les deux premiers albums des sludgiens américains promettaient les plus grands honneurs. Le premier, "Spawning The Nephilim", sabrait dans plusieurs directions et nous foutait les jetons de différentes manières. "Pervertor" précisait ensuite la tangente que prendrait le groupe, c'est-à-dire du Sludge boueux, vibrant et malsain, plutôt violent et soutenu. Voici donc le troisième crime, "Death Mask", à l'imagerie on ne peut plus criarde et caricaturale. Mieux, on ne peut se méprendre désormais sur l'orientation de LORD MANTIS ; c'est la folie, l'Enfer, la bestialité extrême, ou rien. Résultat ? On est au Paradis.

D'abord, il faut vous dire que ces grands malades sont allés chercher un solide gratteux pour approfondir leur son déjà immense, Ken Sorceron, leader d'ABIGAIL WILLIAMS, formation de Black Atmo de grand talent. Sinon, ça reste inchangé, le trio central qui nous a vomi le débile "Pervetor" est de retour. Attendez-vous donc à autant d'accentuation au niveau des ambiances mortelles et fangeuses, à une production siamoise faisant la part belle à tous les instruments, ce qui est non négligeable dans ce style.

La force de LORD MANTIS est son identité intimidante, son empreinte infecte, son évocation de l'insanité avec cette voix criarde modifiée. Bien sûr, en lisant "Death Mask", on pense tout de suite à Buffalo Bill du Silence des Agneaux, à un foutu taré mal dans sa peau qui vole le visage de quelqu'un d'autre pour renaître. On peut aisément songer à de multiples manifestations barbares, surtout en écoutant les riffs effrayants des Américains et leur groove qui vrombit comme une scie mécanique un soir d'Halloween, sur le bord d'un lac vaporeux...

"Death Mask" est, comment dire, l'apologie de tout ce qui est malpropre et fou furieux en Metal. Les lyrics et les notes sont poussés à l'extrême pour foutre une poisse démente aux fans, pourtant déjà habitués à ces meurtres musicaux. Les néophytes en prendront donc pour leur rhume ! Soyez prêts à tout, que vous connaissiez le Sludge ou non. En moins de 50 minutes et sept morceaux, le groupe nous expose ce que pourrait être le pire des délits en nous offrant le privilège de le vivre dans la peau de l'assaillant. Écoutez "Body Choke", "Death Mask" et la deuxième partie de "Negative Birth" et vous comprendrez... Wow ! Si ça c'est pas du Metal de balèze, je veux bien changer de nom...

LORD MANTIS trouve même le moyen de nous dire au revoir de façon plus tempérée et mélodique avec "My Three Crosses", qui vient démontrer toute l'étendue de ses aptitudes. Le groove étouffant que l'on retrouve partout sur le disque s'accouple à merveille avec cette guitare aérienne très cool et mélancolique à la fois dans la première partie du morceau, avant que la machine s'emballe pour le dernier droit. Quelle prouesse, mes aïeux ! Ça augure bien pour le futur si la formation nous laisse ainsi, la queue entre les jambes, les neurones en compote et les cervicales en charpie.

À noter que l'artwork complètement pourri vient ajouter une couche d'irrévérence et de saleté dans cette soue à cochons. Si on doutait encore que les Américains se balançaient de tout, "Death Mask" saura chasser tout scepticisme. Musique de qualité en bonus... Que demander de pire ?!

À deux poils du 4,5/5.

Podium : (or) "My Three Crosses", (argent), "Body Choke" (bronze) "Negative Birth".

A lire aussi en SLUDGE par MEFISTO :


LORD MANTIS
Spawning The Nephilim (2009)
Petit bijou vaseux directement de Chicago




THIS GIFT IS A CURSE
All Hail The Swinelord (2015)
Ok, ça c'est intense.


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Andrew 'aamonael' Markuszewski (guitare)
- Ken 'sorceron' Bergeron (guitare)
- Bill Bumgardner (batterie)
- Charlie Fell (basse, chant)


1. Body Choke
2. Death Mask
3. Possession Prayers
4. You Will Gag For The Fix
5. Negative Birth
6. Coil
7. My Three Crosses



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod