Recherche avancée       Liste groupes



      
SLUDGE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


LORD MANTIS - Spawning The Nephilim (2009)
Par MEFISTO le 26 Mai 2009          Consultée 2218 fois

Selon la Bible, les Nephilims étaient des géants dont la race antédiluvienne aurait été supérieure à toutes les autres (ouais bon, je connais des blonds aux yeux bleus ou des mangeurs de hamburgers qui disent la même chose). Ils sont présentés dans les Saintes Écritures comme des enfants de femmes humaines et d’anges déchus. On retrouverait même sur la plus haute branche de leur arbre généalogique Seth et Caïn, deux vilains petits canards… La bête sur la pochette de "Spawning The Nephilim" n’est peut-être clairement évocatrice de ce croisement infâme, mais elle décrit bien la musique du premier album de LORD MANTIS, un combo infect de Chicago officiant dans un style malodorant de Sludge Blackisé.

Sept titres aussi dérangeants les uns que les autres vous attendent au tournant de ce premier court album des Ricains. Dès que les guitares sales de "Push Tug Wipe" envahissent votre lecteur, vous êtes en voiture pour une virée dans la fonderie du Diable, où la distorsion cohabite avec des riffs vaseux. Eh oui, le Sludge, même assaisonné, demeure épais. Ces cordes ointes de graisse animale, cette batterie aux breaks constants, cette basse abrutissante, cette voix de Punk rebelle, LORD MANTIS ne se fera certes pas dévorer par sa femme le jour de leurs noces… C’est plutôt lui qui l’anéantira de son broyeur buccal !

Donc, après les deux premiers morceaux « mise en bouche » aux saveurs opposées, le groupe enligne les quatre meilleurs titres de sa jeune carrière. LORD MANTIS part le bal des morts avec d’échevelantes variations de riffs, tantôt plaintifs, tantôt d’une rondeur pachydermique, des rythmes oscillant entre une procession doomesque et une course effrénée à travers les ronces les plus effilés. Son pont de basse-piochage doublé d’un violent et nauséabond Thrash est tout simplement parfait d’irrévérence.

Du Punk Black, LORD MANTIS enchaîne avec du Sludge Prog sur la pièce-titre, aux mélodies épiques. Je vous le jure, vous verrez le géant se déplacer lentement dans le marais dans lequel l’embourbe le groupe, vous le verrez s’empêtrer dans les lianes de cette forêt humide, tomber de tout son long et être victime des lames de Chaz, Deuce, Drew et Bill, quatuor ne pouvant faire plus américain. "Spawning The Nephilim" me fait réellement songer à du vieux Prog shooté aux petites pilules blanches, dont les propriétés sont plus puissantes qu’une guérison de simple mal de tête. Mon choix pour la première marche du podium derrière la #3, hors de tout doute, un véritable bijou. À boucler et reboucler.

Quant à "Abducted By Aliens", dont le titre est d’une jouissance ironique extrême (tout comme "Unnatural Dwarfism" d’ailleurs), il offre un excellent riff, lacérant une atmosphère à la hauteur de cette agression extraterrestre. Je ne sais trop ce qui inspire nos gaillards pour le choix de leurs thèmes, mais on ne peut que sourire quand nos yeux parcourent la ligne six de ce listing qui s’achève trop vite.

"Hit By A Bus" ressemble vaguement à du BOLT THROWER dans sa forme et surtout, sa basse infernale qui rebondit sur les quatre murs de notre cerveau. Une attaque sournoise que cette collision avec un bus de briques, on n’en ressort pas indemne. Pas plus qu’à la fin de l’engourdissant rideau de huit minutes où le reste de la folie retenue par les mantes se plante dans notre jugulaire… avant de disparaître dans des volutes de fumée à l’ambiance horrifique.

LORD MANTIS surprend, le terme est juste, avec son premier opus. Je craignais que les Américains aient manqué de jus pour ne pondre que 33 minutes, mais non, c’est suffisant. Pas besoin d’étirer la sauce quand elle bouille déjà bien dans son opacité et qu'elle incite à piger de nouveau dans la casserole.

LORD MANTIS est un géant nain dont le talent ne pourra que bourgeonner vers le soleil dans les années prochaines. De la lave en fusion circule dans ses veines et la moindre parcelle de "Spawning The Nephilim" le prouve.

A lire aussi en SLUDGE par MEFISTO :


THIS GIFT IS A CURSE
A Throne Of Ash (2019)
Le trône peut bien être en cendres...




LORD MANTIS
Universal Death Church (2019)
Le roi des insectes


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Chaz (basse, chant)
- Deuce (guitare)
- Drew (guitare)
- Bill (batterie)


1. Push Tug Wipe
2. Unnatural Dwarfism
3. Lord Mantis
4. Spawning The Nephilim
5. Abducted By Aliens
6. Hit By A Bus
7. Zealot



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod