Recherche avancée       Liste groupes



      
SLUDGE / BLACK  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


LORD MANTIS - Pervertor (2012)
Par MEFISTO le 26 Mars 2014          Consultée 2057 fois

"Spawning The Nephilim", quand on a apprécié ce deuxième album des Américains de LORD MANTIS, s'avérait une métaphore parfaite pour le groupe : le géant se lève et marche vers son destin. J'aime cette image du gros monstre qui se secoue les puces et va accomplir sa besogne, consistant ici en une destruction totale et définitive de nos doutes envers ce ravissant accouplement du Sludge et du Black. Certains diront que par définition le Sludge est Black, mais c'est faux : le Sludge est boueux et ce ne sont pas tous les Black qui le sont. Celui de LORD MANTIS, oui par contre, et pas à moitié.

Tellement boueux qu'il vous assommera rapidement pour vous ligoter et vous emprisonner dans sa geôle bourdonnante. Heureusement pour vous, le quatuor complètement déjanté vous a concocté une savante liste de compositions aux titres plus romantiques les uns que les autres. Comme l'artwork finalement... Mais là n'est pas la question, l'habit ne fait pas le moine, "Spawning The Nephilim" nous l'a prouvé.

LORD MANTIS est un vrai Lord de la gratte terreuse et fangeuse, en plus d'être un fouteur de merde de première au niveau des atmosphères. Son Sludge Blackisé est lourd, mais il n'abrutit pas. J'oserais même avancer qu'il saura raviver la flamme de ceux qui avaient jeté la serviette dans le genre, tant il accroche avec ses riffs gras et malsains. Ça tournoie, mes frères et sœurs, ça envoie du bois pourri, ça remue les morts et ça vous prend aux tripes avec de longs bras gluants. Oui, vous serez bel et bien pervertis.

Le groupe ne fait pas que jouer dur et rondement, il blastbeate à chaque détour, n'hésitant pas à répéter le riff payant du morceau ("Vile Divinity" et le duo de malade "At The Mouth" et "The Whip And The Body") jusqu'à ce que vous abdiquiez de fatigue sous les assauts de la mante. À moins que l'insecte ne prenne son temps pour vous noyer ("Levia", "Ritual Killer") ? Dans sa banlieue de Chicago, on le surnomme « la bête rebelle et furieuse ». Eh bien, pas besoin de réfléchir longtemps, on vient de résumer cette chronique en peu de temps !

Blague à part, LORD MANTIS a grandement évolué en quelques années, lui qui avait déjà frappé fort avec son premier effort. Je suis vraiment surpris et satisfait de ces 46 minutes de mal pur et simple, d'infection sonore. Laissez les vers vous manger, que diable, sinon vous raterez une occasion en or de cracher du sang en ayant du plaisir ! Putain, cette musique rend complètement fou... Si vous êtes « personnalité limite », je ne vous recommande pas ce disque, loin de là. Mais si vous êtes du genre à mordre salement dans le Metal bien charnel, vous raffolerez de cette bouillie infâme.

Un successeur de génie à "Spawning The Nephilim" de la part d'un groupe de timbrés qui mérite toute notre attention. Du grand, grand Sludge, acidulé et engraissé à la colère comme on l'aime.

Top : "Perverter Of The Will", "Vile Divinity", "At The Mouth", "The Whip And The Body"

Un immense 4/5 qui ingérera tellement de vermine dans sa soue qu'il explosera.

A lire aussi en SLUDGE par MEFISTO :


THIS GIFT IS A CURSE
A Throne Of Ash (2019)
Le trône peut bien être en cendres...




LORD MANTIS
Universal Death Church (2019)
Le roi des insectes


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Charlie Fell (basse, chant)
- Bill Bumgardner (batterie)
- Andrew Markuszewski (guitare)
- Greg Gomer (guitare)


1. Perverter Of The Will
2. Septichrist
3. Vile Divinity
4. Levia
5. Ritual Killer
6. At The Mouth
7. The Whip And The Body



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod